Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

L’année 2019 en fantasy : la parole aux éditeurs

Par Gillossen, le dimanche 17 février 2019 à 12:30:00

Les éditions Pocket - Charlotte Volper

Déraillé

Alors que 2018 se termine à peine, quel serait votre premier bilan, à chaud ?
2018 a été une belle année pour Pocket Imaginaire avec le succès de l’adaptation au cinéma de Player One d’Ernest Cline (sous le titre de Ready Player One) ; mais aussi La Mythologie viking de Neil Gaiman, Coup de tabac de Terry Pratchett et bien sûr la nouvelle traduction attendue du Seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien. Mon prédécesseur, Stéphane Desa, a choisi ses coups de cœur, en fantasy notamment, avec soin et qu’il s’agisse d’autrices telles Audrey Alwett ou Aurélie Wellenstein, d’auteurs installés à l’instar de Gabriel Katz ou émergents comme Romain Benassaya, l’imaginaire français a été mis à l’honneur. Pocket Imaginaire tire sa force de l’alchimie entre auteurs de fonds au succès jamais démenti et nouveaux venus aux univers riches que nous avons à cœur de défendre. Notamment à travers le Mois de l’Imaginaire durant lequel nous avons proposé une rencontre avec trois auteurs français lors d’une soirée de présentation de notre programme devant des libraires, blogueurs et lecteurs. Evénement que nous réitérerons l’année prochaine, favoriser le lien entre un livre, un auteur et ses lecteurs étant au cœur de notre identité.
A titre personnel, hors parutions, un événement vous a-t-il particulièrement marqué ou surpris au cours de cette année écoulée (un prix, un salon, etc.) dans le paysage des littératures de l'Imaginaire ?
Après une pause professionnelle pour raisons personnelles, j’ai été ravie de retrouver le milieu de l’Imaginaire en grande forme. Et de plus en plus féminin. Les Utopiales ont prouvé qu’il était possible de mettre en avant des femmes scientifiques, des autrices d’Imaginaire et qu’elles contribuaient au succès des manifestations. Le sentiment aussi que la volonté conjuguée des acteurs de l’imaginaire, à travers notamment le Mois de l’Imaginaire, commence à porter ses fruits. La preuve, de nouveaux médias généralistes s’intéressent désormais à nos genres et offrent une tribune plus vaste.
Quelle place pour la fantasy dans votre programme 2019 ?
Comme toujours chez Pocket Imaginaire, la fantasy occupe une place prépondérante. Elle est au cœur de l’ADN de la collection. À l’image des Annales du Disque-Monde de Terry Pratchett dont le tome 35, Déraillé, sortira en février. Ou encore de la série au long cours de Naomi Novik, Téméraire, qui trouve sa résolution et son ultime bataille dans le neuvième tome que nous publions en mars.
Du côté des Français, vient de sortir Sorcières associées, d’Alex Evans récit dans lequel deux héroïnes, Tanit et Padmé, mènent l’enquête dans un univers d’urban fantasy mâtiné de steampunk (ou l’inverse peut-être ?). Puis, viendra Que passe l’hiver de David Bry en avril, un récit sombre dans un écrin poétique emprunt de mythologie nordique. Sa lecture a été un véritable coup de cœur pour Stéphane Desa (et pas seulement pour lui puisque David est le Coup de cœur Imaginales 2019), et nous mettons tout en œuvre pour que ce magnifique roman puisse toucher un large public. Puis, on quittera les contrées de neige et de glace du Nord pour l’Inde et Les Immortels de Meluha, premier volume de La Trilogie de Shiva d’Amish Tripathi en juin, qui narre l’épopée de Shiva.
Au mois d’octobre, nous retrouverons Malken, surnommée Balafrée, l’héroïne de La Fille des Clans de Michel Robert, dans le second tome Revanche de sang. Combats de haute volée, univers foisonnant, guerrière atypique… Du Michel Robert pur jus ! Paraîtra également La Grâce des Rois de Ken Liu, premier roman de silkpunk, terme créé par l’auteur lui-même. Une fantasy aux accents asiatiques, nourrie non de vapeur ou de métal, mais de soie et de bambou, transportant l’imaginaire du lecteur occidental au cœur de chroniques militaires chinoises.
Bref, du Grand Nord aux rives du Gange, vous allez voyager cette année avec Pocket Imaginaire.
Enfin, quel sera votre plus grand défi pour cette nouvelle année ?
Venant tout juste d’être nommée directrice de collection de Pocket Imaginaire, mon plus grand défi sera de m’inscrire dans la continuité d’une collection patrimoniale, de marcher dans les pas de mes prédécesseurs tout en apportant une touche personnelle. En résumé, de faire vivre et entendre une voix singulière de l’Imaginaire. Et pour ce faire, en tant qu’éditeur poche, nous aurons à cœur d’être le reflet de la fabuleuse diversité de nos genres, de leur vitalité, via la poursuite (enthousiaste !) de notre collaboration avec les éditeurs d’Imaginaire grand format.

Propos recueillis et mis en forme par Emmanuel Chastellière.

  1. Les Éditions Aux forges de Vulcain - David Meulemans
  2. Albin Michel Imaginaire - Gilles Dumay
  3. Les éditions ActuSF - Jérôme Vincent
  4. Les éditions Pygmalion - Florence Lottin
  5. Les éditions Gulf stream - Paola Grieco
  6. Les éditions Critic - Simon Pinel
  7. FolioSF - Pascal Godbillon
  8. Les éditions du Bélial' - Olivier Girard
  9. Les éditions du Rouergue - Olivier Pillé
  10. Lunes d'encre - Pascal Godbillon
  11. Les éditions Libretto - Eric Lahirigoyen
  12. Les éditions J'ai Lu - Thibaud Eliroff
  13. Le Livre de Poche - Laëtitia Rondeau
  14. Les éditions Pocket - Charlotte Volper
  15. Les éditions L'Atalante - Mireille Rivalland
  16. Les éditions Callidor - Thierry Fraysse
  17. Les éditions Scrineo - Jean-Paul Arif
  18. Les éditions Lumen - Cécile Pournin
  19. Les éditions Mnémos - Nathalie et Frédéric Weil
  20. Mü Editions - Davy Athuil
  21. Fleuve Editions - Florian Lafani
  22. La Volte - Mathias Echenay
  23. Projets Sillex - Nicolas Marti

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :