Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Les Révoltés de Bohen


Les Révoltés de Bohen

ISBN : 978-237579109-7
Catégorie : Aucune
Auteur : Estelle Faye

« Mon histoire commence quinze ans après la Révolution, alors que j’arrivais aux Havres, et que loin dans le Sud, par une nuit étouffante, de nouveaux fantômes naissaient… » 

J’avais sept ans lorsque les insurgés ont renversé l’Empire, lorsqu’un vent de liberté et d’espoir a secoué jusqu’au tréfonds de notre trop vieux monde. Je sais, maintenant, que le drame était déjà là, en germe, dans les toutes premières heures de la révolution…
Aujourd’hui les golems immobiles se dressent aux portes de l’ancienne capitale, et des prédicateurs errants nous promettent le retour prochain des Wurms, des anciens dragons d’ombre qui autrefois asservissaient les humains.
Je ne vais pas vous narrer le combat glorieux de la Révolution triomphante, car ce combat-là n’a jamais eu lieu. Les héros parfaits n’existent que dans les bylines, et les insurgés n’étaient jamais que des hommes. En revanche, je vais vous raconter comment nous avons continué à y croire, même dans les heures les plus sombres, même quand nous n’avions plus d’espoir. Comment nous n’avons jamais abandonné.

Critique

Par Aerendhyl, le 18/03/2019

Avant de vous plonger dans cette chronique, il faut bien mettre les choses à plat. Si vous n’avez pas aimé Les Seigneurs de Bohen, il y a de fortes chances que ce livre-là ne vous attire pas. A l’inverse, si vous avez aimé le premier ouvrage, plongez immédiatement dans l’histoire des Révoltés !
Estelle Faye a cette capacité à nous emporter dès les premiers mots. Il suffit d’une phrase, d’un paragraphe pour que l’on plonge sans attendre dans cette nouvelle histoire. Bohen, cette région si bien retranscrite dans le « premier » tome, est de nouveau la proie à de larges troubles. Un sentiment de déjà-vu qui fait tiquer, qui nous fait dire que l’on ne lit qu’un Seigneurs de Bohen bis. Pourtant, l’autrice arrive à déjouer cette sensation en nous faisant comprendre avec facilité que chaque révolte de ce livre est une conséquence de la fin du précédent. Une nouvelle fois, c’est tout un Monde qui bascule et nous avec. 
Il y a un certain plaisir à retrouver les personnages que nous avons accompagné dans les Seigneurs. Des personnages qui ont, comme pour Bohen, évolué, mûri voir complètement changé. Des changements qui restent en lien avec l’évolution de l’intrigue depuis le précédent volume, la preuve d’une maîtrise du développement de l’intrigue de la part d’Estelle Faye. Les nouveaux personnages sont parfaitement intégrés dans la diversité des enjeux et dans l’avancée de l’histoire. Les histoires d’amour, toujours aussi compliquées à apprécier d’un point de vue personnel, sont mieux abordées ici, sûrement parce que nous connaissons les protagonistes, mais toujours pas indispensables.
Il faut souligner la plume de l’autrice, le cadre toujours aussi plaisant à (re)découvrir, toujours aussi clair et évocateur. Une vraie réussite d’un Monde que l’on connaît déjà mais dont on découvre encore plus les différents aspects notamment sur son « Histoire » et de sa « mythologie ». Un Monde qui ne révèle pas tout de sa grandeur. Qui n’aura pas envie de découvrir certaines régions évoquées dans ces Révoltés de Bohen ? Il y a fort à penser que c’est la volonté d’Estelle Faye elle-même de s’ouvrir les voies vers celles-là, tant les ouvertures dans son intrigue sont visibles !
L’écriture d’Estelle Faye est également mise en avant par sa faculté à prendre un point de l’intrigue et la raconter grâce à plusieurs personnages nous faisant apprécier (voir détester !) chacun d’entre eux. En elle-même, l’intrigue est maîtrisée du début à la fin. Comme pour le premier tome, Estelle Faye se sert d’un fil rouge dont toutes les différentes intrigues – comprenez des révoltes ici – se rejoignent. Ce choix fait que l’on ne s’ennuie jamais. Là où un point semble avancer vers la quête finale, nous passons directement au développement d’un autre et ainsi de suite. 
La tension qu’elle sait faire monter chez le lecteur possède aussi quelque chose de brillant. Chaque moment de « grâce » dans le roman se fait sentir, nous prenant aux tripes jusqu’à une retombée finale bien souvent réussite. Tout n’est pas rose, malheureusement. On peut regretter certains choix scénaristiques un peu trop faciles, alors que le lecteur se montrait de plus en plus captivé, notamment pour le grand final. Il y a cela dit toujours un côté frustrant de ne pas vouloir refermer le livre en voyant approcher la fin et de se dire « Mais non… » lors de la révélation. 
Estelle Faye a su en tout cas reconduire les éléments qui ont fait la force des Seigneurs de Bohen tout en améliorant ce qui pouvait l’être. Malgré quelques éléments de frustration à la lecture, on en ressort avec la conviction d’avoir lu un très bon roman de fantasy. Une chose est sûre, l’univers de Bohen est riche d’autres histoires, d’autres navigations ou encore d’autres révoltes.
Il sera très intéressant de suivre les prochaines parutions d’Estelle Faye qui nous prouve, encore une fois, la place qu’elle s’est forgée dans la fantasy française. 

8.0/10

Discuter de Les Révoltés de Bohen sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :