Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > L' Ancien Temps > Le Roi n'embrasse pas


Le Roi n'embrasse pas

Tome 1 du cycle : L' Ancien Temps
ISBN : 978-207061819-4
Catégorie : Bd
Auteur : Joann Sfar

C’est l’histoire d’un pays où l’eau voyage à l’envers. On y rencontre une amoureuse qui se change en renard, un roi qui n’embrasse pas et, bien sûr, un héros au coeur pur… Des légions de créatures fantastiques et un dieu cyclope dont on conteste le règne. L’art de la sourcellerie - la magie de l’eau, des combats au serpent-épée, une quête mystérieuse et philosophique…


Critique

Par Gillossen, le 13/11/2009

Joann Sfar retrouve la fantasy, youpi !
Avec des arbres en plus, mais pas l’Homme-Arbre… Le prolifique auteur a trouvé le temps de noircir quelques planches pour nous pondre cette nouvelle histoire publiée dans un splendide album de plus de 140 pages chez Gallimard, une histoire de découvertes et d’aventures qui nous entraîne sur les traces de personnages tour à tour épris de liberté ou terrifiés par celle-ci.
Véritable conte initiatique, Le roi n’embrasse pas multiplie les clins d’oeil, les symboles, et les mises en abyme, au cours d’un récit, qui, rapidement, choisit au contraire de… prendre son temps et de multiplier également les détours ! Parfois évidents, parfois plus subtils (encore que, La Dame à l’hermine devrait parler à beaucoup, du moins, on l’espère…), sérieux ou pleins d’humour, ces questionnements et autres piques démontrent un véritable amour de la fantasy et de la fable picaresque, et contribuent à brasser un univers riche et non sans mystères.
L’auteur présente son héros comme un double sexué du Petit Prince de Saint-Exupéry qu’il a lui-même mis en scène l’an passé et place l’amour et les peines de coeur mais surtout les femmes au… coeur de son intrigue, le pauvre Cassian n’ouvrant les yeux que trop tard.
Là encore, il s’agit pour Sfar de donner un coup de pied dans la fourmilière, tout comme lorsqu’il affirme vouloir débarrasser le genre de son « folklore » celtique, qui étouffe si souvent les romans et autres bandes dessinée de fantasy épique. Pourtant, son récit suit finalement une structure assez classique, une véritable quête, même si le sort du monde, de ce monde étrange et décousu, n’est pas en jeu.
Mais l’esprit joyaux et bondissant qui souffle sur ses planches et le discours qui en découle sur le sentiment religieux et les croyances de tout un chacun ne manqueront pas de surprendre celles et ceux qui ne connaitraient pas un tant soi peu l’auteur, qui, jamais, pour autant, ne se veut agressif ou portant d’un message.
La fin abrupte pourra par contre déconcerter, en croisant les doigts pour que la suite nous arrive, relativement, rapidement… ce qui n’a pas toujours été le cas avec un artiste aussi touche-à-tout que Sfar, qui en tous les cas a su rester fidèle à lui-même aussi bien sur le fond que sur la forme, par le biais de dessins toujours aussi singuliers, soutenus par des dialogues et autres apartés percutantes, que font vivre une mise en page fluide et toute une galerie de personnages truculents, et souvent aussi courageux que pleutres

7.5/10

Discuter de Le Roi n'embrasse pas sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :