Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

George R.R. Martin se confie !

Par Thys, le jeudi 4 mai 2006 à 15:35:17

Alors que le premier "segment" de A Feast for Crows arrivera en version française le mois prochain, l'auteur du fort apprécié Trône de Fer se confie à travers un entretien, dont vous pouvez découvrir la traduction assurée par nos soins ci-dessous !
Bonne lecture, et encore merci à Pat !

George R.R. Martin au micro de Pat

Quelle est votre force en tant qu'écrivain/conteur ?

Les personnages. Je ne nie pas l'importance du style, du scénario et des autres éléments de la fiction, mais pour moi, les gens seront toujours au coeur des choses. Je veux que mes personnages paraissent aussi réels à mes lecteurs que leur voisin de pallier...quoiqu'un peu plus intéressant.

Maintenant que nombre de puristes et de fans vous considèrent comme le meilleur écrivain fantasy du monde et que vous avez atteint les sommets de la liste des bestsellers du New York Times, cela ajoute-t-il de la pression lorsque vous devez écrire un nouveau volume à la série ?

Bien sûr. Certaines critiques ont été très flatteuses, mais la série n'est pas achevée. La fin doit être aussi forte que le début.

Qu'est-ce qui vous a semblé le plus difficile dans tout le processus d'écriture du Trône de Fer ? Chaque volume révèle encore plus de profondeur à une série qui a déjà montré sa richesse et sa complexité.

Le plus dur est de garder tout cela en ordre. J'ai des notes, bien entendu, mais pas autant qu'on pourrait le penser. La plus grande part est dans ma tête...quelque part...

Avez-vous envie de recevoir un World Fantasy Award ?

« Envie » ? Non. J'en ai déjà eu un, en réalité, pour ma nouvelle de loups-garous The Skin Trade . Si je devais en recevoir un nouveau pour Le Trône de Fer , je suis sûr que je serais très heureux...mais en général, je n'attache pas autant d'importance aux récompenses délivrées par des jurys comme les World Fantasy Awards qu'au Hugo, une récompense populaire avec une base bien plus large.

Quelles recherches avez-vous faites pour écrire Le Trône de Fer ?

J'ai rempli plusieurs caisses avec des livres sur l'histoire médiévale. Les festins, les fous, les tournois, la guerre, les femmes, plusieurs histoires populaires sur la Guerre de Cent Ans, les Croisades, la Croisade Albigeoise, la Guerre des Roses, etc. On ne lit jamais assez. On ne sait jamais de quelle information on aura besoin.

Pensez-vous honnêtement que le genre fantasy sera un jour reconnu comme de la véritable littérature ? Pour dire la vérité, je pense qu'il n'y a jamais eu autant de livres de qualité que maintenant, et pourtant, il y a toujours aussi peu de respect (pour ne pas dire aucun) accordé au genre.

Il y a toujours de la résistance, mais il me semble que JRR Tolkien est finalement accepté dans les canons, même si c'est à contrecoeur , et cela laisse un espoir pour le reste d'entre nous. Mais finalement, c'est le temps qui nous le dira. Est-ce que les bestsellers fantasy d'aujourd'hui seront toujours lus dans vingt ans? Cinquante ans ? Cent ans ?

Les grandes lignes de l'histoire ont-elles changés depuis que vous avez commencé à écrire la série, ou aviez-vous toute l'histoire en tête depuis le début, plus ou moins? Y a-t-il eu des personnages rajoutés ou enlevés par rapport à votre idée de départ? Avez-vous changé vos plans au fur et à mesure de l'écriture de la série?

Je ne dirai pas que les grandes lignes ont changé, mais le processus pour aller d'un point A à un point B a pris plus de temps et plus de pages que je l'avais tout d'abord estimé...peut-être parce que j'ai trouvé les endroits et les gens que j'ai rencontré sur le chemin si intéressants. Les personnages secondaires et tertiaires sont en grande part à blâmer, ces soldats de base qui persistent à prouver qu'ils sont humains eux-aussi, alors que tout ce que je leur demandais c'était de rester là, sans bruit et de tenir leur position. Oui, certains de mes plans ont changé au cours du temps. S'ils n'avaient pas changé, il faudrait que je trouve des moyens pour relier tous ces points entre eux et ça me rendrait fou. Certains écrivains sont des architectes et d'autres des jardiniers, je suis de la seconde sorte. L‘histoire acquière une vie qui lui est propre pendant l'écriture.

Est-ce qu'une série comme Le Trône de Fer est quelque chose que vous avez toujours voulu écrire, ou est-ce une chose à laquelle vous êtes arrivé plus tardivement dans votre carrière ?

J'ai toujours aimé la fantasy, depuis la première fois que j'ai rencontré Robert E. Howard et J.R.R. Tolkien pendant mes études. J'écrivais du sword & sorcery même pendant mon époque fanzine dans les années 60, ainsi que de la SF, de l'horreur et des histoires de supers héros. Pour dire la vérité, j'aime toutes les ambiances de la fiction fantastique, et cela ne m'a jamais demandé beaucoup d'effort de passer d'un genre à l'autre.

Comment voudriez-vous que l'on se rappelle de vous en tant qu'auteur ? Quel héritage laisserez-vous derrière vous ?

Par l'Enfer, tous les écrivains rêvent d'immortalité, qu'on se rappelle d'eux au même titre qu'Homère ou Shakespeare et Dickens dans le panthéon des conteurs. C'est quelque chose que seule peut accomplir la postérité, cependant, et il ne sert à rien d'y penser. Tout ce que vous pouvez faire est écrire les meilleurs livres que vous pouvez, une page après l'autre.

Avez-vous déjà des plans pour une autres série fantasy après Le Trône de Fer?

Je ne sais pas ce que je ferai après Le Trône de Fer. Peut-être de la fantasy, peut-être de la SF, peut-être de l'horreur...peut-être quelque chose de complètement nouveau. Il me reste encore plusieurs tomes à écrire et cela va m'occuper pendant plusieurs années, après tout, je ne peux pas dire où je serai lorsque la série sera achevée, ni ce que j'aurai envie d'écrire.

Quelle est votre implication dans les suppléments du jeu de rôle du Trône de Fer ? Est-ce qu'il y aura de nouvelles informations venant de vous dans Guardians of Order ?

J'ai donné quelques informations provenant de mes notes pour le jeu de rôle, oui...comme je l'ai fait avec Fantasy Flight (NdT : l'éditeur qui a créé le jeu de cartes du Trône de Fer ). Dans tous les cas, malgré tout, je les ai averti que rien ne peut être considéré comme sûr avant que cela soit apparu dans les livres. Je me réserve le droit de changer d'avis, et je ne veux pas me lier les mains parce que quelque chose est dans l'un des jeux.

Pour la plus grand part, mon rôle dans le développement du jeu a été celui de consultant. J'aimerai être plus impliqué, mais je n'ai simplement pas le temps.

Y a-t-il une partie du monde que vous avez créé dont vous être particulièrement fier ?

J'aime le Mur. Pour autant que je sache, c'est une pièce unique en fantasy.

J'ai lu une interview dans laquelle vous disiez que vous n'aimez pas autant écrire que « vous avez aimé écrire par le passé ».

Ecrire est difficile.

Où et quand la prochaine histoire de Dunk et Egg sera-t-elle publiée ? A-t-elle déjà un titre ?

Pas encore. L'histoire est écrite aux trois quarts, mais je n'ai pas encore trouvé de titre que j'aime vraiment. Je ne sais pas encore quand j'aurai fini de l'écrire, et encore moins sûr de la date à laquelle l'histoire sera publiée, maintenant qu'il n'y a plus d'anthologie Legends. (J'ai eu beaucoup d'offres, cependant, mais je ne suis pas encore décidé.)

Si vous avez lu leur travail, je suis curieux de savoir ce que vous pensez de vos collègues auteurs tels que Robert Jordan, Terry Goodkind, Neil Gaiman, Terry Pratchett, Steven Erikson et R. Scott Bakker.

Je préfère ne pas faire de commentaires sur les autres auteurs, à part lorsque je critique un livre en particulier pour mon site Internet, ou de temps en temps lorsque je déniche un nouvel auteur. Je crois qu'il faut donner un coup de pouce aux nouveaux talents si possible. C'est un jeu ardu, et beaucoup de très bons auteurs n'ont pas le lectorat qu'ils méritent. Robert A. Heinlein a dit un jour qu'on ne peut jamais rembourser les gens qui vous ont aidé lorsque vous débutiez, on peut seulement faire des avances.

Et, dernière question mais non la moindre, comme vous l'attendiez certainement, où en êtes-vous dans A Dance with Dragons ? Y a-t-il quelque chose que vous voudriez partagez avec vos lecteurs, juste pour les mettre en appétit ?

S'ils avaient juste un peu plus d'appétit, ils me dévoreraient tout cru. N'entendez-vous pas claquer leurs dents ?

Article originel, par Patrick Saint-Denis, le 1er mai 2006


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :