Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Le Drakkar éternel


Le Drakkar éternel

ISBN : 978-236740881-1
Catégorie : Jeunesse
Auteur/Autrice : Estelle Faye

La vie n’est pas toujours facile pour Maël et Astrid au collège. Heureusement ils peuvent s’échapper pendant les vacances, en naviguant sur l’océan. Mais l’une de leurs sorties en mer va les entraîner beaucoup plus loin qu’ils ne l’auraient imaginé…
Prisonniers à bord d’un navire viking, un bateau maudit condamné à errer sur les flots pour l’éternité, ils vont devoir lever la malédiction qui frappe la mer des neuf mondes, pour espérer rentrer chez eux.

Critique

Par Aerendhyl, le 09/09/2020

Les incursions d’Estelle Faye dans la littérature Jeunesse sont nombreuses maintenant, toujours avec réussite. Au fil des différentes lectures, se dégage l’impression qu’il suffit d’un point de départ quelconque pour nous emporter très loin. 
Le Drakkar Éternel n’échappe pas à cette règle. Exit les manoirs hantés, exit les forêts enchantées, les galaxies à explorer… Estelle Faye vient ici se frotter à la mythologie nordique en nous livrant un court roman plein d’aventures ! 
Parce qu’il faut le dire. Ce roman est court, très court. En deux soirées, vous pouvez le lire et vous le lirez sûrement dans ce laps de temps grâce à l’écriture toujours aussi entraînante de l’autrice. Estelle Faye a cette magie entre les doigts de nous prendre à part, de nous raconter deux-trois phrases et de ne plus nous laisser partir. Le Drakkar éternel est une belle histoire sur l’amitié, le dépassement de soi, mais aussi la compréhension de la dure réalité qu’est la vie. Un roman riche en rebondissement, prévisible pour un lectorat aguerri, enfin, quoique, et surtout très immersif. 
Débutant dans le monde réel, Estelle Faye entre très rapidement dans le vif du sujet en faisant transporter ses deux héros dans un passé dans lequel ils vont se confronter au dur monde des Vikings. Immersif, ce roman l’est indéniablement. L’autrice réussit le pari de nous conter ce monde rude, glaciale où les lâches n’ont pas leur place. Le Drakkar Eternel est une très belle porte d’entrée à l’imaginaire et à la mythologie Viking, présentant ici les neufs royaumes de cette mythologie ainsi que diverses têtes connues de ce panthéon. Inutile de vous gâcher la surprise en vous étalant les divers noms mais autant le dire, vous allez être servi ! 
L’aventure en elle-même fait la part belle à cette mythologie car sans elle, il n’y aurait pas la même saveur à la lecture. On sent que la volonté d’Estelle Faye était surtout de nous conter ce monde nordique semblant la fasciner mais en le rendant accessible à tous. 
Que dire sur les deux « héros » de ce roman si ce n’est qu’ils nous offrent – au travers de la plume de l’autrice – une très belle histoire sur l’amitié. Il s’agit là d’une caractéristique des romans de l’autrice que de nous offrir une galerie – ici réduite – de personnages très réussie. La complémentarité est de mise, entre Maël le discret et Astrid la farouche. Cette osmose entre les deux compagnons nous conquit et rajoute un attachement quant à leurs destins. Destins prévisibles, le chapitre d’introduction ne laissant pas vraiment la place au doute, mais ô combien agréable à découvrir ! Il suffit d’entourer ce duo d’un équipage de drakkar à l’image de ce que l’idée que l’on peut avoir des vikings – mais si vous savez, ces grands barbus un peu bourrus et brusques – et une ribambelle de dieux, créatures et autres joyeusetés de la mythologie nordique et vous voilà à vivre une aventure en belle compagnie. 
L’intrigue en elle-même est simple et ne révolutionne pas le genre, avouons-le. Une quête à travers le monde nordique, des défis à réaliser et à surmonter pour triompher… Mais cela ne gâche absolument pas le plaisir de la lecture grâce – comme évoqué plus haut – à l’ambiance du roman et à ses personnages attachants. Le final aurait mérité un traitement peut-être un peu plus long et riche en explications, ou alors en conversations, mais peut-être est-ce la volonté d’Estelle Faye que d’ajourner cela pour faire comprendre à son lectorat qu’il faut parfois se résoudre aux choses qui nous arrivent et ne pas être fataliste. 
Si vous avez déjà lu Estelle Faye, Le Drakkar Éternel ne sera qu’une madeleine de Proust dans un univers différent ; sans miser certes sur l’originalité à tout crins, il y a des chances de vous voir le lire avec ce petit sourire en coin et l’envie de vous embarquer sur un drakkar à votre tour. 
Si vous ne connaissez pas l’autrice, n’hésitez pas. Voilà une merveilleuse raison que de découvrir sa plume entraînante et sa façon captivante de nous conter ses histoires. Une première fois qui vous donnera irrémédiablement l’envie de lire les autres…


En librairie le 1er octobre. 

7.5/10

Discuter de Le Drakkar éternel sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :