Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Elantris


Elantris

ISBN : 978-270213953-0
Catégorie : Aucune
Auteur : Brandon Sanderson

Elantris : gigantesque, magnifique, littéralement rayonnante, habitée par des êtres magiques utilisant leurs pouvoirs au bénéfice de tous les peuples d’Arelon…
Autrefois, chacun de ces êtres comparables à des dieux a pourtant été une personne normale, touchée par le mystérieux pouvoir du Shaod.
Mais il y a dix ans, sans avertissement, la magie a failli. Les Elantriens sont devenus des créatures pareils à des lépreux, tandis que la cité elle-même est en ruines. Kae, la nouvelle capitale d’Arelon, se tient dans l’ombre d’Elantris, que chacun essaie d’ignorer au mieux.
Le Shaod est devenu une malédiction.

Critique

Par Gillossen, le 20/01/2006

Chaque année, des dizaines de petits nouveaux apparaissent parmi les publications fantasy outre-Atlantique, et en 2005, Brandon Sanderson en a fait partie. Premier roman de ce jeune homme de 28 ans, entouré d’un certain buzz pour ne pas dire d’un buzz certain, que peut-on finalement en dire ?
Eh bien, que sa bonne réputation ne tient pas à une affaire de communication. S’ouvrant sur une situation ne manquant pas de piquant et d’originalité, l’auteur n’en démord pas au fil des pages, alliant humour et aspects de l’intrigue finalement beaucoup plus sombres avec bonheur et faconde.
Avec une histoire tenant sur un seul tome, de nombreux personnages et sous-intrigues, Sanderson n’oublie pourtant pas en route l’un des ingrédients les plus primordiaux, à savoir, la crédibilité de son récit. Les motivations ne demeurent pas obscures par manque de justification, on ne nous force pas à apprécier coûte que coûte tel ou tel personnage…
L’originalité pregnante de ce roman entraîne malgré tout quelques points plus discutables, car allant peut-être un peu trop loin (le personnage de Hrathen, par exemple, fanatique religieux), mais la ville d’Elantris elle-même étend ses ombres sur ce roman, lieu ô combien digne de se retrouver au coeur du récit, quand tant de cités soi-disant mythiques nous sont présentées à des centaines d’exemplaires par an, là encore.
Sanderson sait se distinguer sans problème de la masse, disposant qui plus est d’une plume caustique et fluide, la lecture en anglais n’étant pas très ardue, un argument intéressant pour les lecteurs francophones désirant tâter des versions originales. Outre le fait que cette histoire se termine en un tome, son chapitrage rythmé nous plonge aisément dans ses rouages pour ne plus nous en extraire avant la dernière page.
Un peu d’air frais et d’enthousiasme ne gâtent évidemment rien dans le paysage actuel de la fantasy, bien au contraire, et on pardonnera donc d’autant plus facilement de menus travers de débutants (gestion du temps ou style si délié qu’il ne se montre peut-être pas toujours assez soutenu).

Mise à jour de novembre 2017 :
Le Livre de Poche publie une édition anniversaire du premier roman de Brandon Sanderson, enrichie de 10 000 mots. 

7.5/10

Discuter de Elantris sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :