Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

L’année 2020 en fantasy : la parole aux éditeurs

Par Gillossen, le mercredi 19 février 2020 à 11:15:00

Les éditions de L'Homme Sans Nom - Dimitri Pawlowski

HSN

Alors que 2019 se termine à peine, quel serait votre premier bilan, à chaud ?
Au niveau des éditions HSN, après une année de changement en 2018 avec le lancement de notre nouvelle image, 2019 s’est révélée être une année de transition, avec un rythme de sorties assez faible par rapport à nos habitudes, même si nous restons un éditeur qui publie volontairement peu. Nous avons ainsi encadré l’année de nos deux nouveautés, mais pas des moindres, avec le premier roman de Yann Bécu, Les Bras de Morphée, notre dernière découverte éditoriale, une texte de science-fiction astucieux et à la plume vive et acérée, qui a recueilli les suffrages du public et de la critique (avec pour nous de belles réussites en presse, ce qui n’est pas courant à notre échelle) ; et la nouveauté d’Adrien Mangold, Prototypes, un auteur que nous avions lancé début 2018 avec Seconde Humanité, et qui continue à explorer son riche univers de SF avec un titre évoquant - notamment - l’éthique autour des IA et des androïdes.
Avec ce programme assez réduit, nous avons du coup eu l’occasion de nous concentrer sur les salons, un des fers de lance pour L’Homme Sans Nom, avec le plaisir de retrouver un public toujours plus enthousiaste et nombreux là où nous nous sommes rendus au fil de l’année.
Mais, surtout, nous avons mis en place une bascule en matière de diffusion/distribution, afin d’être plus présents en librairie à l’horizon 2020, en signant avec Harmonia Mundi en fin d’année. C’est clairement l’événement le plus important de notre année, et je tiens à profiter de l’occasion de m’exprimer sur Elbakin.net pour bien préciser que cette bascule de diffusion était dans une optique d’évolution et de progression, et non pas parce que les choses se passaient mal avec notre précédent diffuseur : Makassar, chez qui nous étions, nous a accueillis les bras ouverts il y a quelques années, et a été un réel tremplin pour nous ; malheureusement, leur catalogue littératures de l’imaginaire étant extrêmement réduit, les possibilités de progression se sont retrouvées, pour eux comme pour nous, à plafonner. La fin d’année s’est donc présentée sous le coup de l’excitation de cette nouvelle aventure, avec, en prime, les signatures rapprochées de plusieurs nouveaux auteurs.
A titre personnel, hors parutions, un événement vous a-t-il particulièrement marqué ou surpris au cours de cette année écoulée (un prix, un salon, etc...) dans le paysage des littératures de l'Imaginaire ?
Je l’ai évoqué au-dessus, mais l’accueil que nous avons sur les salons est un événement en soi. Et au niveau de l’Homme Sans Nom, que David Bry, autour de Que passe l'hiver, ait été invité “coup de cœur” aux Imaginales est pour nous une immense fierté.
Les autres éditeurs en parleront probablement tous ou presque, mais la sortie du nouveau Damasio reste un événement clef, et j’aurais tendance à dire que c’est au final la preuve que des littératures de l’imaginaire peuvent se vendre en dizaines de milliers d’exemplaires en France, et cela ne peut qu’être une nouvelle encourageante pour nous, éditeurs de “genre”.
Quelle place pour la fantasy dans votre programme 2020 ?
Après deux années assez réduites dans ce domaine, 2020 va voir le retour d’un peu plus de fantasy au sens premier du terme, avec notamment notre premier titre de l’année, Les Chats des neiges ne sont plus blancs en hiver, de Noémie Wiorek, nouvelle autrice qui rejoint les éditions HSN, suite à une rencontre lors du speed dating des Imaginales 2018. C’est un très beau titre à l’écriture aussi poétique qu’efficace, qui devrait réussir à la fois à happer et à surprendre ses lecteurs.
Nous travaillons aussi avec Romain Delplancq, l’auteur du remarqué Sang des princes, à un nouveau roman, mais, respectant le principe HSN de prendre le temps de bien faire les choses, l’écriture étant encore en cours, il sera au programme pour la fin d’année… ou pour début 2021 !
Enfin, quel sera votre plus grand défi pour cette nouvelle année ?
Pour nous, il y a deux grands défis en 2020. D’une part, il nous faudra parvenir à tirer tout le positif de notre signature chez Harmonia Mundi, en accentuant notre présence en librairie tout en ne trahissant pas notre approche de “peu publier pour bien publier”. Par là va assez logiquement l’idée de confirmer les retours toujours plus positifs que nous avons de la part des professionnels (que ça soit via les retours critiques ou les reprises de nos textes chez des partenaires poche), mais aussi du lectorat (à la fois en touchant plus de lecteurs, et en conservant les taux de satisfaction élevés dont nous sommes fiers).
L’autre, qui est au final étroitement entremêlé avec le premier, va être de lancer sur 2020 trois nouveaux auteurs et autrices au sein de la maison d’édition. En effet, en sus de Noémie Wiorek, nous avons signé Julia Richard pour son second roman, Carne, un texte un peu dans la veine de Palahniuk, et nous allons aussi, comme cela nous arrive parfois au milieu de notre travail de découverte d’auteurs encore peu ou pas publiés, proposer un nouvel auteur HSN que les lecteurs connaissent déjà à travers un certain nombre de publications, et dans le cas présent les lecteurs d’Elbakin.net encore plus. En effet, nous allons avoir le plaisir de collaborer avec Emmanuel Chastellière pour son second recueil de nouvelles dans l’univers de Célestopol !
C’est donc une année extrêmement excitante tant sur le plan humain (de nouveaux collaborateurs au niveau de notre diffusion/distribution et au niveau littéraire), que sur le plan du développement de l’Homme Sans Nom.

Propos recueillis et mis en forme par Emmanuel Chastellière.

  1. Albin Michel Imaginaire - Gilles Dumay
  2. Le Bélial' - Olivier Girard
  3. Mu Editions- Davy Athuil
  4. Les éditions du Rouergue - Olivier Pillé
  5. Les éditions ActuSF - Jérôme Vincent
  6. Le Livre de Poche - Laëtitia Rondeau
  7. Folio SF et Denoël Lunes d'encre - Pascal Godbillon
  8. Les éditions Critic - Éric Marcelin
  9. Les éditions L'Atalante - Denis Detraz
  10. Projets Sillex - Nicolas Marti
  11. Les éditions Callidor - Thierry Fraysse
  12. Fleuve Editions - Florian Lafani
  13. Les éditions Pygmalion - Florence Lottin
  14. Les éditions Leha - Jean-Philippe Mocci
  15. Les éditions de L'Homme Sans Nom - Dimitri Pawlowski
  16. Aux forges de Vulcain - David Meulemans
  17. Les éditions Scrineo - Jean-Paul Arif
  18. Rageot - Murielle Couëslan
  19. Gulf stream éditeur - Caroline Merceron

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :