Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Dangerous Women


Dangerous Women

ISBN : 978-229010591-7
Catégorie : Aucune
: George R. R. Martin
: Gardner Dozois (Proposer une Biographie)

La chronique ci-dessous est basée sur la version originale.
La version française est parue officiellement le 1er juin 2016. 

Qu’elles soient les héroïnes d’une bataille, les souveraines d’un territoire, des sorcières, de valeureuses cavalières ou des intrigantes de cour, toutes les femmes qui évoluent au sein de ces nouvelles présentent un point commun : elles sont dangereuses…
George R.R. Martin a convoqué les plus grands auteurs de fantastique autour de ce concept, tout en l’agrémentant d’une touche personnelle : La danse des dragons ! Vous saurez tout de la guerre civile opposant la famille Targaryen et responsable de la disparition des dragons…

Critique

Par Gillossen, le 25/02/2014

Et voilà la fameuse anthologie dédiée aux personnages féminins qui occupa une partie de l’année 2013 de George R.R. Martin mais aussi bien sûr de son complice de longue date et particulièrement dans ce genre d’entreprises, Gardner Dozois. 
Impressionnant en premier lieu par son nombre de pages, ce recueil vaut évidemment par son casting. Comme d’habitude, nous n’allons pas nous lancer dans un avis laconique de deux ou trois lignes en passant en revue chaque nouvelle, mais tenter plutôt de dégager une vue d’ensemble de la bête.
Parlons donc des femmes, au cœur de cette aventure éditoriale. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles occupent bien entendu une place prépondérante, mais pas seulement de par la nature même du recueil. On découvre au fil des pages toute une série de portraits souvent très réussis et par chance le plus souvent nuancés, à commencer par celui que nous propose la nouvelle de Joe Abercrombie qui conserve tout son mordant habituel. Chacun aborde évidemment une facette précise de son personnage et ses héroïnes - ou pas d’ailleurs - ont toutes leurs forces et leurs faiblesses, leurs failles et leurs flammes. Les nouvelles s’avèrent également  plus ou moins associées aux œuvres ou à l’œuvre de son auteur. On prendra ici comme exemple le récit de Sam Sykes, qui peut évidemment se lire indépendamment mais joue aussi le rôle de préquelle pour le personnage de Kataria, centrale au sein de sa trilogie de La Porte des Éons.
Toutes ne possèdent pas non plus le même impact et certaines seront sans aucun doute vite oubliées, à commencer par les textes de Robin Hobb ou Diana Gabaldon, visiblement guère inspirées, malgré le sujet. Mais après tout, là encore, c’est le cas de toute anthologie, quel que soit son sujet, quels que soient les auteurs sélectionnés et c’est toujours un plaisir en comparaison de retrouver l’univers de ce bon vieux Harry Dresden, pour n’en citer qu’un.
On le mentionnait justement en préambule, revenons sur le cas Martin, qui offre là en attendant son fameux The Winds of Winter un petit tour à Westeros, période Aegon. Les amateurs ne seront évidemment pas déçus mais pour les autres, le texte n’aura pas tout à fait la même saveur. En 80 pages (!), difficile pour un auteur comme Martin de ne pas donner parfois l’impression de faire dans le résumé, mais considérons plutôt son texte comme un préambule à ce que l’on pourra découvrir dans l’encyclopédie à venir du Trône de Fer.
Comme toujours avec lui, malgré une ou deux nouvelles plus en retrait, Martin a su bien s’entourer mais surtout composer une anthologie à la fois variée (ne serait-ce que par le biais des divers cadres où prennent place ces aventures) et bien équilibrée, avec en vedette des femmes qui bien entendu ne se révèlent pas seulement dangereuses, mais intrigantes, terrifiantes ou au contraire attachantes.
Bref, des femmes, évidemment.

7.5/10

Discuter de Dangerous Women sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :