Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >La Roue du Temps

La Roue du Temps

Titre VO: The Wheel of Time (Ce Cycle est En Cours)

Auteur/Autrice : Robert Jordan
Auteur/Autrice : Brandon Sanderson
Traduction : Mallé, Jean-Claude
La Roue du Temps

L' Oeil du monde

C’est la Nuit de l’Hiver dans la contrée de Deux-Rivières et, en ce soir de fête, l’excitation des villageois est à son comble. C’est alors qu’arrivent trois étrangers comme le jeune Rand et ses amis d’enfance Mat et Perrin n’en avaient jamais vu : une dame noble et fascinante nommée Moiraine, son robuste compagnon et un trouvère.De quoi leur faire oublier ce cavalier sombre et sinistre aperçu dans les bois, dont la cape ne bougeait pas en plein vent…
Mais, quand une horde de monstres sanguinaires déferle et met le village à feu et à sang, la mystérieuse Moiraine devine qu’ils recherchaient quelqu’un : pour les trois amis l’heure est venue de partir. Car la Roue du Temps interdit aux jeunes gens de flâner trop longtemps sur les routes du destin…

La Roue du Temps

La Grande quête

À peine arrivé à la forteresse de Fal Dara, le jeune Ranci n’a déjà qu’une idée en tête : fuir les noirs secrets qu’il a appris sur lui-même. Moiraine, la puissante magicienne qui seule pourrait lui fournir des réponses, l’évite désormais comme la peste. Rand sait qu’il devrait quitter ces lieux, partir où personne ne le connaît et où il ne pourrait faire aucun mal.
Mais il est trop tard : les Aes Sedai l’ont enfermé et son seul espoir d’obtenir de l’aide à présent est Egwene, la femme qu’il pensait épouser un jour… et qui est en train de devenir elle-même une Aes Sedai.

La Roue du Temps

Le Dragon réincarné

Rand al’Thor se résigne peu à peu à son sort : il est le Dragon Réincarné, que ça lui plaise ou non, et il devra honorer son rendez-vous avec le Ténébreux – une sanglante affaire de gloire, d’honneur et de salut du monde.
Totalement dépassé par ses nouveaux pouvoirs, il décide alors de laisser ses amis derrière lui et de partir seul pour Tear, la fabuleuse cité où l’attend Callandor, l’épée légendaire qu’il est censé brandir lors de l’Ultime Bataille. C’est là que les fils du destin se noueront une fois pour toutes…

La Roue du Temps

Un Lever de ténèbres

Forteresse réputée imprenable depuis des millénaires, la Pierre de Tear est tombée, conquise par Rand al’Thor et un groupe d’Aiels, ces terribles guerriers du désert qui se voilent le visage pour combattre.
Désormais en possession de l’épée mythique Callandor, Rand peut clamer à la face du monde qu’il est le Dragon Réincarné.
Un grand pas en avant, certes, mais vers quelle destinée ? Censé sauver le monde, le jeune homme doit d’abord apprendre à maîtriser le saidin.
Hélas, cette moitié masculine du Pouvoir de l’Unique est une arme à double tranchant. Car elle condamne à la folie et à la mort les hommes à qui elle offre la gloire et la puissance…

La Roue du Temps

Les Feux du ciel

La menace rebelle gronde au pied du Mur du Dragon.
À peine élu chef suprême par les Aiels, Rand doit réagir vite s’il veut être prêt pour l’Ultime Bataille. Mais à ses côtés, ses alliés affrontent leurs propres démons : décidé à renoncer à son destin de héros, Mat se montre de plus en plus imprévisible, et Aviendha, la jeune et belle Aielle qui s’est liée à Rand, garde tout son mystère.
Désormais, ce n’est qu’une question de temps avant que le Ténébreux ne s’échappe de sa prison…

La Roue du Temps

Le Seigneur du Chaos

Pour la première fois, la Tour Blanche est désunie. Alors que les soeurs renégates se sont regroupées à Salidar, Elaida règne toujours sur Tar Valon. Mais les deux camps partagent les mêmes ambitions pour Rand, le Dragon Réincarné qui représente un allié potentiel de la première importance.
Or c’est le cadet des soucis de Rand, concentré sur la préparation de sa grande offensive contre Sammael… tandis que ses alliés affrontent chacun leur destin, et que la puissance des Aes Sedai ne cesse de croître.

La Roue du Temps

Une Couronne d'épées

Après avoir échappé à la Tour Blanche, Rand a réussi l’impensable : obtenir la fidélité de certaines Aes Sedai renégates. Mais il est toujours pris en tenaille entre les Suppôts des Ténèbres et les Seanchaniens, une pression dont il se passerait bien alors qu’il réunit ses forces pour se lancer à l’assaut de l’Illian, devenu le bastion de Sammael. De leur côté, Elayne et Nynaeve cherchent un moyen de briser l’emprise du Ténébreux sur le climat. Quant à Egwene, elle conduit une armée vers Tar Valon. L’Ultime Bataille approche… 

La Roue du Temps

Le Chemin des dagues

Rand al’Thor a pris la capitale de l’Illian, mais un nouveau défi impossible l’attend : rejeter les forces ennemies venues reconquérir l’ancien empire d’Artur Aile-de-Faucon. Quant à Egwene, désormais à la tête des Aes Sedai dissidentes, elle est en passe de prendre le contrôle de la Tour Blanche. Tout semble se dérouler à merveille… mais la folie qui guette Rand menace de saper ce brillant édifice dans ses fondations. Et le jour de l’Ultime Bataille, le Dragon Réincarné aura peut-être disparu depuis bien longtemps…

La Roue du Temps

Le Coeur de l'Hiver

Rand al’Thor succombe inexorablement aux assauts de la Souillure, une infection instillée dans le saidin par le Ténébreux afin d’altérer la moitié masculine de la Source Authentique. Pire encore, les Asha’man, fidèles partisans du Dragon Réincarné, sombrent eux aussi dans la folie destructrice qui mit jadis un terme à l’Âge des Légendes.
Alors que Rand faiblit, les Ténèbres tombent sur le monde. Inconscients du danger, les Seanchaniens regroupent leurs forces avant de repartir à l’assaut tandis que les Rejetés s’unissent afin de détruire leur ennemi juré.
Pour Rand, une seule solution  : purifier le saidin. Une mission impossible  ? Peut-être pas… mais pour réussir, il devra invoquer un antique pouvoir issu de l’Âge des Légendes. Une puissance si dévastatrice que la Création et le Temps risquent de ne pas survivre au choc…

La Roue du Temps

Le Carrefour du crépuscule

Tandis qu’il fuit Ebou Dar, Mat déploie tout son charme pour faire fondre la glace entre lui et la Fille des Neuf Lunes, sa promise. Sachant qu’il l’a enlevée et quelque peu maltraitée, ce n’est pas gagné d’avance.
À Tar Valon, Egwene assiège la Tour Blanche. Elle doit vaincre très vite et verser le moins de sang possible, car la réunification des Aes Sedai est à ce prix. Et si elle échoue, il ne restera plus que les Asha’man pour défendre le monde contre le Ténébreux.
Bien qu’il ait réussi à purifier le saidin, Rand reste engagé dans une partie dont il est lui-même l’enjeu. Une situation peu enviable, quand on ignore combien d’ennemis se cachent parmi ceux qu’on tient pour des alliés…

La Roue du Temps

Le Poignard des rêves

Prisonnière des Shaido dans la cité de Malden, Faile use de toutes ses armes pour survivre. Résolu à la sauver, Perrin commet l’impensable : pactiser avec les Seanchaniens à l’insu de Rand. L’équivalent de vendre son âme au Ténébreux ? Peut-être, mais la vie de sa femme n’a pas de prix.
Sur les routes de l’Altara, Mat tente d’échapper aux Seanchaniens et continue de courtiser la Fille des Neuf Lunes. Mais face à cette beauté-là, tout ce qu’il croit savoir sur les femmes ne sera pas suffisant.
Pour Rand, retranché en Tear, Egwene, prisonnière à la Tour Blanche, et Elayne, sur le fil du rasoir à Caemlyn, tout se complique encore… alors que l’Ultime Bataille approche.

La Roue du Temps

La Tempête Imminente

Avant l’Ultime Bataille, Rand lutte encore pour unifier des royaumes séparés par d’anciennes querelles, tout en s’efforçant de négocier une trêve avec les Seanchaniens. Autour de lui, ses plus fidèles alliés s’inquiètent. S’il continue à s’endurcir, vidé de toute émotion, aura-t-il la force d’âme requise, au mont Shayol Ghul, pour livrer son duel à mort contre le Ténébreux ?
À la Tour Blanche, prisonnière et à la merci des cruels caprices d’Elaida, Egwene s’acharne à miner le pouvoir de sa rivale. En aura-t-elle le temps, alors que l’attaque des Seanchaniens se profile ?
Si les Aes Sedai reculent, une défaite signerait la fin de leur fief millénaire… et sans doute de tous les espoirs du monde.


Critique

Par Ainulindalë, Akallabeth,, le 19/11/2005

Les mots qui semblent immédiatement venir à l’esprit quand on pense au cycle de La Roue du temps sont « gigantesque », « immersif » et bien sûr « épique ». Cependant, ces mots ne s’imposent  pas dès le premier tome. Le début se révélant clairement une sorte d’hommage à J.R.R. Tolkien, il est des plus classiques. Le conseil qui vient donc très souvent de la part des fans est : « Patientez, il faut plusieurs tomes avant d’être complètement happé par l’histoire tissée par La Roue du temps ». Pas facile à suivre pour ceux qui n’accrochent pas, mais l’effort sera récompensé au centuple pour ceux, nombreux aujourd’hui, qui finissent emportés par les aventures de Rand, Perrin, Mat et de leurs compagnons.
L’histoire commence ainsi comme une classique quête initiatique qui voit trois jeunes hommes quitter leur village natal pour combattre le mal. Si le premier tome reste dans cette optique, l’aventure prend rapidement de l’ampleur avec l’arrivée de nouveaux personnages, la description de nouvelles cultures et la découverte d’un monde complexe avec ses différentes peuplades ayant chacune leurs propres coutumes, leurs systèmes politiques, leurs belligérances… Avec cela, on découvre ravi les différents pouvoirs permettant aux forces de la Lumière d’affronter le Ténébreux (et inversement) et qui apportent une variété unique aux protagonistes. En effet, outre le système de magie principal, on découvre au fur et à mesure une multitude de capacités innées ou acquises, ce qui permet d’éviter les personnages trop stéréotypés (le vieux magicien, le guerrier, le baroudeur,…).
Refrénons notre « fan attitude » et essayons de faire la part des qualités et des défauts de ce cycle : du coté des défauts, il y a certains tics d’écriture de l’auteur qui peuvent agacer, des descriptions interminables (ah, les habits des personnages !), ou la lenteur générale du récit. Mais le défaut principal, outre le début poussif, réside dans l’essoufflement de la série au bout de 6 tomes (VO, soit plus de 5000 pages !), essoufflement qui ne se termine que vers le 10ème.
Pourquoi donc lire une série qui débute de façon classique et s’essouffle ?
Car si essoufflement il y a, souffle il y a d’autant plus ! Passons donc aux qualités. Les héros et leurs adversaires ou alliés pour commencer : la multitude de personnages de premier plan fait que chacun peut avoir son préféré et ses détestés tant chez les « gentils » que chez les « méchants ». Ces personnages, parfaitement construits au cours des nombreux tomes, évoluent comme nulle part ailleurs en Fantasy aujourd’hui, partant souvent de personnages apparemment très manichéens, pour se révéler par la suite bien plus complexes, torturés et mystérieux. La cohérence du monde bâti : tout comme Tolkien avant lui, Jordan a créé une langue, un monde composé de différents âges, souvenirs, légendes, mythes… qui ne demandent qu’à revenir hanter les héros et les lecteurs. C’est cet univers porté par une mythologie complète qui donne au récit cette profondeur et cette « crédibilité » qui en fait, pour certains, le digne successeur du Seigneur des anneaux. D’autre part, le scénario est des plus solides, les complots sont nombreux et durent sur plusieurs tomes. Les batailles sont grandioses. Le système de magie, unique et complexe, est au cœur de l’histoire. Enfin certaines scènes magnifiquement portées par le style de l’auteur restent dans les souvenirs du lecteur à jamais.
L’auteur, Robert Jordan, nous a malheureusement quitté suite à une longue maladie en 2007, avant d’avoir pu écrire les derniers tomes de son œuvre. Ses  très nombreuses notes ont permis à Brandon Sanderson, à la demande la veuve de Robert Jordan, de terminer la série. Si les mots sont de Sanderson, l’intrigue et des passages entiers sont de Robert Jordan. De l’avis des fans, Sanderson se tire admirablement de l’exercice périlleux qu’est de terminer La Roue du temps. Ce qui devrait être fait fin 2011.
Pour conclure, cette œuvre est vraiment destinée à ceux voulant se lancer dans un nouveau livre-monde. La Roue du temps vous demandera énormément de temps, des années, mais reste une des séries les plus réussies de la high-fantasy, aujourd’hui. Pour peu que vous y soyez sensible, le souffle du Dragon reste dans votre mémoire des années durant.

Autres Critiques :

-> ” Jordan a apporté une complètement nouvelle allégorie à l’intérieur d’un concept de fantasy qui va au-delà de cette histoire massive, travaillant avec l’oeil d’un artiste et le sens de la responsabilité d’un historien sérieux “ - Gordon R. Dickson -
-> ” Une vision puissante du bien et du mal “ - Orson Scott Card -
-> ” Des personnages splendides et une intrigue intelligente…. Immédiatement satisfaisant “ - Interzone -
-> ” …atteint sans doute les plus hauts sommets dans un genre qui n’en manque pourtant pas “ - Booklist -
-> ” Le quatrième volume de la plus ambitieuse série de fantasy américaine continue de suggérer que Wheel of Time sera aussi la meilleure “ - Booklist -
-> ” En de très rares occasions, des conteurs très talentueux créent des mondes qui sont au-delà de la fantasy; des mondes qui deviennent réalité. Robert Jordan l’a fait. “ - Morgan Llywelyn -
-> ” Wheel of Time est rapidement devenu une série de fantasy américaine inégalable. C’est un conte de fantasy rarement égalé et encore moins souvent surpassé. “ - Chigago Sun-Times -
-> ” (…)Il est difficile de surpasser le monde complexe et détaillé créé ici ” - Locus -
-> ” La saga épique de Jordan est une fête pour les fans de fantasy.” - Library Journal -
-> ” Jordan est arrivé à dominer un monde que Tolkien avait commencé à révéler. “ - The New-York Times -

8.5/10


Discuter de La Roue du Temps sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Soutenez l'association

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :