Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

L’année 2017 en fantasy : la parole aux éditeurs

Par Gillossen, le vendredi 28 avril 2017 à 16:30:00

Les éditions Critic en 2017 - Simon Pinel

Bohen

Alors que 2016 se termine à peine, quel serait votre premier bilan, à chaud ?
Une année moyenne. Quelques déceptions commerciales et pas de grosses locomotives. Néanmoins, quelques titres ont su tirer leur épingle du jeu, et avec les cessions poche et le catalogue numérique qui se développe, on arrive à boucler 2016 avec quelques motifs de satisfaction. Ainsi que des espoirs pour 2017, mais on reparle plus bas.
À titre personnel, hors parutions, un événement vous a-t-il particulièrement marqué ou surpris au cours de cette année écoulée (un prix, un salon, etc.) dans le paysage des littératures de l'Imaginaire ?
Plusieurs de nos titres ont figuré dans des sélections (Imaginales, Elbakin.net, Libr'à nous), cela nous a fait très plaisir. Pour le reste, je remarque le retour en force des auteurs français – avec notamment, beaucoup de nouveaux noms. Et de ce que j’ai vu de 2017, la tendance ne risque pas de changer.
Avez-vous un coup de cœur éditorial plus gros que les autres pour 2017 ? Et quelle place pour la fantasy dans votre programme ?
Comme tous les ans, je vais tricher et présenter plusieurs coups de cœur. Je l’ai dit, on espère beaucoup de 2017. Pour ne rien vous cacher, on espère même qu’elle constituera la meilleure année depuis la création des éditions, il y a sept ans. Nous avons les titres pour ; à nous de faire en sorte qu’ils trouvent leur public.
En début d’année, nous publierons une version corrigée de « L’Androcomb » de P.-J. Hérault ainsi que le troisième et dernier tome du « Dieu du Delta » de Bertrand Passegué.
Mars sera un gros mois avec deux titres sur lesquels nous comptons énormément. Tout d’abord, il y aura « Ce qui relie », premier volet de la trilogie « Spire », de Laurent Genefort. Il s’agit d'un space opera ambitieux et haletant, qui raconte comment des pilotes indépendants, véritables aventuriers des étoiles, vont créer une compagnie de transport interstellaire capable de rivaliser avec les plus grandes. C’est un magnifique hommage à Edmond Hamilton, Jack Vance, et tous ces grands défricheurs de l'espace qui ont donné ses lettres de noblesse au space opera d’aventure. Le deuxième tome est prévu pour octobre.
Le deuxième gros titre de mars, c’est « Les Seigneurs de Bohen » d’Estelle Faye, déjà présenté sur le site. Un roman exceptionnel, qui témoigne du talent de l’auteur à changer de registre : ici, une fantasy sombre, héroïque et guerrière, qui n’a rien à envier à « La Compagnie noire » de Glen Cook ou « La Première Loi » de Joe Abercrombie, si ce n’est la part plus importante accordée aux personnages féminins. Un roman exceptionnel.
Des héroïnes fortes, il y en aura aussi dans « La Messagère du Ciel ». Avec « Les Dieux sauvages », Lionel Davoust signe à mon sens l'une des sagas de fantasy les plus ambitieuses de ces dernières années. Dans un univers post-apocalyptique, une jeune femme va devoir gravir les rangs d'une religion intolérante et patriarcale. Magie, complots et batailles, le roman de Lionel (comme celui d’Estelle) prouve que la fantasy épique n’est pas l’apanage des auteurs anglo-saxons et ça fait du bien ! Là aussi, le deuxième tome des « Dieux sauvages » arrivera rapidement, en novembre.
2017 verra également notre collection thriller s’enrichir de trois titres : « Miroir obscur » (Ivan Zinberg, avril), où un serial killer s’en prend à des jumelles célèbres, « Le Réseau Mermoz » (Laurent Whale, juin) qui marque le retour des Rats de Poussière dans une troisième aventure autour du célèbre pilote français et « Orishas » (Christophe Sémont, septembre), un thriller historique qui se déroule à Cuba.
En août, vous pourrez découvrir « Satinka », le premier roman solo de Sylvie Miller. C’est une œuvre à la croisée des genres – assez difficile à résumer : de la fantasy urbaine historique amérindienne, où une jeune femme, en proie à des visions, part à la recherche de ses origines. L’occasion pour l’auteur de nous retracer la naissance de l’Amérique avec cette quête initiatique sur fond de magie et de tolérance. Un coup de cœur !
Enfin, en novembre, nous publierons le troisième et dernier tome des « Chroniques de l’Étrange ». La fin de « La Résurrection du dragon » laissait notre héros dans une situation peu favorable… Vous l’aurez compris, Romain d’Huissier conclut sa trilogie dans un feu d’artifice de kung-fu, de magie et de révélations !
Quel sera votre plus grand défi pour cette nouvelle année ?
Passer un cap. En termes de ventes et de communication. Les éditions auront huit ans cette année et il est temps pour nous de confirmer, avec des titres forts.
  1. Denoël Lunes d'encre en 2017 - Gilles Dumay
  2. Les éditions du Bélial' en 2017 - Olivier Girard
  3. Les éditions Critic en 2017 - Simon Pinel
  4. Les éditions Pygmalion en 2017 - Florence Lottin
  5. Les Moutons électriques en 2017 - André-François Ruaud
  6. Les éditions Actusf en 2017 - Jérôme Vincent
  7. Folio SF en 2017 - Pascal Godbillon
  8. Fleuve Editions et Pocket en 2017 - Stéphane Desa
  9. Les éditions Balivernes en 2017 – Pierre Crooks
  10. Les éditions Callidor en 2017 - Thierry Fraysse
  11. Les éditions HSN en 2017 - Dimitri Pawlowski
  12. Les Editions du Chat Noir en 2017 - Mathieu Guibé
  13. Les éditions Le Héron d'Argent en 2017 - Vanessa Callico
  14. Les Editions de l'Instant en 2017 - Patrick Dechesne
  15. Les éditions Mnémos en 2017 - Frédéric Weil
  16. J'ai Lu et Nouveaux Millénaires en 2017 - Thibaud Eliroff
  17. Les éditions L'Atalante en 2017 - Mireille Rivalland
  18. Les éditions Scrineo en 2017 - Jean-Paul Arif
  19. Les éditions Ofelbe en 2017 - Guillaume Kapp
  20. Les éditions Bragelonne en 2017 - Stéphane Marsan

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :