Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >La Saga d'Uasti

La Saga d'Uasti

Titre VO: The Birthgrave Trilogy (Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Tanith Lee
La Saga d'Uasti

La Déesse voilée

Quand, du cœur du volcan, elle renaît à la vie, elle ne sait plus rien d’elle ni du monde. Doit-elle croire cette « voix » qui lui dit qu’elle est seule survivante d’une race maudite ? Doit-elle croire ce miroir qui lui révèle la jeune beauté de son corps et l’horreur démoniaque de son visage ?
Cette fatalité, elle la refuse, elle veut elle-même se chercher et se trouver. Masquée, elle partira à l’aventure, au milieu des périls d’un monde sauvage.
Bientôt capturée et soumise au bon plaisir de Darak, un chef de bande, elle va se révéler douée d’étonnants pouvoirs. Certains la disent sorcière, d’autres la proclament déesse. Qui est-elle vraiment ? Elle est prête à tout pour le découvrir…

La Saga d'Uasti

Vazkor

En cette nuit des temps, dans une société tribale écrasée par les rites, Tuvek s’affirme dès l’enfance comme un rebelle. Il est fils de chef, mais sa mère est une étrangère rejetée par la tribu. Son destin d’exclu, Tuvek va le défier en devenant un guerrier invincible.
Et il part, courant de victoire en victoire. Jusqu’au jour où une ville l’accueille et l’honore tel un demi-dieu. On a reconnu en lui le fils d’un grand chef, Vazkor, lequel a péri de la main de son épouse, une sorcière aussi belle que dangereuse.
Tuvek reprend le nom de son père et décide de le venger. C’est alors qu’un rêve lui apprend que « la sorcière blanche » est sa vraie mère.
Que peut un guerrier, si valeureux soit-il, contre sa mère, contre une femme aux pouvoirs infinis ?

La Saga d'Uasti

La Quête de la sorcière blanche

Abandonnant son pays ravagé par les guerres tribales, le jeune Vazkor est parti au hasard, hanté par une seule pensée : retrouver Uasti, la Sorcière Blanche qui a assassiné son père, et la tuer. Tant qu’elle vivra, il n’y aura pour lui ni paix ni bonheur. Et pourtant, sur sa route aventureuse, les tentations de la puissance et de l’amour vont l’assaillir : un empire s’offre à lui, une reine cherche à le retenir. C’est que Vazkor est doué de pouvoirs qu’il ignorait : son épée se révèle invincible, il sonde sans peine les esprits, il ressuscite les morts. Il se découvre encore d’autres dons magiques, plus dangereux. Ces dons l’exaltent, l’effraient aussi. De qui les tient-il ? Sont-ils ceux-là mêmes d’Uasti dont il a enfin retrouvé la trace ?


Critique

Par Gillossen, le 03/08/2004

Tout d’abord, impossible de ne pas féliciter J’ai Lu pour cette réédition 3 en 1. Certes, pour un roman en format poche, afficher plus de mille pages n’est peut-être pas toujours chose très pratique, mais retrouvés là réunis trois romans depuis longtemps épuisés vaut bien largement de passer outre ce désagrément de confort mineur.
Mais venons-en justement à ces trois romans, La Déesse voilée, Vazkor, et La Quête de la sorcière blanche. Tous sont indéniablement marqués du sceau de l’auteur, Tanith Lee, avec son style si caractéristique, à la fois viscéral et poétique. De même dans le scénario, où s’entrecroisent avant tout plusieurs quêtes de sens, des racines, du passé perdu, frappées du sceau du destin, tout en laissant de côté les accents usés de variations trop convenues, tout en conservant une saveur parfois assez rétro. (Les romans datent à l’origine des années 70, et cela se sent par moments)
Le monde qui nous est dépeint quant à lui, aussi lointain qu’ancien, fascine, mais point autant que ses personnages tour à tour mystérieux ou tellement à fleur de peau, sur le point de s’abandonner à une nature plus sauvage et troublante, luttant contre l’adversité les déchirant.
Il faut bien dire que chacune de ses trois œuvres contient son lot de passages merveilleux ou cruels, mais le plus souvent capables de rester dans la tête du lecteur un certain temps, sans toujours savoir qu’en penser exactement… Des visions et des actes qui peuvent ainsi nous hanter, témoignage d’une voix originale et sensuelle, traçant sa propre voix au sein du paysage fantasy, sans pour autant se révéler inaccessible à la grande majorité des lecteurs.

8.0/10


Discuter de La Saga d'Uasti sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :