Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > En quête de Jake


En quête de Jake

ISBN : 978-226509857-2
Catégorie : Aucune
Auteur/Autrice : China Miéville
Traduction : Mege Nathalie

Entrez dans un Londres post-apocalyptique ravagé par des créatures surnaturelles, à la fois étranges et familières… D
Dans la novella récompensée par le prix Locus en 2003 «Le Tain», Miéville imagine que nos miroirs abritent des êtres d’une nature incertaine, dangereux. Enfermés et réduits à une condition de simple reflet après avoir été défaits par les hommes dans une guerre très ancienne, ils attendent leur heure… Une fois libérées, ces créatures se mettent à assouvir sans merci leur désir de vengeance. Un seul survivant au milieu de l’apocalypse, Sholl, va tenter de rassembler ce qu’il reste de l’humanité pour résister.

Critique

Par Gillossen, le 29/10/2020

En quête de Jake est un recueil de nouvelles signé China Miéville comprenant au total 14 textes très différents, mais tous irrigués par la même verve, pour ne pas dire parfois la même hargne, l’une des caractéristiques de l’auteur qui ne se dément pas au fil du temps.
Pour l’anecdote, l’un de ces textes, même si malheureusement ce n’est pas le meilleur, nous ramène même en Nouvelle-Crobuzon, la fabuleuse et terrible cité de Perdido Street Station, qui demeure sans doute l’œuvre culte de Miéville.
De bons textes, parfois entourés de nouvelles plus anodines, ce recueil n’en manque certes pas. On songe bien sûr au terrible Fondations - inspirée d’une histoire tragique et véritable - dont les échos ont de quoi vous hanter longtemps ou bien encore à Sur le chemin du front, une… bande dessinée, mais oui, reproduite ici. Des textes bien plus marquants que La piscine à balles ou Un autre ciel. Avec une figure tel que China Miéville, difficile bien sûr de descendre en-dessous d’un certain niveau et chaque texte, comme toujours traduit avec soin par Nathalie Mege, mérite que l’on s’y attarde. Après tout, il est logique que tous ne restent pas en mémoire très longtemps. Dans le pire des cas, on peut toujours profiter de sa lecture sur le coup, noter une astuce de mise en scène ou une réplique savamment troussée. 
Largement mis en avant par l’éditeur, Le Tain, qui conclut le recueil, avec ses créatures sorties des reflets de nos miroirs, fait quant à lui partie des textes les plus réussis du recueil (et les plus longs, il s’agit à vrai dire d’une novella), avec un usage consommé du fantastique pour mieux pousser le lecteur à s’interroger sur les travers de notre réalité. Si l’idée de base peut évoquer une série B réchauffée, Miéville n’en a cure et invoque volontiers un Jorge Luis Borges afin de nous piéger au passage de l’autre côté. 
L’un dans l’autre, En quête de Jake constitue une lecture difficile à négliger pour les amateurs de l’auteur. Quant aux autres, si un recueil de nouvelles n’est pas forcément la porte d’entrée la plus évidente aux yeux de certains, une chose est sûre, la diversité est au rendez-vous. 

7.5/10

Discuter de En quête de Jake sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :