Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Bds Fantasy >Trolls de Troy

Trolls de Troy

(Ce Cycle est En Cours)

Dessinateur : Jean-Louis Mourier (Proposer une Biographie)
Coloriste : Claude Guth (Proposer une Biographie)
Auteur : Christophe Arleston
Trolls de Troy

L' Intégrale, Tomes 1 à 4

Tomes 1 à 4 : Histoires trolles ; Le scalp du vénérable ; Comme un vol de pétaures ; Le feu occulte

La vie s’écoule tranquillement dans le village, jusqu’à ce que Rista Fukatu, l’un des grands sages du conseil d’Eckmül décide d’éradiquer la menace trolle, ceux-ci ayant la fâcheuse habitude de considérer les villages humains environnants comme un garde-manger. Et puis cette main d’œuvre bon marché (une fois envoûtée, cela va de soi) pourra lui permettre de réaliser les Grands Travaux de son règne. Mais quelques individus échappent à la rafle, dont Waha, son père Teträm, et un demi-troll d’un village voisin, Pröfy. Ce drôle d’équipage va tenter de réunir les ingrédients qui permettraient de rompre l’enchantement… dans le sang et la bonne humeur !

Trolls de Troy

L' Intégrale, Tomes 5 à 8

Tome 5 : Les maléfices de la Thaumaturge

Waha, Teträm et Gnondpom, le jeune fils de ce dernier, partent à la cueillette d’une fermière. Mais rien ne se déroule comme prévu lorsque la jeune humaine est capturée comme sujet d’expérience par une thaumaturge, qui exerce un art pour le moins obscur, terrifiant et méprisé sur Troy : la Science…

Tome 6 : Trolls dans la brume

L’un des barons de Troy, en froid quelque peu guerrier avec un voisin, tente de se constituer une armée de trolls grâce à la magie et aux envoûtements. Son premier détachement se compose de Teträm, Gnondpom, Tyneth, une amie de ce dernier, et Waha, qui en tant qu’humaine (refoulée…) n’est pas vraiment sensible à l’envoûtement…

Tome 7 : Plume de Sage

Dans l’album 5, nous avions laissé le sage Rysta Fuquatou quelque peu “transformé”. Toutes ses troupes sont à la recherche d’une solution, et la recette d’un philtre finie par être mise à jour… avec un léger détail cependant : elle nécessite du lait de Trolle ! Or, dans le village troll de Phalompe, la femme de Tëtram, Puitepée attend un heureux évènement…

Tome 8 : Rock’n troll attitude

Prenez d’un côté un groupe de rauque composé de trolls enchantés qui fait un tabac, parmi les leurs comme parmi les humains, surtout depuis que leur impresario a eu l’idée de faire des enregistrements à la pelle (mais si c’est possible sur Troy…). Prenez de l’autre un sage avide de pouvoir et de vengeance envers certains Trolls de notre connaissance, et qui possède la formule magique de l’enchantement définitif… et un groupe d’action hors du commun. Secouez le tout et placez le résultat au village de Phalompe : voici Rock’n Troll Attitude !

Trolls de Troy

L' Intégrale, Tomes 9 à 12

Tome 9 : Les prisonniers du Darshan (I)

Cap à l’Est pour les Trolls de Phalompe, en particulier Tëtram et sa clique, à la recherche de ses petits derniers, tombés aux mains d’une vile humaine adoratrice d’un dieu sanguinaire…

Tome 10 : Les prisonniers du Darshan (II)

Poursuite de la quête de nos héros à la recherche de  petits trolls en péril dans un Orient revu et corrigé…

Tome 11 : Trollympiades

Attention la bataille sera féroce ! Les vrais trolls se reconnaissent à quelques détails prêts : ils sont velus, ils puent, ils ont peur de l’eau… Mais qui sera le meilleur troll enchanteur ?
Les Trollympiades sont donc annoncées et ouvertes dans l’espoir de trouver la perle rare ! Attention la bataille sera féroce pour départager tous les concurrents et les disciplines trollympiques seront rudes !
Que le meilleur gagne !

Tome 12 : Sang Famille

Lorsque deux petits trolls se retrouvent contraints à suivre la discipline d’un orphelinat, les règles édictées par de gentilles et bien attentionnées dames patronnesses peuvent elles résister ? Une bonne éducation peut-elle faire d’un troll un individu socialement acceptable ? Quelle goût a la chair de professeur ? Ces questions fondamentales trouvent enfin, à travers cette merveilleuse étude socio-ethnique, les réponses que vous attendiez depuis si longtemps.

Trolls de Troy

La Guerre des Gloutons

À la fin du volume précédent, nous avions laissé Gnondpom et Tyneth, les deux petits trolls, dans une bien fâcheuse posture, en passe de se noyer… Nous les retrouvons humides et en voie d’instruction, puisque Lady Romande n’a pas renoncé à en faire des trolls éduqués. Heureusement, Waha, Pröfy et Tetram vont venir à leur rescousse, alors qu’ils sont sur le point être vendus comme esclaves dans une terrible manufacture…
(Les tomes 12 et 13 forment une histoire complète).

Trolls de Troy

L' Histoire de Waha

Fidèles à leur réputation de joyeux drilles malodorants et gaillards, les Trolls reviennent cette année pour un tome 14 exceptionnel qui conte les origines de la sémillante Waha et complète la grande saga des Trolls de Troy.

Trolls de Troy

Boules de poils

Les trolls sont sans nul doute les créatures les plus dangereuses de Troy. Mais que deviendraient ces terribles prédateurs s’ils étaient réduits, par magie, à une taille d’insecte ?! Comment rester au sommet de la chaîne alimentaire quand même les schtroumpfs, ces animaux inoffensifs, peuvent détruire votre village ?
Teträm, Waha et leurs amis vont devoir retrouver l’humain qui leur a joué ce tour. Mais ne vous y fiez pas, un troll reste un troll même réduit à 15 cm de haut !

Trolls de Troy

Poils de Trolls

Souvenez-vous… les trolls sont devenus tout petits ! Ou plutôt, c’est le reste du monde qui est devenu géant. Pour que les choses rentrent dans l’ordre, nos amis doivent bénéficier du pouvoir des frères Zip. Ceux-là même qui, accidentellement, les avaient rapetissés.
Aidés de Trolanne, Waha, Pröfy, Teträm et Roken partent à la poursuite des frères marchands, en route vers le conservatoire d’ Eckmül, livrer le globe de respiration, le précieux souffle du Magohamot. Mais le fragile globe de verre attise bien des convoitises…

Trolls de Troy

La Trolle impromptue

Waha prend des bains dans la rivière ! Elle ne reconnaît plus les siens, a peur de tout…Serait-ce un dérèglement de la personnalité ? Se prendrait-elle pour une… humaine ?
Au même moment, Kyrlande, fille du Comte de Nauyelle, en croisière en famille sur le fleuve Pellucide, a elle aussi un comportement bien étrange… Comme si elle avait perdu toute forme d’éducation.

Normal, puisque les deux personnalités ont été échangées !
Waha retrouvera-t-elle son corps ?
Kyrlande apprendra-t-elle à manger salement ?


Critique

Par Publivore, le 11/12/2002

Qu’il est difficile de noter une telle série, tellement les sentiments qu’elle inspire peuvent être ambivalents ! En effet, l’humour y est décapant, bien que n’évitant pas toujours la lourdeur, et s’étend des jeux de mots sur les noms de tous les personnages à des comiques de situation transposant notre société voyeuriste. Des passages comme la découverte du pouvoir de Waha et la réaction de Teträm par exemple m’ont laissé proche de l’apoplexie dans une crise de fou-rire. Mais le revers de la médaille est la violence omniprésente et le sang (humain ou animal, pas de jaloux) qui gicle continuellement au fil des cases. Pas de doute, nous sommes bien dans l’univers des trolls, mais la juxtaposition d’hémoglobine, de tripes et boyaux et de sévices divers et variés dans une ambiance d’hilarité destinée à ” dégonfler ” le sentiment de répulsion est assez malsaine. Je vous conseillerais donc de réserver cette BD a un public averti, et franchement que le premier album est reçu l’Alph’Art de la Jeunesse à Angoulême me laisse pour le moins dubitatif !
Côté technique, à noter que c’est Mourier et non Tarquin, dessinateur de Lanfeust, qui planche et qu’il s’en sort très bien. Le dessin est précis, les couleurs lumineuses, et le tout rappelle la première série, tout en gardant un style propre. Le scénario d’Arleston est bien ficelé, drôle, mais n’évite pas la facilité, en particulier lorsqu’on arrive à la fin des albums (voir les tomes 3 et 6 par exemple), ce qui est une petite déception tout de même.
Une série qui n’atteint pas la qualité de Lanfeust, à mon avis, mais reste très amusante si on n’est pas un farouche partisan du politiquement correct.

Mai 2004 : Voici donc ce tome 7 tant attendu car annoncé pour la première fois il y a 6 mois par les Éditions Soleil ! Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on est en pays de connaissance ! Violence parfois dérangeante mais toujours désamorcée par un humour cynique, noms sous forme de jeu de mots, et la nécessité d’un lectorat averti ! L’histoire est de bonne facture, même si ce n’est pas transcendant, mais elle ne réconciliera pas cette série avec ses détracteurs. Si vous appréciez par contre, voilà un bon moment à passer, quoique sans réelle surprise…

Juin 2005 : On retrouve dans ce huitième opus tout ce qui fait le succès de la série : depuis les détournements des technologies, personnages et travers modernes dans le monde de Troy jusqu’à la violence - écoeurante pour le lecteur normalement constitué- de la société trolle, en passant par les gags nombreux et les noms alambiqués.
Malheureusement, je me suis plutôt ennuyé… Le scénario est plat et répétitif au regard des précédents albums, et consiste en fait plus en une suite de gags plus ou moins heureux. Certains d’entre eux sont d’ailleurs assez prévisibles, et seront franchement éculés dans quelques années car faisant référence à des termes à la mode à l’instant T. Subsistent quelques bonnes trouvailles, mais dans une soupe qui ne marquera pas les esprits.
C’est dans le ton de la série, mais franchement dispensable…

Août 2006 : La délocalisation du tome 9 dans une pseudo Asie et le découpage de l’histoire en 2 tomes n’y changent rien, la série devient de plus en plus poussive et répétitive. Gags qui tombent à plat, se limitant soit à la destruction d’une autre forme de vie par un troll (les dessins se complaisent dans cette horreur à en être malade), soit à des exclamations orientales reposant sur des marques ou des héros de mangas -même les références aux Septs mercenaires ou à Astérix font à peine sourire - scénario quasi-inexistant, et graphismes approchant parfois du vulgaire gribouillage de silhouettes… Bref, économisez votre argent, à moins d’être fan absolu ! La série en a perdu un point sur la note globale, et ce tome en lui-même descend encore plus bas.

Août 2007 : La deuxième partie de l’aventure au Darshan, dans ce tome 10, sauve un peu le diptyque. Cette fois, le scénario ne se retranche pas derrière l’humour potache ou gore, et l’on retrouve un vrai plaisir de lecture. Certes ce n’est pas transcendant et la séquence “shaolinette” reste bien trop en marge de l’intrigue principale, mais quelques surprises sympathiques attendent le lecteur et l’humour, un peu plus light et disséminé, est plus appréciable. Pour le reste, les fans de la série ne seront pas dépaysés… Quant aux autres, ils peuvent passer leur chemin !

6.5/10

Discuter de Trolls de Troy sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :