Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Dragon de glace


Dragon de glace

ISBN : 978-291768929-5
Catégorie : Aucune
Auteur : George R. R. Martin

Les éditions Flammarion ont publié en octobre 2015 une édition de Dragon de glace illustrée par Luis Royo. 

“D’un blanc cristallin, ce blanc dur et froid, presque bleu, le dragon de glace était couvert de givre ; quand il se déplaçait, sa peau se craquelait telle la croûte de neige sous les bottes d’un marcheur et des paillettes de glace en tombaient. Il avait des yeux clairs, profonds, glacés. Il avait des glaçons pour dents, trois rangées de lances inégales, blanches dans la caverne bleue de sa bouche
S’il battait des ailes, la bise se levait, la neige voltigeait, tourbillonnait, le monde se recroquevillait, frissonnait.
S’il ouvrait sa vaste gueule pour souffler, il n’en jaillissait pas le feu à la puanteur sulfureuse des dragons inférieurs. Le dragon de glace soufflait du froid.”

Critique

Par Vermithrax, le 05/08/2011

4 nouvelles signées George R.R. Martin, dont un prix Bram Stoker et un prix Nebula pour 12 petits euros ? Voilà une très bonne initiative de la part des éditions ActuSF, sans parler du timing impeccable ; difficile de ne pas parler de Martin en ce moment avec le succès de l’adaptation de son Trône de fer produite par la chaîne américaine HBO !
Notons tout d’abord que sur ces quatre nouvelles réunies pour l’occasion, une seule est véritablement inédite, puisque les lecteurs du magazine Bifrost ont déjà eu le plaisir d’en croiser deux précédemment. Quant à Dans les contrées perdues, c’est la revue Asphodale qui l’avait accueillie. Pas de quoi bouder notre plaisir pour autant.
L’initiative à l’origine de ce recueil met du coup l’accent sur la production fantasy (et fantastique) de l’auteur, dont on n’oublie encore trop souvent qu’il est loin de n’avoir écrit que Le Trône de fer ou de ne faire que ça, comme si cette saga devait écraser tout le reste de sa bibliographie, quand ce n’est pas l’auteur lui-même mis à mal par certains de ses lecteurs les plus enragés.
4 nouvelles plutôt anciennes - 1987 pour la plus récente - qui permettent de découvrir, ou plutôt redécouvrir, un Martin touche-à-tout. Avec Dragon de glace, on aborde ainsi au récit jeunesse, bien que l’histoire fasse parfois volontiers usage d’un ton noir dans sa narration, une narration qui n’use d’aucun artifice du genre (elle reste sobre et sans concession).
Dans les contrées perdues démontre une fois encore la maîtrise de l’auteur et son efficacité, des qualités qui ne datent donc pas d’hier.
Portrait de famille, le seul inédit du lot, mais quel inédit puisqu’il s’agit donc du prix Nebula évoqué un peu plus haut, constitue donc le gros morceau de ce recueil. Imagination et rigueur dans l’écriture sont une fois de plus au rendez-vous et cette novelette conclut donc en beauté cette expérience de lecture.
Une expérience au niveau de traduction parfois changeant (quatre nouvelles, quatre traducteurs différents), ce qui n’altère pas pour autant la cohésion globale de l’ensemble.
On ne parlera pas de pépite, mais pour les amateurs, un bon moment de lecture à prix doux en perspective, idéal pour les vacances, certes… mais pas seulement !

7.5/10

Discuter de Dragon de glace sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :