Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > L'Oeuf de Dragon


L'Oeuf de Dragon

Titre VO: The Mystery Knight

ISBN : 978-275641114-9
Catégorie : Aucune
Auteur : George R. R. Martin

Quatre-vingt-dix ans avant les péripéties du « Trône de Fer », Aegon, de la lignée royale, surnommé l’Œuf, court les routes incognito comme écuyer d’un chevalier errant, Dunk. Au hasard des chemins, le duo se voit convié par le fringant Jehan le Ménétrier à participer à un tournoi richement doté qui sera le clou des noces de lord Beurpuits. Au champion ira le grand prix, un inestimable œuf de dragon. Mais il apparaît bientôt que les noces et le tournoi sont un nid d’intrigues et d’ambitions, petites et grandes, et qu’une prophétie annonce de grands événements.
De fait, après la rébellion, les partisans de Deamon Feunoyr, qui a chassé quelques années plus tôt la fine fleur des chevaliers en exil de l’autre côté de la mer, fomentent une nouvelle conspiration. Certains souhaitent déposer le souverain légitime pour installer leur propre prétendant. À leur corps défendant, Dunk et l’Œuf se retrouvent au cœur du complot.

Critique

Par Gillossen, le 17/07/2014

Ah, voilà une nouvelle qui aura fait parler d’elle… Nous l’avions évidemment mentionnée au détour de notre chronique de l’anthologie Warriors.
Mais depuis la décision des éditions Pygmalion de la publier à part pour surfer sur le succès de Game of Thrones, bandeau et venue de George R.R. Martin à l’appui… L’œuf du dragon se retrouve donc sous le feu des projecteurs, propulsé au rang de préquelle à part entière, de court roman, comme si l’auteur l’avait pensée ainsi. Mais ce serait lui accorder tout de même un peu trop d’importance, malgré tout le battage médiatique.
On retrouve sans surprise le talent de Martin au service des aventures de Dunk et l’Oeuf, deux personnages que l’auteur semble vraiment chérir et qui doivent comme toujours faire face à leur lot d’embuches.
Efficace en diable, aucun amateur du Trône de Fer n’ira vous dire que cette longue nouvelle ne mérite pas d’être lue ! Martin maîtrise parfaitement son univers et sème ses indices avec jubilation. Le cadre choisi, avec Murs-blancs et son tournoi donné par Ambrose Beurpuits, sans oublier bien entendu son lot de manipulations nous vaut un lot de scènes savoureuses. Finalement, avec le recul, ce que l’on en disait en 2010 paraît toujours d’actualité : The Mystery Knight était justement attendu et nous emporte grâce à son sens de la narration et ses personnages, mais le récit en lui-même ne nous transporte pas totalement. Retrouver cela dit l’univers du Trône de Fer est toutefois déjà un plus en soi !” La petite et la grande histoire de Westeros - de même que leurs ramifications - se révèlent toujours aussi foisonnantes et la lecture indéniablement plaisante.
Mais, une nouvelle, aussi longue soit-elle, vendue à plus de 15 euros, quand les deux précédentes avaient été réunies dans un même volume… A ce prix-là, le fan n’hésite sans doute pas quoi qu’il arrive et l’éditeur peut se frotter les mains. Qui sait, une manne ne se représente pas si souvent.
Un roman n’est pas une machine à laver et une chronique comme celle-ci ne veut pas tomber dans le registre du “guide d’achat”. Vous n’êtes pas en train de choisir votre prochaine télévision. Toutefois, difficile de faire totalement abstraction de cet élément au moment de passer en caisse chez votre libraire.
Dans l’absolu, c’est un récit qui pourrait attendre une sortie poche… peu importe les qualités du texte lui-même. 

7.0/10

Discuter de L'Oeuf de Dragon sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :