Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >Le Cycle de Mithra

Le Cycle de Mithra

(Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Rachel Tanner
Le Cycle de Mithra

L' Empreinte des dieux

VIIIe siècle après Jésus-Christ : dans un Empire romain qui refuse de mourir, le culte de Mithra est devenu la religion dominante. Mais les anciens dieux ne se rendront pas sans combattre… Et Rome, en proie à la corruption et aux complots, cherche à retrouver sa splendeur passée. Entre Frédérique Braffort, grande prêtresse de Mithra, et sa cousine Judith, élève de la terrible magicienne Ygrene, la confrontation paraît inévitable.

Le Cycle de Mithra

Le Glaive de Mithra

Quinze siècles après sa fondation l’Empire romain se meurt, livré à la peste et aux appétits d’une secte mithriaque redoutable. Fidèle à ses dieux, Judith de Braffort se dirige vers la capitale où les jeux du cirque barrent leur plein. Mais à l’ombre des catacombes, les forces du mal guettent déjà l’héroïne.


Critique

Par Gillossen, le 26/04/2007

De la fantasy française, uchronique, ambitieuse, écrite par une femme, et qui n’a malheureusement pas eu le succès que l’on aurait pu espérer, puisqu’avant cette édition de poche, deux éditeurs différents étaient déjà passés par là…
Comme souvent avec les uchronies, ce sont les divergences avec l’Histoire réelle qui retiennent le plus facilement l’attention, et qui nous passionnent ou nous laissent froid. Pour l’occasion, il est facile d’admettre que Rachel Tanner a su choisir une période et un angle d’approche originaux. Et si le premier tome se révèle volontiers balisé par autant d’étapes - ou de protagonistes majeurs - des plus classiques, surtout quand on retrouve une héroïne au premier plan, il n’est en tout cas alourdi par aucune longueur.
Le second volume se fait volontiers moins percutant, sans pour autant décevoir, mais on aurait pu espérer mieux après voir refermé son prédécesseur. Les seconds rôles dominent la scène, et le cadre n’est plus aussi surprenant qu’il ne l’était auparavant, parfois à chaque page. Des bas-fonds de Rome aux lieux où se joue le destin d’un Empire tout entier, à travers désormais un Moyen-Âge là encore bien différent du “nôtre”, ce sont bien justement les personnages qui demeurent au cœur de tout. Des intrigues de palais comme des champs de bataille, des portraits de femmes, comme d’hommes évidemment, qui vivent, aiment, se battent, meurent.
La formation universitaire de l’auteur ne se fait en tous les cas jamais sentir, du moins pas de façon scolaire, ce que l’on peut pouvait redouter. Sa connaissance de cette période réapparaît toujours judicieusement, et contribue à ancrer cette uchronie dans le vrai, si l’on peut le formuler de la sorte. Et ce d’autant plus que son écriture se révèle riche et vivante.
Cette soif de vie des personnages et de cet univers justement, même en proie aux pires tourments, ne se dément jamais, et apporte un souffle puissant, qui contribue là encore à établir ce diptyque dans la (très) bonne moyenne des œuvres françaises.
Dommage qu’un troisième volet n’ait pas vu le jour…

Mise à jour de mai 2019 : 
Parution d’une intégrale chez Mnémos, comprenant L’Empreinte des dieux, Le Glaive de Mithra, Les Sortilèges de l’ombre et une chronologie/Glossaire Mithra et le mithriacisme. 

7.0/10


Discuter de Le Cycle de Mithra sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :