Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

L’année 2018 en fantasy : la parole aux éditeurs

Par Gillossen, le mardi 13 février 2018 à 19:30:00

Les Editions du Chat Noir en 2018 - Mathieu Guibé

Orphelins

Alors que 2017 se termine à peine, quel serait votre premier bilan, à chaud ?
Chaque année est toujours un nouveau défi à notre niveau. 2017 n’a pas dérogé à la règle, a bien des égards, et notamment derrière le bureau avec plus de 20 titres à sortir sur l’année. Ces 12 mois furent bien éreintants, mais ils ont permis de mettre en place deux nouvelles collections : Chatons Hantés, la collection noire pour les 9-12 ; Gothicat, la collection dédiée aux rééditions d’œuvres gothiques/romantiques oubliées.
Nous avons également publié une nouvelle auteure australienne, Anya Allyn, et dans notre cas, c’est toujours un défi de défendre une auteure étrangère sur les salons, le public étant plus habitué à venir y rencontrer des écrivains francophones.
Le premier roman d’Estelle Vagner, l’Exil, a également reçu le Prix Imaginales des Lycéens et la suite attendue a confirmé l’engouement du public pour cette saga.
Enfin, dernier fait marquant pour notre catalogue, le succès immédiat du Souffle de Midas d’Alison Germain, actuellement coup de cœur des librairies Cultura ; pour nous, autodiffusés, un phénomène très rare…
Pour résumer, nous oscillons entre une position privilégiée qui nous permet d’être un petit labo d’expérimentations (collection, titre OVNI…) à moindres risques et une position difficile pour imposer et faire connaître notre catalogue. Dans tous les cas, nous poursuivons nos efforts, naturellement consentis par passion.
A titre personnel, hors parutions, un événement vous a-t-il particulièrement marqué ou surpris au cours de cette année écoulée (un prix, un salon, etc...) dans le paysage des littératures de l'Imaginaire ?
Nous avons évidemment été marqués par les initiatives pour fédérer le secteur de l’Imaginaire qui se sont regroupées autour des états généraux de l’imaginaire et du mois de l’Imaginaire. Ces actions ont permis d’établir un constat sur l’évolution du secteur et d’affirmer la volonté de lui redonner une identité forte en librairie (mais aussi dans l’image générale qu’il peut renvoyer au grand public), de rétablir des passerelles vers le lectorat. Reste que si une analyse du secteur a été réalisée, une analyse des acteurs de ce secteur, de leurs besoins et des solutions à mettre en place pour y répondre, dans l’idée d’un regroupement pour un secteur fort, reste, pour nous, à faire.
Avez-vous un coup de cœur éditorial plus marqué que les autres pour 2018 ? Et quelle place pour la fantasy dans votre programme ?
Pour cette question, je vais répondre à titre personnel, d’ailleurs, mes coups de cœur éditoriaux se basent plus sur mes affinités de lecteur que d’éditeur. Mais pour 2018, il y a deux choses qui me stimulent dans les parutions à venir : les nouveaux titres d’auteurs dont j’apprécie tout particulièrement la plume et l’imagination en tant que lecteur, et l’arrivée de nouveaux auteurs au catalogue.
Pour la première partie, je citerai le retour au roman adulte de Vincent Tassy, qui après le magnifique Apostasie, nous livre Comment le dire à la nuit, une fresque à personnages poétiquement sombre, pour le mois de Septembre. Mais aussi la suite et fin des récits du Monde Mécanique, la saga steampunk noire et crasseuse de Marianne Stern, prévue pour le mois de juin.
Pour la seconde partie, nous avons la joie d’accueillir trois nouvelles auteures pour leur premier roman : Eloise Tanghe, une très jeune auteure, qui signe avec NoX un premier roman d’ambiance YA, sombre et torturé. Lizzie Felton, plus légère, qui offre un récit d’adolescence romantique teinté de fantastique avec ses Amoureux de la Lune et enfin Céline Chevet, qui entre Vian et Murakami, offre une fable surréaliste dans un japon contemporain avec La fille qui tressait les nuages, premier titre de notre collection Neko dédiée au folklore asiatique.
Pour la Fantasy sensu stricto, il est vrai que nous sommes toujours en marge de ce genre, mais nous pouvons citer les suites d’Octavie d’Urville et de la Trilogie du Voile. Et également Sangs Maudits, la nouvelle saga de Bettina Nordet, principalement dystopique mais fortement verser dans une ambiance Fantasy. Tous ces titres arriveront aux premiers semestres.
  1. Albin Michel Imaginaire en 2018 - Gilles Dumay
  2. Les Editions de l'instant en 2018 - Patrick Dechesne
  3. Les éditions Actusf en 2018 - Jérôme Vincent
  4. Lunes d'encre en 2018 - Pascal Godbillon
  5. Les éditions Critic en 2018 - Simon Pinel
  6. Folio SF en 2018 - Pascal Godbillon
  7. Les éditions Voy’el en 2018 - Corinne Guitteaud
  8. Les éditions HSN en 2018 - Dimitri Pawlowski
  9. Les éditions Libretto en 2018 - Eric Lahirigoyen
  10. Les Editions du Bélial' en 2018 - Olivier Girard
  11. Les éditions du Rouergue en 2018 - Olivier Pillé
  12. Les éditions Mnémos en 2018 - Frédéric Weil
  13. Les éditions Pygmalion en 2018 - Florence Lottin
  14. Fleuve Editions et Pocket en 2018 - Stéphane Desa
  15. Les éditions Scrineo en 2018 - Jean-Paul Arif
  16. Les Editions du Chat Noir en 2018 - Mathieu Guibé
  17. Les éditions Lynks en 2018 - Mathieu Guibé
  18. Mü éditions en 2018 - Davy Athuil
  19. Le Livre de Poche Imaginaire en 2018 - Laëtitia Rondeau
  20. Les éditions Le Héron d'Argent en 2018 - Vanessa Callico
  21. Les éditions Leha en 2018 - Jean-Philippe Mocci
  22. Les éditions Balivernes en 2018 - Pierre Crooks

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :