Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

L’année 2019 en fantasy : la parole aux éditeurs

Par Gillossen, le dimanche 17 février 2019 à 12:30:00

Les éditions Mnémos - Nathalie et Frédéric Weil

Lyonesse

Alors que 2018 se termine à peine, quel serait votre premier bilan, à chaud ?
Un peu plus à froid maintenant :) De nouveau une belle année après celle de 2017 ! Nous sommes vraiment heureux de voir que nos découvertes comme La Crécerelle de Patrick Moran ou Les Mondes-Miroirs de Vincent Mondiot et Raphaël Lafarge trouvent leur public. Cette littérature de l'imaginaire que nous défendons et qui fait le pas de côté, hors des sentiers battus pour reprendre une expression un peu galvaudée maintenant, ambitieuse par ses thématiques, jouant souvent avec les thèmes du genre tout en restant vivante et captivante par sa narration trouve de plus en plus sa place. Nous ne sommes bien sûr pas les seuls, d'autres éditeurs s'y essayent et c'est plutôt encourageant. Il y a là une dynamique intéressante, incarnée d'ailleurs dès 1995 par Souffre-Jour de Mathieu Gaborit chez plusieurs auteurs et autrices français.es. En parallèle, nos auteurs reconnus et confirmés comme Mathieu Gaborit avec sa nouvelle série dans les Royaumes Crépusculaires, La Cité exsangue ravit toujours d'anciens et de nouveaux lecteurs. Tout comme Charlotte Bousquet et Shâhra aux accents orientalisants et chamaniques qui continue de tracer une voie singulière, souvent sombre mais pour mieux revendiquer une littérature de l'imaginaire engagée et sensible.
2018 a été aussi l'occasion pour Adrien Tomas l'auteur de La Geste du Sixième Royaume, l'un des grands succès récents de la fantasy francophone de terminer son cycle en 3 volumes Le Chant des Épines, une épopée qui se déroule quelques 1000 ans avant La Geste, offrant ainsi à la créativité francophone l'une des histoires inventées les plus amples et les plus étoffées que nous connaissons, confirmant le talent de cet auteur pour l'élaboration d'intrigues et de personnages captivants et comme un extraordinaire bâtisseur de mondes imaginaires.
Idem pour Nabil Ouali qui a parachevé sa saga poétique et épique de La Voix de l'Empereur avec le tome 3 Le Courage et le Vent. Nous vous invitons à plonger dans cette série qui tranche par son style et sa subtilité.
À tout bâtard, tout honneur ! Terminons par le quatrième tome de l'excellentissime série de fantasy historique qui n'a fait que trouver de plus en plus de fans au fur et à mesure de la parution de chaque volume, je veux parler bien sûr du Bâtard de Kosigan de Fabien Cerutti et de son quatrième tome Le Testament d'Involution. Dans celui-ci les révélations s'enchaînent et elles sont vraiment renversantes !
Et pour finir, l'un de nos plus beaux succès de l'année : la trilogie des Sœurs Carmines, avec un bouche à oreilles qui ne cesse de croître, le Prix des Imaginales jeunesse et le prix de l'imaginaire des booktubers, et un record de photos sur instagram !
À titre personnel, hors parutions, un événement vous a-t-il particulièrement marqué ou surpris au cours de cette année écoulée (un prix, un salon, etc.) dans le paysage des littératures de l'Imaginaire ?
Toujours et plus que jamais, le nombre sans cesse croissant de manuscrits ! Nous dépassons les 2000 textes reçus par an, c'est assez dément ! Et même si pour la plupart d'entre eux, ils ne correspondent pas, ils montrent, nous pensons, l'extraordinaire appétence pour les littératures de l'imaginaire de la part de ces apprentis-écrivains. C"est bien sûr aussi comme ça dans les autres secteurs de la littérature mais quand même, il y a énormément de moins de 25 ans parmi ces propositions et en lisant toutes les lettres d'accompagnement, nous constatons à quel point ces auteurs et ces autrices sont baignés par ce que l'on appelle la pop culture (il faudrait probablement plus analyser et détailler ce que recouvre cette expression-valise aujourd'hui, en particulier à l'aune de Youtube et des réseaux sociaux). À contrario, il est toujours aussi difficile de faire valoir auprès des médias l'importance et la qualité de ces cultures et de leur matérialisation dans des productions culturelles, ceci malgré quelques exceptions notables et bienvenues. C'est comme si nous vivions dans deux mondes séparés. Pourtant, il y a des talents remarquables dans les littératures de l'imaginaire, qui passionnent toute une frange de la population, frange qui, justement, en raison de cet aveuglement, s'est éloignée des médias traditionnels (TV, journaux, radios, etc.) Il y a des prix et des récompenses mais qui se limitent au même secteurs alors que les prix littéraires généralistes ne continuent d'ignorer royalement la créativité française dans l'imaginaire. Alors que l'édition se plaint en général de la baisse du marché, il y a des éditeurs de l'imaginaire qui prennent des risques et qui innovent aussi bien dans leur modèle économique que dans la forme de l'objet livre, tentant de nouvelles propositions éditoriales. Espérons que les travaux des différents collectifs qui se sont montés dans notre secteur puissent entrouvrir des voies de rapprochement dans les mois prochains.
Quelle place pour la fantasy dans votre programme 2019 ?
Toujours aussi importante !
Nous vous proposons de découvrir en février dans le cadre des pépites de l'imaginaire, un nouvel auteur Thibaud Latil-Nicolas avec son premier roman : Chevauche-Brumes.
S'inscrivant dans la veine d'une fantasy plus historique et réaliste, Thibaud est proche de ses personnages, préférant les rendre plus humains que grands héros iconiques ou symboliques. Nous avons été séduits par Chevauche-Brume car le roman nous plonge à coup de dialogues truculents, de surnoms croustillants, de trognes inoubliables, attachantes, entre courage anonyme et peur au ventre, dans une guerre sans merci menée par une troupe de lansquenets vétérans contre un phénomène magique : une immense brume noire qui crachent depuis peu de temps des monstres horribles et surtout mortels pour les habitants de ces contrées. Le roman nous donne aussi le grand frisson d'un excellent roman d'aventure : la grande histoire, avec un art consommé de la mise en scène des affrontements, vive, intense, sans pitié, sonnant juste. Pour nous, il s'agit là d'une véritable pépite de l'imaginaire.
En avril, nous faisons paraître Les légendes de Majipoor, de Robert Silverberg, le dernier volume de notre (titanesque !) intégrale de ce cycle majeur de la SF et de la fantasy. Nous y avons regroupé l'ensemble des textes courts et le roman non lié aux autres cycles majipooriens. Cet ultime volume comprend Les Chroniques de Majipoor, Dernières nouvelles de Majipoor et Les Montagnes de Majipoor. Nous y ajoutons un glossaire complet de l'univers et totalement inédit. Il n'y a plus d'excuse pour craquer sur ce cycle somptueux de l'imaginaire, celui par lequel l'immense Robert Silverberg a réenchanté son art, des cartes, un glossaire, trois ouvrages cartonnés, dans une édition prestige, les couvertures de Dogan Oztel !
En mai, une excellente fantasy historique et un coup de cœur pour l'intégrale d'une autrice rare et talentueuse : Le Cycle de Mithra de Rachel Tanner. Magie, batailles contre les légions romaines, prophéties et interventions divines : au cœur d'une Antiquité réinventée et avec une verve digne d'un David Gemmell dans Le Lion de Macédoine, Rachel Tanner dresse dans ce roman passionnant et furieux le tableau saisissant d'un empire imaginaire où le christianisme n'a jamais trouvé sa place.
En juin, nous aurons aussi une très belle intégrale des romans de Charlotte Bousquet : L'Archipel des Numinées qui regroupe Arachnae, Cytheriae et Matricia. Cette trilogie constitue l'une des œuvres les plus originales de la Fantasy francophone car Charlotte explore la noirceur de l'âme humaine, sans concession ni complaisance. Elle donne aux personnages femmes une place essentielle et aborde sans tabous les thématiques les plus sombres.
Et après, eh bien il y aura de très belle surprises ! Allez, un peu de teasing : Adrien Tomas en binôme avec Dogan Oztel (le jeune illustrateur talentueux des couvertures des trois tomes de l'intégrale de Majipoor, par exemple) sont en train de nous préparer pour la fin de l'année un ouvrage à la fois magique et magnifique : un beau livre-univers consacré aux Six Royaumes ! Privilège de l'éditeur, on a pu lire et on a pu voir plusieurs des illustrations, c'est de pure beauté !
Enfin, quel sera votre plus grand défi pour cette nouvelle année ?
Comme l'année dernière : TOUT FAIRE ! Tout en gardant à la fois l'exigence et le fun !

Propos recueillis par Gilthanas.

  1. Les Éditions Aux forges de Vulcain - David Meulemans
  2. Albin Michel Imaginaire - Gilles Dumay
  3. Les éditions ActuSF - Jérôme Vincent
  4. Les éditions Pygmalion - Florence Lottin
  5. Les éditions Gulf stream - Paola Grieco
  6. Les éditions Critic - Simon Pinel
  7. FolioSF - Pascal Godbillon
  8. Les éditions du Bélial' - Olivier Girard
  9. Les éditions du Rouergue - Olivier Pillé
  10. Lunes d'encre - Pascal Godbillon
  11. Les éditions Libretto - Eric Lahirigoyen
  12. Les éditions J'ai Lu - Thibaud Eliroff
  13. Le Livre de Poche - Laëtitia Rondeau
  14. Les éditions Pocket - Charlotte Volper
  15. Les éditions L'Atalante - Mireille Rivalland
  16. Les éditions Callidor - Thierry Fraysse
  17. Les éditions Scrineo - Jean-Paul Arif
  18. Les éditions Lumen - Cécile Pournin
  19. Les éditions Mnémos - Nathalie et Frédéric Weil
  20. Mü Editions - Davy Athuil
  21. Fleuve Editions - Florian Lafani
  22. La Volte - Mathias Echenay
  23. Projets Sillex - Nicolas Marti

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :