Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

L’année 2017 en fantasy : la parole aux éditeurs

Par Gillossen, le vendredi 28 avril 2017 à 16:30:00

Les éditions Balivernes en 2017 – Pierre Crooks

Valente

Alors que 2016 se termine à peine, quel serait votre premier bilan, à chaud ?
Une année étrange ! Nous avons senti encore plus les difficultés des libraires (dont certains ferment), des gens sur les salons aussi qui achètent moins, de collègues éditeurs aussi en difficulté et donc certains ferment aussi. En même temps, il y a toujours de nombreux lecteurs passionnés et nous avons fait de belles découvertes.
A titre personnel, hors parutions, un événement vous a-t-il particulièrement marqué ou surpris au cours de cette année écoulée (un prix, un salon, etc...) dans le paysage des littératures de l'Imaginaire ?
A titre personnel, je suis obligé de mentionner ici le prix du meilleur roman jeunesse obtenu aux Imaginales par « La fille qui navigua autour de Féérie dans un bateau construit de ses propres mains ». C'est toujours un rêve qu'un auteur et qu'un livre que nous publions obtiennent une récompense et celle-ci nous a touché particulièrement pour plusieurs raisons : tout d'abord car c'était un choix de publication venant d'un coup de cœur de ma part (je l'avais lu pour mon propre plaisir et je l'avais tellement aimé que j'ai voulu le publier) et aussi car c'est un prix dans le domaine de l'imaginaire qui a toujours été ma passion depuis que je suis tout petit, et enfin car il vient à l'occasion d'un salon que j'apprécie particulièrement.
Avez-vous un coup de cœur éditorial plus gros que les autres pour 2017 ? Et quelle place pour la fantasy dans votre programme ?
Pour 2017, tout n'est pas encore tout à fait finalisé. Nous avons publié à la toute fin 2016 deux romans toujours dans l'imaginaire. Le premier est le deuxième tome de Féérie (« La fille qui tomba sous Féérie et y mena les festoiements ») et j'espère qu'il plaira aux lecteurs autant que je l'ai apprécié. C'est un tome dans la lignée du premier : des thèmes sous-jacents sérieux dans un univers extraordinaire, le tout avec une écriture très originale, prenante mais aussi exigeante.
Nous avons aussi sorti « Le fantôme qui écrivait des romans » de Eric Sanvoisin qui est dans le genre fantastique et. Pour Eric, il y avait longtemps que je souhaitais travailler avec lui et quand l'occasion s'est présentée cette année, nous n'avons pas hésité, et je suis tout particulièrement content de ce roman car même si ce n'est pas un texte facile, il est extrêmement touchant.
Pour la fin 2017, nous aurons le troisième tome de la série de Féérie (le titre français n'est pas encore fixé, mais l'original se nomme « The girl who soared over Fairyland and cut the moon in two »). Ensuite, nous sortons plusieurs albums illustrés pour les enfants et ceux-ci relèvent presque toujours de l'imaginaire. C'est peut-être plus évident en jeunesse, et on le remarque donc moins, mais ces livres illustrés sont aussi ceux qui permettent aux enfants de découvrir ces mondes relevant du merveilleux, de la fantasy, du fantastique. Par exemple, nous travaillons sur une adaptation album des aventures du baron de Münchhausen avec un illustrateur argentin et sur un conte mythologique qui se nommera « La naissance du Printemps ».
Quel sera votre plus grand défi pour cette nouvelle année ?
Sans vouloir être catastrophiste, le plus grand défi sera d'être encore là. Les maisons d'édition sont très fragiles et la période est loin d'être simple. Ensuite, au niveau éditorial, j'aimerais déjà trouver le roman 'coup de cœur' que nous pourrions publier en 2018. J'ai lu d'excellentes choses, mais la concurrence est rude et plusieurs ouvrages d'origine anglo-saxonne ont déjà été acquis par des collègues pour une publication en France. Mais en fait, j'aimerais surtout découvrir des auteurs étrangers non anglo-saxons, que ce soit pour des ouvrages de fantasy ou de fantastique ou de SF. C'est là je pense mon défi de l'année : découvrir une fantasy, une SF qui soit ancrée dans une autre culture et la faire découvrir ici.
  1. Denoël Lunes d'encre en 2017 - Gilles Dumay
  2. Les éditions du Bélial' en 2017 - Olivier Girard
  3. Les éditions Critic en 2017 - Simon Pinel
  4. Les éditions Pygmalion en 2017 - Florence Lottin
  5. Les Moutons électriques en 2017 - André-François Ruaud
  6. Les éditions Actusf en 2017 - Jérôme Vincent
  7. Folio SF en 2017 - Pascal Godbillon
  8. Fleuve Editions et Pocket en 2017 - Stéphane Desa
  9. Les éditions Balivernes en 2017 – Pierre Crooks
  10. Les éditions Callidor en 2017 - Thierry Fraysse
  11. Les éditions HSN en 2017 - Dimitri Pawlowski
  12. Les Editions du Chat Noir en 2017 - Mathieu Guibé
  13. Les éditions Le Héron d'Argent en 2017 - Vanessa Callico
  14. Les Editions de l'Instant en 2017 - Patrick Dechesne
  15. Les éditions Mnémos en 2017 - Frédéric Weil
  16. J'ai Lu et Nouveaux Millénaires en 2017 - Thibaud Eliroff
  17. Les éditions L'Atalante en 2017 - Mireille Rivalland
  18. Les éditions Scrineo en 2017 - Jean-Paul Arif
  19. Les éditions Ofelbe en 2017 - Guillaume Kapp
  20. Les éditions Bragelonne en 2017 - Stéphane Marsan

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :