Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > Ekhö monde miroir > La Sirène de Manhattan


La Sirène de Manhattan

Tome 8 du cycle : Ekhö monde miroir
ISBN : 978-230206985-5
Catégorie : Bd
Dessinateur : Alessandro Barbucci (Proposer une Biographie)
Auteur : Christophe Arleston
Coloriste : Lebreton Nolwenn

Retour à la Grosse Pomme pour cette aventure qui voit la belle Fourmille habitée par l’esprit d’un sommelier assassiné. Une enquête qui se déroule dans les milieux du vin.
Des très chics restaurants de Manhattan aux fantasmatiques égouts, repaires, comme chacun sait, de crocodiles terribles et de créatures d’outre-monde, Yuri et Fourmille affrontent un ennemi inattendu et redoutable…

 


Critique

Par Asavar, le 06/03/2019

La Sirène de Manhattan marque un retour aux bases de la série (et n’aurait d’ailleurs jamais dû les quitter). Nous renouons avec la ville d’origine mais aussi, et c’est appréciable, une certaine ambiance, à savoir une possession de Fourmille lors d’une situation lambda mais justifiée, de petites histoires sympathiques reprenant les codes de notre monde tout en leur donnant une touche de fantasy, où l’on voit les relations entre personnages évoluer au fil des tomes.
Cette fois, on retrouve Youri et Fourmille dans un grand restaurant new-yorkais en train de manger ensemble quand soudain, notre héroïne se retrouve possédée par l’esprit du sommelier dudit lieu et va donc enquêter sur les raisons de son assassinat.
Par rapport aux derniers tomes, il y a clairement du mieux. Qu’il s’agisse de la possession et de la découverte du corps, agrémentée de quelques blagues qui font mouche, de la réception ou de l’explication des raisons de la présence de Fourmille à la place du sommelier. Même la résolution finale, grâce à un fusil de Tchekhov, est plutôt réussie en reprenant une légende urbaine réelle.
On se rapproche dans la substance et l’humour décalé de ce qui avait fait les succès d’Arleston à ses débuts. Certes ce tome est bien loin d’égaler les premiers Lanfeust et Trolls de Troy car l’univers n’est pas assez développé pour cela, mais ne boudons pas notre plaisir : il reste supérieur aux dernières productions de l’auteur. 

5.0/10

Discuter de La Sirène de Manhattan sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :