Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Moi, Cthulhu


Moi, Cthulhu

Titre VO: I, Cthulhu

ISBN : 979-109066206-3
Catégorie : Aucune
Auteur : Neil Gaiman

«Je n’ai jamais connu mes parents. Mon père a été dévoré par ma mère sitôt qu’il l’a eu fécondée et elle, à son tour, a été dévorée par moi, à ma naissance. C’est mon premier souvenir, d’ailleurs. M’extirper de ma mère, avec son goût faisandé encore sur mes tentacules…»
Cthulhu par lui-même! La plus célèbre création du maître de l’horreur, H.P. Lovecraft, se livre sans détours et dévoile ses origines dans ce document unique qui paraît ici pour la première fois accompagné des indispensables notes d’un spécialiste du Mythe, Patrick Marcel (Les nombreuses vies de Cthulhu), qui en a également assuré la traduction.

Critique

Par Gillossen, le 22/09/2012

Moi, Cthulhu est un petit texte de jeunesse de Neil Gaiman que l’on peut encore trouver sur son blog mais qui n’avait jamais été traduit jusqu’ici dans la langue de Molière.
En tant que tel, ne vous attendez pas à une longue novella : de par son format et son ton, Moi Cthulhu s’avère en tout cas très plaisant à parcourir et rempli de clins d’oeil qui raviront les amateurs de H.P. Lovecraft, d’autant que Gaiman ne se moque pas ouvertement de son sujet, affichant plutôt une vraie passion pour celui-ci en le parodiant avec tendresse.
Alors, certes, le tout est un peu vain, même si l’idée de départ est très bien trouvée et ne s’étire pas en longueurs inutiles.
Bref, la lecture du texte en lui-même ne devrait pas vous occuper plus de cinq minutes. Mais l’initiative de La Clef d’Argent vaut aussi pour le contenu additionnel proposé aux lecteurs. Outre une préface signée Patrick Marcel, qui s’est également chargé de la traduction, ce petit ouvrage de 50 pages à peine se retrouve enrichi de notes. De quoi accompagner votre lecture et surtout jouer à les débusquer pour tester vos connaissances sur le Mythe.
Voilà des idées de suppléments bienvenus dont nous n’allons pas nous plaindre, surtout pour à peine 5 euros. Un joli coup pour La Clef d’Argent quand on songe tout de même à l’association représentée par deux noms comme ceux de Lovecraft et Gaiman (On est très loin de faire allusion à de parfaits inconnus, n’est-il pas ?) mais avant tout un joli coup pour le lecteur qui ne connaîtrait pas encore ce texte ou ne pourrait pas le lire directement en anglais.
A glisser dans toutes les poches !

7.0/10

Discuter de Moi, Cthulhu sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :