Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Trilogie de l'empire > Fille de l'empire


Fille de l'empire

Titre VO: Daughter of the Empire

Tome 1 du cycle : La Trilogie de l'empire
ISBN : 978-229033078-4
Catégorie : Aucune
Auteur : Janny Wurts
Auteur : R. E. Feist

Après la mort de son père, assassiné, Mara, héritière des Acoma doit reprendre en main sa maison et lui rendre son statut d’antan. Dans le monde de Kelewan, lié comme on le sait à celui plus connu de Midkemia, Mara traverse maintes épreuves et se sacrifie pour restaurer la gloire d’autrefois. Elle utilisera tous les moyens à sa portée, et grâce à son talent inné pour la stratégie, pour faire face aux intrigues et complots qu’impose le jeu du Conseil. Terriblement rusée, Mara doit néanmoins faire beaucoup de sacrifices et abandonnera amour et innocence pour l’honneur qu’exige son rang.

Critique

Par Candide, le 29/09/2004

On connaît plus Feist pour les aventures de Krondor, sujettes à maints débats et critiques. Néanmoins, une autre facette de cet univers est moins connue, du moins du grand public.
Écrit en collaboration avec Janny Wurts, dont on perçoit l’influence féminine - ne serait-ce que par le caractère du personnage principal -, ce cycle mérite d’être redécouvert, à l’occasion de sa réédition chez Bragelonne par exemple.
Tout d’abord, l’univers est beaucoup moins classique et convenu ; on plonge en effet dans un monde oriental, beaucoup plus intrigant et mystérieux. Feist prend ici le soin de bien exploiter ce contexte, ce cadre, et en explore tous les recoins ; que ce soit au niveau des personnages et de leur sens de l’honneur, ou celui de la vie « politique » de cet empire et de ses codes.
L’histoire est, il faut l’avouer, assez palpitante, et on lit le roman d’une traite. On pense parfois à Gemmell : ça se lit vite et sans difficulté aucune. Contrairement aux Chroniques de Krondor, Feist se concentre sur un unique personnage, ou presque, et Mara se révèle un personnage assez intéressant.
Bien sûr, on reconnaît les défauts habituels de Feist, et les lourdeurs stylistiques qui le définissent : pas d’humour, ou si peu…
Mais on trouve par contre une certaine subtilité, notamment chez les personnages, qui bien qu’un peu stéréotypés restent assez profonds et détaillés. Mara, Keyoke… Tous ont un rôle intéressant, et aucun n’est relégué au simple rang d’accessoire.
On est aussi bien loin du manichéisme de Krondor ; les ennemis de Mara sont eux aussi intéressants et travaillés, humains et jamais figés. On apprend même à les apprécier au fur à mesure que les pages se tournent, à admirer leur ruse et intelligence, détester leur brutalité.
Néanmoins, le principal intérêt de l’œuvre réside dans l’aspect « politique », « stratégique » de la lutte de Mara, qui est vraiment passionnant. Le jeu du Conseil est prenant et a une saveur que l’on retrouve rarement. On peut penser à Martin et à sa lutte des puissants, même si elle est ici orientale, exotique même.
Bref, ce cycle est très intéressant. Et s’il ne risque pas de réconcilier les aficionados et les détracteurs de Feist - quoique - on peut lui reconnaître un grand plaisir à la lecture, et il faut avouer qu’on éprouve une jubilation certaine à suivre les aventures de Mara, les intrigues et complots de Kelewan.
Le récit a une véritable ampleur, et on se sent véritablement propulsé dans ce monde bouillonnant et en proie au doute.
Au final, ce cycle est à lire, bien sûr, et reste un des sommets de l’œuvre à ce jour traduite de Feist, vivant et animé. Néanmoins, amateurs d’action pure et dure, de grandes batailles héroïques et d’exploits Tolkienniens, passez votre chemin.

8.0/10

Discuter de Fille de l'empire sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :