Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

L’année 2020 en fantasy : la parole aux éditeurs

Par Gillossen, le mardi 28 janvier 2020 à 15:30:00

Les éditions Critic - Éric Marcelin

Critic

Alors que 2019 se termine à peine, quel serait votre premier bilan, à chaud ?
Une belle année qui a vu les 10 ans des éditions Critic, 10 ans qui ont débuté en fanfare avec pas moins de 3 prix en 3 semaines : Laurent Genefort et son prix "best work of fiction" pour la trilogie Spire, obtenu à la 41ème Eurocon qui se tenait à Belfast. Clément Bouhélier et son prix de l'Imaginaire de la 25e Heure du Mans, obtenu pour son travail sur Olangar. Et Christian Léourier pour son superbe travail sur La Lyre et le Glaive, prix du meilleur roman de fantasy français décerné par… Elbakin.net ! Rien que ça.
10 ans que nous avons fêtés avec quelques évènements promotionnels, dont l’opération de fin d’année où nous offrions « La Volonté du Dragon » pour l’achat de deux ouvrages Critic.
En bilan, 2019 a été une belle année, qui marque une progression en nombre d’exemplaires vendus avec une baisse du taux de retour. Les ouvrages suivants, entre autres, n’y sont pas pour rien : Nécropolitains de Rodolphe Casso – le livre que nous avons mis en avant à l’occasion de l’anniversaire des éditions – ou encore Les naufragés de Velloa, qui continue de prouver que Romain Benassaya fait désormais clairement partie des auteurs attendus, ou également le très bel accueil réservé à un texte qui nous tenait à cœur, un peu à côté de ce que nous pouvons proposer habituellement : Le Phare au corbeau, de Rozenn Illiano.

EM

A titre personnel, hors parutions, un événement vous a-t-il particulièrement marqué ou surpris au cours de cette année écoulée (un prix, un salon, etc...) dans le paysage des littératures de l'Imaginaire ?
Sans surprise et à l’image de mes confrères éditeurs le succès incroyable des Furtifs d’Alain Damasio aux éditions La Volte. Une chose est certaine quand on arrive à 100.000 ex vendus, les médias deviennent relais et permettent de porter la voix de l’Imaginaire un peu plus loin, cela fait du bien à la littérature que nous défendons.
L’autre événement marquant c’est l’association de tous les éditeurs de l’Imaginaire (ou presque) qui perdure et implante durablement Le Mois de l’Imaginaire dans le paysage des évènements littéraires. Pour moi, le lancement de ce Mois de l’Imaginaire accueilli dans les locaux de Babelio a été l’un des événements forts de l’année, où blogueurs, libraires, journalistes, auteurs et éditeurs ont pu essayer de refaire le monde – pas de doute, cela arrivera, notre littérature est une littérature d’avenir.
Et, cette année a également connu le départ de Simon Pinel qui depuis 10 ans a dirigé un bon nombre des ouvrages Critic avec talent et énergie. J’en profite pour le remercier ici du travail accompli.

Couv

Quelle place pour la fantasy dans votre programme 2020 ?
Ma foi, nous avons décidé de faire plaisir à Elbakin cette année. Une jolie place est faite à la fantasy puisque nous publierons 5 titres sur 11 contre 4 l’an dernier. Beau ratio.
Il y aura en février le nouveau roman d’Emmanuel Chastellière, La Piste des cendres, un one-shot de fantasy à la sauce western, en partie inspiré de la guerre civile américaine, qui devrait continuer d’installer cet auteur de talent comme l’un des auteurs d’Imaginaire qui comptent et qu’il vous faudra désormais suivre.
En mars, le second volet du diptyque La Lyre et le glaive de Christian Léourier, Danseuse de corde, où nous suivrons l’histoire de la fille de Kelt dans un univers toujours aussi riche et remarquablement écrit.
En mai, un nouveau roman dans l’univers d’Olangar intitulé Une cité en flammes. Celui-ci est développé comme un one-shot, l’occasion de découvrir cet univers par cette entrée, univers que nous aimons à dépeindre comme la rencontre entre Tolkien et Karl Marx.
En novembre le 4e et avant-dernier tome de la saga développée par Lionel Davoust Les Dieux Sauvages et enfin, après un décalage d’un an, l’intégrale du Sabre de sang de Xavier Dollo. Texte entièrement revu, réécrit. Donc, si vous l’avez déjà, ce ne sera pas une excuse pour ne pas vous procurer cette jolie intégrale.
Enfin, quel sera votre plus grand défi pour cette nouvelle année ?
Continuer notre travail avec passion et envie. Nous implanter plus fortement dans les rayons des librairies, renforcer notre image en collaboration avec notre diffuseur/distributeur Harmonia Mundi, lancer notre première bande dessinée, premier jalon de celles à venir en 2021, en collaboration avec Les Humanoïdes Associés (l’un des deux projets de collection secrets de l’an dernier) et lancer (enfin) le deuxième projet de collection que nous gardons encore un peu secret. Je peux juste vous dire que ce sera en numérique.
Bon, avec tout ça, j’ai du pain sur la planche alors bonnes lectures et bonne année, et on reparle des projets prochainement.

Propos recueillis et mis en forme par Emmanuel Chastellière.

  1. Albin Michel Imaginaire - Gilles Dumay
  2. Le Bélial' - Olivier Girard
  3. Mu Editions- Davy Athuil
  4. Les éditions du Rouergue - Olivier Pillé
  5. Les éditions ActuSF - Jérôme Vincent
  6. Le Livre de Poche - Laëtitia Rondeau
  7. Folio SF et Denoël Lunes d'encre - Pascal Godbillon
  8. Les éditions Critic - Éric Marcelin
  9. Les éditions L'Atalante - Denis Detraz
  10. Projets Sillex - Nicolas Marti
  11. Les éditions Callidor - Thierry Fraysse
  12. Fleuve Editions - Florian Lafani
  13. Les éditions Pygmalion - Florence Lottin
  14. Les éditions Leha - Jean-Philippe Mocci
  15. Les éditions de L'Homme Sans Nom - Dimitri Pawlowski

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :