Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >Alcatraz Smedry

Alcatraz Smedry

(Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Brandon Sanderson

En juin 2015, Le Livre de Poche a publié une intégrale, rassemblant les 4 tomes, soit près de 1000 pages.

Alcatraz Smedry

Alcatraz contre les infâmes bibliothécaires

Je m’appelle Alcatraz. J’ai treize ans, je suis orphelin et je ne suis pas un gentil.
Laissez-moi vous dire une bonne chose : si un vieux bonhomme à la santé mentale douteuse débarque chez vous sous prétexte qu’il est votre grand-père et que vous devez l’accompagner dans une espèce de quête mystique… refusez sans hésiter.
Je fus obligé d’enfreindre cette règle ; c’était un cas de force majeure.
Mais croyez-moi, c’est à ce moment-là que mon destin bascula, direction sacrifices, dinosaures, magie noire et infâmes bibliothécaires.

Alcatraz Smedry

Alcatraz contre les ossements du scribe

Flanqué de sa cousine, Australie (dont le talent est de se réveiller avec une tête de déterrée), de son oncle Kazan (dont le pouvoir est de se perdre) et de l’indomptable Bastille, Alcatraz part à la recherche de son père qui aurait disparu dans la terrible bibliothèque d’Alexandrie. Mais il ne fait pas bon s’y promener car les conservateurs qui y travaillent n’attendent qu’une chose : s’emparer de l’âme des curieux qui veulent emprunter leurs livres…

Alcatraz Smedry

Alcatraz contre les traîtres de Nalhalla

Je m’appelle Alcatraz Smedry et je suis un type super. Non vraiment. Génial même. En tout cas, c’est l’avis de mes nombreux fans ici, à Nalhalla, la grande cité des Royaumes Libres. Le problème, c’est que je n’ai pas que des admirateurs. J’ai aussi un paquet d’ennemis et on dirait qu’ils se sont donné rendez-vous à Nalhalla. Il y a toujours ces fourbes Bibliothécaires qui prétendent cette fois vouloir faire la paix. Et leur chef, l’ignoble Celle dont on ne peut prononcer le nom, qui aime tout particulièrement tricoter des écharpes et donner les gens en pâture aux loups. Oh, et puis ma mère, la sournoise Shasta, n’est pas loin non plus… Bref, je sens que mon séjour ne sera pas de tout repos. Heureusement que je suis un génie. Pas vrai ?

Alcatraz Smedry

Alcatraz contre l'ordre du verre brisé

Alcatraz Smedry, celui qui a le Talent Brise-Tout, a encore beaucoup à prouver mais peu de temps devant lui. Dans cette dernière aventure, Alcatraz affronte une armée de Bibliothécaires – et leurs robots géants – dans le but de conquérir le royaume de Mokia. Si les Bibliothécaires remportent le combat, tout ce qu’Alcatraz a accompli si ardemment jusqu’ici pourrait aboutir à une catastrophe. Alcatraz doit ainsi faire face aux robots, aux mauvais Bibliothécaires et à sa propre mère ! Sera-t-il capable de sauver le royaume de Mokia et les Royaumes Libres de la colère des Bibliothécaires avant que tout tombe en miettes ?


Critique

Par Zedd, le 20/02/2014

Les bibliothécaires, c’est comme les dentistes : ils ont l’air gentil – ils le sont même sûrement – mais ils ne pensent qu’à une seule chose : dominer le monde. Aussi, en attendant le livre qui révèlera au grand jour la nature maléfique des dentistes, le très prolifique Brandon Sanderson dévoile la vérité à propos des bibliothécaires.
À la lecture d’Alcatraz, on ne doute pas qu’avant de devenir un grand auteur de fantasy, Sanderson en a d’abord été un grand lecteur. Avec ce cycle jeunesse, il évacue ses références, parfois telles quelles (Gemmell et Pullman sont nommés, pour ne citer qu’eux), souvent en se moquant de certains clichés, toujours avec beaucoup de finesse et d’humour.
Toutefois, Alcatraz n’est pas une parodie – en ce sens que sa trame n’est pas la parodie d’une autre histoire – mais plutôt une histoire originale qui caricature la Fantasy en s’appuyant sur l’ironie de son narrateur (le dénommé Alcatraz) ou les stéréotypes du genre que l’auteur ridiculise au gré de ses gags.
Du côté des personnages, l’auteur ne s’est pas privé pour grossir les traits. De fait, il apparaît rapidement qu’Alcatraz n’est pas le anti-héros qu’il se vante d’être ; plus maladroit et malchanceux que méchant, cet orphelin risque de vous arracher bien des sourires malgré son air de déjà-vu. Une remarque que l’on pourra, de manière générale, étendre à l’ensemble du casting puisque tous – à l’exception peut-être de ce pauvre Sing, véritable clône d’Arthur Weasley – font mieux que remplir la fonction parodique de leur rôle ; on pourrait presque s’attacher à eux.
Cependant, quelques ombres obscurcissent ce tableau pourtant riche en couleurs. Ainsi, si les apostrophes du narrateur qui interpellent le lecteur à la moindre occasion vous hérissent les poils, vous risquez de mettre votre pilosité à mal à la lecture d’Alcatraz. Ces appels sont souvent drôles et bien trouvés (son explication sur les incohérences de son récit en prenant l’exemple de la caverne de Platon tient du grand art/n’importe quoi) ; ils créent un lien de complicité avec le lecteur qui rit avec l’auteur des mésaventures des personnages principaux ou de leurs références communes.
Mais l’auteur de Fils-des-Brumes y a recours de façon un peu trop régulière et systématique même si leurs utilisations tendent à s’espacer par la suite. Dans le même ordre d’idée, certaines plaisanteries deviennent, à la longue, un peu répétitives lorsque l’auteur se sent par exemple obligé de rappeler un nombre de fois conséquent que son héros est un méchant.
De manière générale, si Alcatraz évoque Artemis Fowl avec son ton humoristique volontiers moqueur, il n’est pas au niveau de son illustre aîné. Il lui manque un certain « sérieux », un soupçon de rigueur. On ne serait pas étonné d’apprendre que l’auteur a écrit le roman en très peu de temps.  
Vous aimez Artemis Fowl pour ses personnages hauts en couleur, ses situations loufoques et son humour débile ; vous aimerez Alcratraz pour les mêmes raisons. Vous connaissez la différence entre la prison Alcratraz et la série littéraire éponyme ? Non. De la première, on ne pouvait pas s’échapper, de la seconde, on ne veut pas s’échapper. Ahah. Hum. Rutabaga ! 

7.0/10


Discuter de Alcatraz Smedry sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :