Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Songs of the Dying Earth 


Songs of the Dying Earth 

ISBN : 978-159606213-9
Catégorie : Aucune
Auteur : John C. Wright
Auteur : Tad Williams
Auteur : Jeff VanderMeer
Auteur : Robert Silverberg
Auteur : Mike Resnick
Auteur : Tanith Lee
: George R. R. Martin
Auteur : Neil Gaiman
Auteur : Glen Cook
Auteur : Dan Simmons (Proposer une Biographie)
Auteur : Kage Baker (Proposer une Biographie)
Auteur : Terry Dowling (Proposer une Biographie)
Auteur : Phyllis Eisenstein (Proposer une Biographie)
Auteur : Elizabeth Hand (Proposer une Biographie)
Auteur : Matt Hughes (Proposer une Biographie)
Auteur : Elizabeth Moon (Proposer une Biographie)
Auteur : Lucius Shepard
Auteur : Paula Volsky (Proposer une Biographie)
Auteur : Howard Waldrop (Proposer une Biographie)
Auteur : Liz Williams (Proposer une Biographie)
Auteur : Walter Jon Williams (Proposer une Biographie)

Retrouvez le monde si original de la Terre mourante, à travers ce recueil de nouvelles réunissant de véritables pointures du genre, en hommage à Jack Vance. Le soleil est mourant, les empires tombent en poussière… Oubliez la morale et l’espoir… mais pas l’humour !
Parmi les 22 auteurs retenus pour l’occasion : Dan Simmons, Neil Gaiman, George R. R. Martin, Paula Volsky, Mike Resnick, Robert Silverberg, Lucius Shepard, Tad Williams, Tanith Lee, Liz Williams, Glen Cook, etc, etc…

Critique

Par Gillossen, le 01/03/2010

Que dire, oui, que dire devant un tel ouvrage ?
Le lecteur se retrouve tout d’abord impressionné par l’objet lui-même, indubitablement (il est ici question de la somptueuse édition américaine de Subterranean Press, pas de la beaucoup trop sobre édition anglaise de HarperVoyager). Massif, affichant plus de 600 pages au compteur, c’est un ouvrage relié affichant une magnifique illustration de couverture signée Tom Kidd, de même que des illustrations intérieures pour chaque nouvelle. Et n’oublions pas le papier ! C’est donc un vrai plaisir pour l’œil et la main avant même de l’avoir ouvert.
Il faut dire qu’en prime, on part forcément confiant : que dire d’une anthologie co-dirigée par George R. R. Martin et Gardner Dozois en personne ? Une anthologie précisément consacrée à une figure aussi importante du genre que Jack Vance lui-même ? Fatalement… Le lecteur s’expose donc à être déçu…
Et ce n’est pas le cas ! Il faut dire que le casting réuni autour de ce projet comprenant 22 nouvelles inédites respire la distribution 4 étoiles : Dan Simmons, Neil Gaiman, George R. R. Martin, Paula Volsky, Mike Resnick, Robert Silverberg, Lucius Shepard, Tad Williams, Tanith Lee… N’en jetez plus ! Et pourtant, il en manque…
L’écueil principal avec un recueil de nouvelles consacré à un auteur et pas à un thème précis pourrait se résumer ainsi : évoquer n’est pas copier. Même pour les meilleurs et avec la meilleure volonté qui soit, justement, il n’est pas toujours facile de ne pas se laisser aller à singer Vance et son style aisément reconnaissable. Bizarrement, Jeff Vandermeer et Dan Simmons sont, malheureusement, concernés par cette remarque. Dans les deux cas, on se retrouve avec des nouvelles qui frisent la parodie et ne sonnent jamais naturelles au fil des pages.
Mais l’immense majorité des auteurs, et pas forcément les plus connus, livrent de véritables petits bijoux d’inventivité et de clins d’œil aussi amusants que respectueux. Parmi les plus réussis, impossible de ne pas citer John C. Wright, que l’on aimerait bien revoir un jour en français, ou bien encore Tad Williams, Tanith Lee, ou George R.R. Martin lui-même, tant qu’à faire.
Chaque nouvelle évoque son lot de souvenirs et nous donne souvent irrésistiblement envie de replonger dans l’univers, ou plutôt, les univers de Vance. Un auteur, qui, ne l’oublions pas, est toujours parmi nous à ce jour (encore 6 ans et le vénérable maître fêtera son centenaire) ! De fait, il s’agit là d’un recueil de nouvelles qui frise le sans faute, jusque dans les moindres détails (la présentation de chaque nouvelle…), et que tout le monde se devrait de posséder. Tout le monde. Si vous ne connaissez pas Vance, peu importe, lancez-vous. Si vous n’aimez pas… c’est bien dommage !
Songs of Dying Earth pourrait même au passage être considéré comme un véritable plaidoyer pour le livre en tant qu’objet, face au livre électronique dont on parle tant et plus ces derniers mois. Qui ne voudrait pas pouvoir le poser sur ses étagères, bien en vue ?

9.0/10

Discuter de Songs of the Dying Earth  sur le forum.



Auteurs






















Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :