Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Roue du Temps > By Grace and Banners Fallen


By Grace and Banners Fallen

Tome du cycle : La Roue du Temps
Catégorie : Aucune
Auteur : Brandon Sanderson
Auteur : Robert Jordan

A venir.

Critique

Par Gillossen, le 03/10/2012

Sans surprise, les éditeurs anglo-saxons de Robert Jordan (et Brandon Sanderson) ont bien entendu proposé à la vente le prologue du prochain tome de La Roue du Temps, comme c’est le cas depuis quelques années déjà. Mais cette fois, la pratique, toujours aussi discutable - à quand l’achat d’un livre chapitre par chapitre ? - revêt tout de même une importance toute particulière.
Eh oui, car A Memory of Light ne sera pas seulement le prochain tome du cycle, il s’agira surtout du dernier, mettant un point final à une saga entamée en 1990. Chroniquer un prologue, même quand celui-ci frise les 80 pages, ne constitue pas forcément un exercice aisé. Par définition, ce n’est qu’un avant-goût de ce qui nous attend au final, une mise en bouche. Toutefois, La Roue du Temps n’est pas un cycle comme les autres. Pour beaucoup de lecteurs à avoir découvert l’œuvre de Robert Jordan dans les années 90, c’est une grande aventure qui va bientôt s’achever et une lecture marquante, une référence en fantasy épique de par sa démesure.
Autant dire que pour tous les amateurs, la notion même de note ne vaut pas grand-chose dans le cas présent. On pourrait citer les personnages que l’on retrouve pour l’occasion, de Talmanes à Aviendha en passant par Moridin ou Isam. Chacun est fidèle à sa réputation. Ce n’est pas maintenant, rendu à son crépuscule, que Brandon Sanderson va s’amuser à bousculer le cycle, on s’en doute. Mais un Moridin s’avère toujours aussi charismatique, sans parler des luttes de pouvoir entre Réprouvés, encore une fois au centre de nombreux mystères.
Si aucun de ces noms ne vous dit rien, autant dire que vous n’êtes pas la cible de ce prologue. Quoi de plus logique de toute manière ? Il est là avant tout pour rassasier (piéger ?) les fans les plus avides. Mais on peut dire que Sanderson se plie à l’exercice avec talent, nous gratifiant d’un lot de scènes qui, sans être anthologiques, possèdent un réel intérêt, à commencer par les premières pages, plutôt surprenantes. Et le tout sans temps morts ou descriptions à rallonge.
Si une petite heure suffit à arriver au bout de ce prologue, ce temps est plus que bien employé et fait déjà avancer l’histoire, même s’il ne faudra pas s’attendre à des révélations majeures. Pour compenser peut-être cette démarche mercantile, le premier chapitre est également disponible, cette fois-ci gratuitement sur le site de Tor. Autant dire qu’il est fortement conseillé d’enchaîner les deux, surtout si vous faites partie des fans de Rand.
Au final, By Grace and Banners Fallen remplit consciencieusement son rôle et c’est bien tout ce qu’on lui demandait. On imagine bien que l’emballement ultime aura lieu plus tard.

7.5/10

Discuter de By Grace and Banners Fallen sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :