Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > The Heart of What Was Lost


The Heart of What Was Lost

ISBN : 978-075641248-7
Catégorie : Aucune
Auteur : Tad Williams

Ineluki, le Roi de l’Orage, a bien failli faire disparaître l’humanité de la surface d’Osten Ard, mais a finalement été vaincu.
Ses fidèles serviteurs, les Norns, choisissent de fuir les terres des hommes et se retirent vers le nord jusqu’à Nakkiga, leur ancienne citadelle. Mais alors que les Norns vaincus se dirigent vers ce dernier havre, le duc Isgrimnur, mène une armée en quête, déterminé à mettre fin aux attaques des Norns et à vaincre pour toujours leur Reine immortelle Utuk’ku.
Deux soldats du sud, Porto et Endri, se sont joints à l’armée mortelle pour aider à atteindre cet objectif ambitieux - alors qu’ils s’aventurent de plus en plus dans le nord gelé, bravant la résistance féroce et magiques mortelles des Norns en retraite, ils ne peuvent s’interroger Le font très loin de chez eux. Pendant ce temps, les Norns doivent maintenant affronter la perspective de l’extinction aux mains d’Isgrimnur et de son armée mortelle.
Viyeki, l’un des chefs des ingénieurs militaires des Norns, l’Ordre des Constructeurs, cherche désespérément un moyen d’aider son peuple à atteindre sa montagne - afin d’éviter la destruction de leur race. Car les deux armées vont finalement s’affronter dans une bataille incroyable. 
Piégé à l’intérieur de la montagne, Viyeki le Constructeur va découvrir des secrets inquiétants sur son propre peuple, des mystères présents et passés…

Critique

Par Gillossen, le 09/01/2017

Tout d’abord, petite précision : L‘Arcane des Epées constitue, encore aujourd’hui, l’une de mes trilogies de fantasy épique “traditionnelles” préférées. J’en ai d’ailleurs déjà longuement parlé, un peu partout, en long et en large, sur le forum comme dans une préface lors de la récente réédition poche chez Pocket. 
Même si cela faisait des années qu’on l’attendait (alors que l’Arcane elle-même s’est achevée il y a… plus de vingt ans maintenant !), l’annonce du retour de Tad Williams à Osten Ard fut donc accueillie avec une grande joie par votre serviteur, même s’il allait falloir s’armer de patience et même si le premier tome de cette nouvelle trilogie a été repoussé au mois de juin, nous laissant pour le moment avec ce petit volume censé faire le lien entre les deux cycles.
Point positif, c’est court (pour du Tad Williams !) et on retombe quasiment aussitôt dans cet univers les deux pieds joints. Il faut dire que l’on reprend quasiment là où l’on s’était arrêté, épilogue mis à part. Point négatif, The Heart of What Was Lost représente clairement une histoire de transition justement, qui prend qui plus est son temps pour démarrer et n’a pas de caractère indispensable. 
Pour les amateurs, on retrouve avant tout le personnage d’Isgrimnur, ainsi que deux nouvelles têtes particulièrement mises en avant, dont une qui permet au lecteur d’en apprendre davantage sur les Norns, le peuple ennemi de la première trilogie. Une fois l’intrigue lancée sur de bon rails, il faut avouer que l’histoire profite justement de cette brièveté. Pas de temps mort, de bonnes dynamiques de duos, quelques voiles à moitié relevés concernant le cadre, pour aiguiser notre curiosité… 
Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit là d’un texte avant tout destiné aux convaincus et pas forcément à même de jouer le rôle d’introduction à cet univers. Ça tombe bien, le premier tome de l’Arcane des Épées est toujours là pour ça après tout ! 
Mais en tant qu’apéritif pour nous faire patienter jusqu’au mois de juin, The Heart of What Was Lost joue parfaitement son rôle avec un Tad Williams maîtrisant parfaitement sa partition. 

7.5/10

Discuter de The Heart of What Was Lost sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :