Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Bds Fantasy >Donjon - Crépuscule

Donjon - Crépuscule

(Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Joann Sfar
Auteur : Lewis Trondheim (Proposer une Biographie)
Dessinateur : Kerascoët (Proposer une Biographie)
Dessinateur : Obion (Proposer une Biographie)
Donjon - Crépuscule

Le Cimetière des Dragons

Marvin, vieux et aveugle, est devenu le Roi Poussière. Sentant sa fin proche, il entreprend un long voyage jusqu’au légendaire cimetière des Dragons. En chemin, il rencontre un lapin rouge, fougueux et ambitieux, nommé… le destructeur.

Donjon - Crépuscule

Le Volcan des Vaucanson

Le Roi Poussière n’est pas mort. Les dieux lui confient une mission : il doit libérer un ami prisonnier du Grand Khan. Sur le chemin du Donjon, il rencontre Marvin Rouge qui décide de l’accompagner…

Donjon - Crépuscule

Armaggedon

Marvin et ses compagnons se réfugient au village des chats. Là-bas, Marvin Rouge annonce qu’ils sont sur le point de se faire attaquer par les canards. Marvin reste seul pour y faire face et, avec l’aide de la magie, défait ses ennemis. En route vers le Grand Khân, il apprend que tant qu’il n’aura pas retrouvé ses bras, il aura la vie éternelle, ce qui ne l’arrange pas…

Donjon - Crépuscule

Le Dojo du Lagon

Nous retrouvons nos amis dans un monde éclaté au sens propre? Marvin Rouge veut sauver Zakûtu, et Marvin l’aveugle l’accompagne. Sur le chemin, le duo rencontre une mère de famille pugnace, dont la nombreuse progéniture ressemble étrangement au Roi Poussière? qui se met à chercher une sorcière de sa connaissance, une certaine Pirzuine?

Donjon - Crépuscule

Les Nouveaux Centurions

Terra Amata ayant explosé, les îlots s’envolent de plus en plus haut dans les airs. Pour maintenir sa suprématie, la forteresse noire doit maîtriser de la technologie nitro. Une technologie que les dragons de Vaucanson eux-mêmes ne savent pas bien utiliser. Seul recours : faire appel à Marvin Rouge ! Au même moment, le conseiller d’Elyacin ourdit de sombres traîtrises en compagnie de Papsukal?

Donjon - Crépuscule

Révolutions

Le Roi Poussière et Marvin le Rouge sont en mauvaise posture : les voici ballottés sur un îlot instable qui, en plus d’être infesté de plantes carnivores, penche dangereusement. Le degré d’inclinaison ne cesse de croître, si bien que les deux compères n’ont d’autre solution que de cavaler en sens inverse de la rotation. Mais très vite, ils s’aperçoivent que quelque chose ne tourne pas rond !


Critique

Par Marvin, le 25/06/2004

Cette série prolifique - plus de vingt tomes en six ans - écrite à quatre mains par Joann Sfar et Lewis Trondheim (avant d’être rejoint par d’autres talents se renouvelant assez souvent) a pour cadre un monde nommé Terra Amata et se découpe en cinq parties : trois principales Potron-minet, Zénith et Crépuscule racontant l’histoire du Donjon de sa genèse à sa chute; auxquelles viennent s’ajouter deux parties annexes Monsters et Parade.
La partie Zénith (la première parue) constitue l’ossature de la série autour de laquelle s’articule toutes les autres. Elle raconte les aventures mouvementées d’Herbert le canard sur un ton humoristique en parodiant ou détournant joyeusement les clichés de la fantasy mais où un second degré de lecture est possible. Potron-Minet revient sur les origines du Donjon à travers l’initiation du jeune Hyacinthe avec une histoire à l’atmosphère plus sombre et une portée plus philosophique.
Quant à Crépuscule, cette partie développe une histoire franchement sombre mais qui s’essouffle à partir du deuxième tome après un début prometteur. Enfin, la partie Monsters en revenant sur certains personnages permet de révéler des fragments de l’histoire du Donjon mais les différents récits sont de valeur très inégale. Heureusement, dernièrement, les surprises sont généralement très bonne, aussi bien sur le plan des scénarii qu’avec l’intervention de nouveaux dessinateurs, comme Keramidas sur le dernier Monsters justement, un dessinateur très typé “Soleil”, que l’on n’attendait pas forcément et qui surprend les habitués en bien, en s’appropriant les personnages avec talent.
La série aux titres qui riment créée par Sfar et Trondheim est originale et très inventive mais se retrouve desservie par un rythme de parution trop soutenu, car malgré tout, au fil de la parution des albums, on sent bien que l’inspiration des auteurs s’épuise peu à peu à la réutilisation redondante de certaines idées à travers les différentes parties de la série…ce qui donne au final une série agréable à lire dans on ensemble mais souffrant d’une qualité variable, malgré les apports de nouveaux venus au stock renouvelé, tel Boulet.
Il y a donc, comme souvent dans ces lectures, des choix à faire !

6.5/10

Discuter de Donjon - Crépuscule sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :