Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Bds Fantasy >Elixirs

Elixirs

(Ce Cycle est En Cours)

Dessinateur : Alberto Varanda (Proposer une Biographie)
Auteur : Christophe Arleston
Elixirs

Le Sortilège de Loxullio

Seule la puissance des élixirs pourra sauver Amphel, un monde où la réalité a tendance à se déliter.
Le monde d’Amphel, au centre duquel flotte sur son île la cité libre d’Amporche, est un univers instable. La réalité y a tendance à se déliter. Pour la fixer, des mages utilisent les Élixirs qui doivent être pulvérisés pour que le monde retrouve sa substance.
Tolriq, jeune cancre à l’Université de la Magie, songe malheureusement moins à ses Élixirs qu’à ses conquêtes féminines ! Mais l’arrivée de monstres surgis de nulle part change beaucoup de choses, et Tolriq se retrouve protecteur de la princesse Murmillia

Elixirs

Le Secret du Glupion

Le monde d’Amphel, au centre duquel flotte sur son île la cité libre d’Amporche, est un univers instable. La réalité y a tendance à se déliter. Pour la fixer, des mages utilisent les Élixirs qui doivent être pulvérisés pour que le monde retrouve sa substance.Tolriq, jeune cancre à l’Université de la Magie, songe malheureusement moins à ses Élixirs qu’à ses conquêtes féminines ! Mais l’arrivée de monstres surgis de nulle part change beaucoup de choses, et Tolriq se retrouve protecteur de la princesse Murmillia…


Critique

Par Belgarion, le 10/04/2005

Un jeune étudiant cancre et coureur du jupon, une princesse timide, une guerrière de talent au sang froid impressionnant, un pseudo écuyer empoté et son animal de compagnie, un monde flou et trouble où tout peut arriver… Voilà une liste d’ingrédients de départ hautement stéréotypés pour créer un élixir de lecture où l’amusement prime sur le sérieux, et où l’on retrouve la marque évidente d’Arleston au scénario.
Le développement de ce groupe de personnages est correctement mis en place, avec une personnalité propre à chacun, même si l’originalité de leur caractère n’est donc pas leur principal atout, c’est même le moins que l’on puisse dire !
Les calembours, parfois un peu lourds, ne sont d’ailleurs pas sans rappeler le monde déjanté de Lanfeust, si cher au même scénariste. Arleston, pour l’occasion, a créé un solide arrière-plan avec son monde d’Amphel aux multiples coutumes étranges avec un choc constant entre rêve et réalité. Il se révèle même non dénué de trouvailles sympathiques, (le palais aux mille et une portes) joliment traitées par Varanda. On regrettera toutefois de ce point de vue, une trop grande ressemblance entre certains personnages, et une colorisation par ordinateur pas toujours convaincante.
Il ne reste globalement qu’à espérer que le monde d’Amphel s’étoffe au fil des volumes pour accrocher un peu plus le lecteur qui en reste pour l’instant au stade de la découverte.
L’histoire - même si elle ne casse pas trois pattes à un canard - demeure plutôt bien menée, même si déséquilibrée, avec un final réglé très rapidement après un démarrage poussif. Gageons que la suite relèvera un niveau tout juste satisfaisant, tout en nous apportant de nouvelles questions intrigantes.

6.0/10

Discuter de Elixirs sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :