Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > L'Étrange vie de Nobody Owens


L'Étrange vie de Nobody Owens

Titre VO: The Graveyard Book

ISBN : 978-006053092-1
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Neil Gaiman

Nobody Owens, que ses amis appellent Bod, a tout d’un garçon normal.
Du moins, ce serait le cas s’il ne vivait pas dans un cimetière, élevé par les revenants du lieu.  Dans l’enceinte de celui-ci, Bod est en tout les cas à l’abri de celui qui massacra sa famille lorsqu’il était âgé d’un an et demi.
Un homme maléfique qui le traque toujours…

Critique

Par Gillossen, le 30/11/2008

Neil Gaiman est agaçant. Pensez donc : un auteur accompli, brillant, drôle, charmant… et qui enquille les succès les uns après les autres. Avec ce nouveau roman jeunesse, d’ores et déjà couronné avant même sa sortie, le pari semble une fois encore relevé.
Une fois terminé, il faut bien l’avouer, l’agacement est toujours présent ! Quand on prend les éléments du roman séparément, que ce soit les personnages, le cadre, l’intrigue globale… Difficile de ne pas les trouver quelque peu banals, de ne pas se dire que l’auteur n’est pas allé les chercher bien loin. Bien sûr, c’est aussi la patte, le style Gaiman qui ressort, de façon fort logique, mais tout de même ! Certains seconds rôles paraissent même recyclés d’œuvres précédentes, sans parler des clins d’œil, qui sauteront aux yeux, c’est le cas de le dire, des habitués (Dream, Death…).
Et pourtant, la magie, délicieusement macabre - Ah, les épitaphes, Bod à l’école… L’humour est bien présent ! -, opère toujours, de la première la dernière page. Mais c’est peut-être aussi cela le talent de Neil Gaiman, faire ressortir une telle facilité, comme si un tel roman pouvait se boucler en trois semaines.
À l’image de certains rebondissements, que l’on anticipe parfois plusieurs chapitres à l’avance, on pourrait penser là encore que l’auteur choisit la facilité, justement, mais Gaiman sait toujours retomber sur ses pattes, préservant quelques surprises et détournant certains schémas attendus, parfois au dernier moment. De quoi contenter aussi bien les jeunes lecteurs – puisque ce sont eux la cible principale chez l’éditeur – que les amateurs du Gaiman auteur « adulte », qui ne devraient pas négliger cette petite pépite.
Car, outre une certaine légèreté, une amertume certaine ne manque pas de hanter ces pages, sans compter un duel final et une figure diabolique qui pourrait presque rivaliser avec le Flagg des Yeux du Dragon de Stephen King…
Porté par un découpage original – chaque chapitre est séparé du précédent par plusieurs années – et magnifiquement illustré par Dave McKean, complice de toujours, voilà un ouvrage calibré pour plaire au grand public. On imagine d’ailleurs sans peine une suite, voire plusieurs, sans compter l’évidente déclinaison au cinéma… 
Mais l’on se contentera déjà sans retenue de cette mise en bouche !

8.0/10

Discuter de L'Étrange vie de Nobody Owens sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :