Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

L’année 2017 en fantasy : la parole aux éditeurs

Par Gillossen, le vendredi 28 avril 2017 à 16:30:00

Folio SF en 2017 - Pascal Godbillon

Comme un conte

Alors que 2016 se termine à peine, quel serait votre premier bilan, à chaud ?
Après une progression de CA de 25% sur 2 ans (2014 et 2015), 2016 s'annonçait comme une année de transition. Pas de gros enjeu commercial, pas d'opération particulière ou de changement de maquette comme les années précédentes, l'idée était donc de défendre le programme, solide, tout en gardant les parts de marché gagnées. Le pari semble réussi et nous avons eu des ventes conformes à nos attentes et même un peu supérieures, aucune raison de se plaindre, par conséquent. D'autant que le programme 2017 est très copieux et très alléchant ! (Teasing...) Parmi les succès de 2016, il faut signaler Morwenna de Jo Walton, que nous nous allons continuer à défendre, puisque nous commençons la publication de sa trilogie du Subtil changement dès le mois de mars 2017 ; également à noter de bons résultats sur la trilogie d’Hervé Jubert, sur Les vaisseaux d’Omale de Laurent Genefort ou sur Exodes de Jean-Marc Ligny. Bref, un bilan conforme à nos attentes, au final.
A titre personnel, hors parutions, un événement vous a-t-il particulièrement marqué ou surpris au cours de cette année écoulée (un prix, un salon, etc...) dans le paysage des littératures de l'Imaginaire ?
J’ai été particulièrement impressionné par l’engouement qu’a suscité la projection en avant-première du film Premier contact de Denis Villeneuve, aux Utopiales, à Nantes. La file d’attente était tout simplement monstrueuse et je pense que tout le monde n’a pas pu entrer. Ce qui m’a surtout étonné, c’est que le film est une adaptation d’une nouvelle de Ted Chiang (« L’histoire de ta vie »), nouvelle que je voyais mal, a priori, se couler dans le moule d’une grosse production hollywoodienne. Et pourtant, le public (jeune) était là, massivement. J’ai vu le film par la suite, et le fait est que je l’ai trouvé très bon, mais, à ce moment-là, surtout, je me suis demandé si la SF n’était pas en train de redevenir « tendance ». L’avenir nous le dira, mais ç’a été une surprise agréable, en tout cas.
Avez-vous un coup de cœur éditorial plus gros que les autres pour 2017 ? Et quelle place pour la fantasy dans votre programme ?
Quand je regarde le programme 2017, je m’aperçois que la fantasy, sous diverses formes, y occupe une place relativement importante (ce qui n’a pas forcément été toujours le cas, je dois l’avouer). C’est à peu près une douzaine de titres sur une trentaine de nouveautés. Ça commence dès janvier avec la parution du tome 1 de La voie des Oracles d’Estelle Faye (prix Elbakin.net, faut-il le rappeler ? Le tome 2 arrive en librairie le mois suivant.). En février, on aura La Fille-Sortilège de Marie Pavlenko (prix Elbakin.net, l’ai-je déjà dit ?). En mars se poursuit la publication des romans de Graham Joyce avec le très beau Comme un conte (prix Imaginales). Mars verra également le début de la parution du Paris des Merveilles de Pierre Pevel (les tomes 2 et 3 suivront en avril et mai). C’est clairement notre plus gros enjeu du premier semestre, puisque la trilogie des Lames du Cardinal s’est déjà écoulée chez nous à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires. Pour l’occasion, nous avons décidé de faire une petite folie : pour chaque tome, paraîtra en plus de l’édition « traditionnelle », une édition reliée en similicuir, à tirage limité à 1.000 exemplaires numérotés. Autant dire qu’il n’y en aura pas pour tout le monde ! C’est un vrai pari, car c’est la première fois que nous faisons ce genre de chose, et j’espère que cela plaira aux fans (nombreux !) de Pierre Pevel. C’est en tout cas une série qui mérite qu’on « se décarcasse » (mais, avouons-le, c’est terriblement amusant de se lancer dans ce genre de défi un peu fou...). En mai, nous aurons le tome 1 de la très efficace série du Bâtard de Kosigan de Fabien Cerutti (tome 2 en septembre) et le très beau Port d’âmes de Lionel Davoust. Et on n’a là qu’un aperçu du premier semestre... Le deuxième aura, lui aussi, son lot de folies, rassurez-vous. Et des ouvrages que les habitués du site ont déjà plébiscités comme, au hasard... La ménagerie de papier de Ken Liu. Bref, vous le voyez, l’amateur de fantasy devrait largement trouver son compte dans ce programme. Et je n’ai même pas parlé des deux inédits de l’année qui devraient pouvoir tenter les lecteurs d’Elbakin.net. Celui de Serge Brussolo, tout d’abord, qui n’est pas vraiment de la fantasy, mais plutôt une sorte de... « thriller fantasticoscience-fictif » assez réussi. Et celui de Léo Henry, qui aurait pu être mon gros coup de cœur de l’année et qui est... pas vraiment de la fantasy. Pas de la SF non plus... En fait, je ne sais pas vraiment ce qu’il est (à part très bon), alors je vais, sans scrupules, me contenter de voler à l’auteur sa classification : un thriller d’infiltration lovecraftien.
Et donc, il me reste à vous dévoiler mon gros coup de cœur de l’année 2017, un livre de SF qui sera passé inaperçu de beaucoup de lecteurs, je pense, puisqu’il est paru initialement au Québec, aux Éditions Le Quartanier : Suréquipée de Grégoire Courtois. L’auteur est français, libraire (il dirige la librairie Obliques à Auxerre) et il m’a vraiment scotché avec ce court roman qui se passe dans une petite centaine d’années et nous présente un modèle de voiture très particulier... Je préfère ne pas trop en dire pour laisser le maximum de surprise sur cette pépite.
Voilà donc un (long... oui, très long...) avant-goût de ce qui s’annonce chez Folio SF en 2017. Du lourd, je trouve, du très lourd ! D’ailleurs, nous sommes tellement fiers de ce programme que nous avons fait un magnifique dépliant à destination des professionnels, encarté dans le Livres-Hebdo du vendredi 20 janvier. Ceux qui auront la chance de le voir constateront que le programme en SF est loin d’être en reste !
Quel sera votre plus grand défi pour cette nouvelle année ?
Eh bien, comme je le disais dans ma première réponse, 2016 était une année de transition. Notre défi pour 2017 est donc de poursuivre notre marche vers l’avant, offrir toujours plus de bons livres aux lecteurs et, en conséquence, continuer à gagner des parts de marché. Et préparer la suite (2018, 2019...), toujours, ce qui n’est pas un mince défi, parce que je trouve que, cette année, on a encore mis la barre très haut !
  1. Denoël Lunes d'encre en 2017 - Gilles Dumay
  2. Les éditions du Bélial' en 2017 - Olivier Girard
  3. Les éditions Critic en 2017 - Simon Pinel
  4. Les éditions Pygmalion en 2017 - Florence Lottin
  5. Les Moutons électriques en 2017 - André-François Ruaud
  6. Les éditions Actusf en 2017 - Jérôme Vincent
  7. Folio SF en 2017 - Pascal Godbillon
  8. Fleuve Editions et Pocket en 2017 - Stéphane Desa
  9. Les éditions Balivernes en 2017 – Pierre Crooks
  10. Les éditions Callidor en 2017 - Thierry Fraysse
  11. Les éditions HSN en 2017 - Dimitri Pawlowski
  12. Les Editions du Chat Noir en 2017 - Mathieu Guibé
  13. Les éditions Le Héron d'Argent en 2017 - Vanessa Callico
  14. Les Editions de l'Instant en 2017 - Patrick Dechesne
  15. Les éditions Mnémos en 2017 - Frédéric Weil
  16. J'ai Lu et Nouveaux Millénaires en 2017 - Thibaud Eliroff
  17. Les éditions L'Atalante en 2017 - Mireille Rivalland
  18. Les éditions Scrineo en 2017 - Jean-Paul Arif
  19. Les éditions Ofelbe en 2017 - Guillaume Kapp
  20. Les éditions Bragelonne en 2017 - Stéphane Marsan

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :