Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

L’année 2017 en fantasy : la parole aux éditeurs

Par Gillossen, le vendredi 28 avril 2017 à 16:30:00

Les éditions Ofelbe en 2017 - Guillaume Kapp

Dan

Alors que 2016 se termine à peine, quel serait votre premier bilan, à chaud ?
Il est difficile de répondre à cette question étant donné que sur 3 lancements de nouvelles sagas, 2 ont été faits entre octobre et novembre. Il est donc encore un peu tôt pour faire un bilan sur ces nouveaux titres. Pour le moment, on peut juste dire qu’on a plus de certitudes concernant la sélection de nos prochaines sagas.
Néanmoins, un titre comme Durarara !! semble avoir du mal à sortir de sa fanbase, son originalité est à la fois une force et une faiblesse. L’univers déjanté de Ryohgo Narita est semblable à ce que peut proposer un scénariste comme Quentin Tarantino. Ça passe ou ça casse. Cependant, nous allons continuer à travailler cette saga qui mérite le détour ! Au rayon des bonnes nouvelles, on peut se féliciter du développement d’un titre comme Sword Art Online. Le tome 1 continue à bien s’écouler 1 an et demi après sa sortie. Les autres tomes suivent également. Les feux sont au vert. On remarque que ce type de sagas arrive à trouver son public plus facilement.
Dans la lignée de Sword Art Online, nous pouvons également nous féliciter du lancement de DanMachi – La Légende des Familias dont le premier tome est sorti en juin 2016. On peut noter plusieurs similitudes entre ces deux sagas : les codes des jeux vidéo typés MMORPG, des univers Fantasy/Heroic Fantasy, un style d’écriture simple, un récit rythmé qui propose à chaque tome de nouvelles intrigues.
À côté de ces deux titres, les autres suivent leur cours. Nous continuons à les mettre en avant, car il ne faut pas oublier que la spécificité des light novels est qu’il s’agit de romans qui s’étalent sur plusieurs tomes. Pas 2, pas 3, mais plutôt 8, 10, etc. L’important pour nous est donc de fidéliser nos lecteurs aux sagas qu’ils ont commencées tout en en recrutant de nouveaux.
2016 a donc été une année d’apprentissage qui nous servira pour les prochaines à venir.
A titre personnel, hors parutions, un événement vous a-t-il particulièrement marqué ou surpris au cours de cette année écoulée (un prix, un salon, etc...) dans le paysage des littératures de l'Imaginaire ?
Cette année nous avons pu participer à nos premières éditions des Imaginales et du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil. Jusqu’à maintenant, nous étions essentiellement présents sur des salons et festivals dédiés à la culture pop japonaise. Ces deux premières expériences ont donc été très enrichissantes, car assez différentes de ce qu’on avait pu voir jusqu’à présent. C’était nécessaire pour nous afin de nous faire connaître d’un nouveau public, mais nous avons également pu prendre conscience de l’énorme travail qu’il nous reste à faire afin de faire comprendre aux gens que les light novels sont des romans à part entière.
Ces deux salons nous ont également permis de rencontrer nos confrères, d’un côté, des éditeurs à taille humaine, indépendants qui enchaînent les salons pour survivre, et de l’autre, des grosses structures qui mettent les moyens afin de protéger leurs parts de marché et continuer à se développer. Il y a une telle offre sur le marché des littératures de l’imaginaire qu’il est difficile de se faire une place. Pour cela, on compte sur les spécificités des light novels et le fait qu’ils peuvent faire découvrir de nouveaux horizons littéraires. Mais on se rend compte que ces spécificités peuvent également être des freins pour certaines personnes.
Avez-vous un coup de cœur éditorial plus gros que les autres pour 2017 ? Et quelle place pour la fantasy dans votre programme ?
Difficile de répondre à cette question...
Je n’aimerais pas apporter le mauvais œil sur le(s) titre(s) cités. Ah ah.
Moi, mais également le reste de notre équipe, attendons avec impatience la sortie du light novel Overlord ! Je sens déjà le regard des fans qui liront cette réponse en se disant : « Quoi ? Et Re:Zero alors ? ». Je vais donc m’expliquer. Re:Zero est le light novel qui a fait le buzz en 2016 avec son adaptation animée. C’est certainement le titre le plus attendu par nos lecteurs et nous en sommes conscients.
Par contre, Overlord est l’outsider. Un outsider qui peut avoir un énorme potentiel, car c’est peut-être le titre qui peut tirer son épingle du jeu et attirer un plus large public. Son univers très typé Dark Fantasy, son héros hyper charismatique et atypique, sa couverture et ses illustrations sublimes qui ne rappellent pas le style « manga » (je ne supporte pas cette appellation)... Ces éléments font qu’Overlord peut être la surprise de cette année 2017. On a envie d’y croire.
À côté, nous avons donc Re:Zero qui est notre gros lancement de l’année tant il est attendu. Son récit a également le potentiel d’attirer un nouveau public. On verra ce que ça donnera.
Enfin, 2017 nous permettra également de sortie du domaine de l’imaginaire avec un titre comme My Teen Romantic Comedy. Le fait qu’il sorte un peu du lot et qu’il arrive un peu de nulle part quand on regarde notre catalogue en fait peut-être un peu mon chouchou. On a envie de le protéger, de le faire grandir.
La place de la fantasy ? Elle restera toujours très importante étant donné que sur 3 nouvelles sagas, seule une sort de cet univers. La fantasy sera toujours très présente dans notre catalogue, même si nous proposerons tout de même des titres qui sortiront de ce registre. Notre objectif est de montrer la diversité des light novels, c’est donc un impératif.
Quel sera votre plus grand défi pour cette nouvelle année ?
Continuer à travailler sur le grand public. Continuer à casser certaines barrières mentales. Comme j’ai déjà pu le dire, les light novels sont des romans à part entière. Qu’est-ce qui change par rapport aux titres de nos confrères ? Leurs origines ? Le Japon n’est pas qu’un pays de mangas. C’est un pays qui a une culture littéraire très riche et variée. Les light novels sont un des symboles de cette culture.
Ne vous arrêtez donc pas aux noms des auteurs ou aux couvertures (« typées manga », deux fois en 4 questions, dur...), ouvrez nos ouvrages et laissez-vous transportez par les univers que nous vous proposons.
L’important est de trouver celui qui vous conviendra. C’est la même chose pour chaque roman.
Notre objectif est de proposer aux lecteurs de nouvelles expériences, de nouveaux horizons. L’important est donc d’avoir envie de voyager.
Et merci à toutes les personnes qui nous soutiennent !
  1. Denoël Lunes d'encre en 2017 - Gilles Dumay
  2. Les éditions du Bélial' en 2017 - Olivier Girard
  3. Les éditions Critic en 2017 - Simon Pinel
  4. Les éditions Pygmalion en 2017 - Florence Lottin
  5. Les Moutons électriques en 2017 - André-François Ruaud
  6. Les éditions Actusf en 2017 - Jérôme Vincent
  7. Folio SF en 2017 - Pascal Godbillon
  8. Fleuve Editions et Pocket en 2017 - Stéphane Desa
  9. Les éditions Balivernes en 2017 – Pierre Crooks
  10. Les éditions Callidor en 2017 - Thierry Fraysse
  11. Les éditions HSN en 2017 - Dimitri Pawlowski
  12. Les Editions du Chat Noir en 2017 - Mathieu Guibé
  13. Les éditions Le Héron d'Argent en 2017 - Vanessa Callico
  14. Les Editions de l'Instant en 2017 - Patrick Dechesne
  15. Les éditions Mnémos en 2017 - Frédéric Weil
  16. J'ai Lu et Nouveaux Millénaires en 2017 - Thibaud Eliroff
  17. Les éditions L'Atalante en 2017 - Mireille Rivalland
  18. Les éditions Scrineo en 2017 - Jean-Paul Arif
  19. Les éditions Ofelbe en 2017 - Guillaume Kapp
  20. Les éditions Bragelonne en 2017 - Stéphane Marsan

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :