Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Sixième du crépuscule


Sixième du crépuscule

ISBN : 978-225319142-1
Catégorie : Aucune
Auteur : Brandon Sanderson

Qu’arrive-t-il lorsqu’un Empereur-Dieu accepte de dîner avec une femme tout aussi puissante que lui ? Si vous aviez la possibilité de revivre une journée, quels sombres secrets souhaiteriez-vous révéler ? Silence habite dans une forêt où les ombres ôtent la vie des malfaisants en leur sautant à la gorge… oserez-vous la traverser ? Sur une île où les prédateurs sont capables de lire dans les pensées de leurs proies, un chasseur solitaire se retrouve face à son propre cadavre… saura-t-il affronter les périls durant son voyage ? Lift est une redoutable voleuse, mais prendra-t-elle le risque de s’opposer à l’Ombre qui hante ses pas et semble vouloir s’attaquer à ses semblables ?

Critique

Par Augure, le 04/12/2018

Brandon Sanderson est connu comme une machine à produire des pavés littéraires. Posséder toute sa bibliographie chez soi c’est l’assurance d’avoir un mur de papier de bonne constitution. 
Alors que vaut-il sur des récits de moins de mille pages ? On sait que certains auteurs ne sont pas en mesure de passer d’un format de textes à l’autre, sans y laisser une partie de leur charme. Ici, ce n’est pas le cas, Brandon Sanderson prouve avec ce livre qu’il est aussi doué dans l’exigence de la nouvelle que dans l’épaisseur d’un roman.
En préambule, je me dois de mettre en garde ceux qui n’auraient pas lu les Archives de Roshar : Dansecorde qui intègre ce recueil est une histoire qui se déroule dans cet univers. Malheureusement, je ne peux conseiller ce récit au nouveau venu, car l’intrigue n’est pas assez annexe à l’œuvre originale pour servir de porte d’entrée. Par contre, pour les habitués du monde de Roshar, cette histoire se révèle comme un moyen parfait de patienter avant la sortie d’Oathbringer dans sa version traduite. Dansecorde permet à Brandon Sanderson d’offrir une aventure individuelle au personnage secondaire de Lift qui, las de sa vie à la cour, décide de fuir dans une sorte d’errance volontaire. Après plusieurs étapes brèves qui équivalent en termes d’intérêt de lecture aux parties les plus molles de cette nouvelle, elle finit son chemin à Tashik, un lieu où elle va rencontrer l’Ombre, l’homme qui avait tenté de la tuer.
L’instantané, une autre des nouvelles, s’inscrit, elle aussi, dans un cycle précédent de l’auteur. Ici, nul besoin de connaître la série originale, l’univers de Cœur d’Acier sert, avant tout, comme moyen pour justifier le principe de voyage dans le temps, thème au centre de l’intrigue. Autant l’avouer tout de suite, c’est la meilleure histoire de ce recueil. Brandon Sanderson nous propose un récit policier intelligent où l’on suit deux enquêteurs engagés à trouver des indices issus du passé. L’enjeu pour eux est de revenir dans cet espace-temps pour résoudre une affaire sans l’altérer afin que les faits restent les plus proches de la réalité. Avec adresse, l’auteur nous conduit dans les méandres d’une intrigue admirablement bien ficelée et vers une chute surprenante.
Parfait État ouvre ce livre et nous conte les périples d’un Empereur-Dieu qui après avoir asservi tout son territoire est obligé d’accepter le diner avec une femme rebelle qui bénéficie des mêmes pouvoirs que lui. Sanderson s’amuse, ici, avec les tropes de la fantasy pour nous proposer une histoire intelligente qui interroge de manière habile le sens de la vie.
Si par esprit tatillon l’on peut regretter que son intrigue souffre d’un rythme un peu mou, elle reste toujours supérieure en intérêt à Des Ombres pour Silence dans les Forêts de l’enfer. Loin d’être catastrophique, cette nouvelle pâtit d’un manque d’allant certain et d’une chute convenue, même si le récit reste sympathique. L’auteur nous conte les aventures d’une aubergiste sans histoire qui cache en fait sa vraie nature derrière la probité de son établissement. Elle va braver la nuit et sa forêt malfaisante pour retrouver un homme qu’elle souhaite attacher à son tableau de chasse.
Comme dans la nouvelle précédente, Sixième de Crépuscule partage comme point commun une nature hostile. Un trappeur se rend sur une île dont il a la charge. L’endroit est si dangereux qu’il est sans cesse entouré de deux oiseaux aux étranges pouvoirs, le premier le protège des créatures belliqueuses qui hantent les lieux et l’autre projette dans son esprit les morts susceptibles qui pourraient lui advenir s’il n’y prend pas garde. La découverte d’une femme va bouleverser ses habitudes. Tous deux vont tenter de survivre aux pièges qui se tapissent dans la nuit. Brandon Sanderson nous plonge dans un récit tout en tension qui se dévore avec délice.
Chaque nouvelle qui compose ce recueil offre un véritable moment de plaisir, virevoltant avec aisance entre fantasy et science-fiction : ce recueil est la démonstration que Brandon Sanderson est un conteur hors pair.

7.5/10

Discuter de Sixième du crépuscule sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :