Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Champion éternel > La Légende de Hawkmoon


La Légende de Hawkmoon

Tome du cycle : Le Champion éternel
ISBN : 978-225809328-7
Catégorie : Aucune
Auteur : Michael Moorcock

Voici l’histoire de Dorian Hawkmoon, duc de Köln, qui fit alliance avec le comte Airain dans sa lutte contre les hordes cruelles du Ténébreux Empire de Granbretanne et comment il triompha, comment il voyagea dans les dimensions du Multivers pour retrouver les siens et comment il affronta les puissances du Chaos.

Critique

Par Gillossen, le 07/10/2013

Avec Hawkmoon, le Champion Éternel trouve sans doute son héros le plus “positif”, le moins tourmenté. Il faut dire que le fantasque Duc de Köln est présenté dès le départ comme un jeune homme volontiers rebelle et dépourvu de ce poids qui pèse sur des figures telles que Elric ou Corum. 
Qui plus est, les seconds rôles importants, à l’image du Comte Airain, occupent une place non négligeable, contribuant à donner à l’ensemble une autre couleur que les trois autres cycles principaux de ce pan si populaire de l’œuvre de Michael Moorcock. 
Composée de sept tomes se découpant en deux branches distinctes (quatre volumes pour Le secret des runes et trois autres pour Les chroniques du comte Airain, tous réunis ici dans le cadre de cette intégrale parue en 2012), cette légende vaut aussi pour son univers, sans doute le plus baroque et singulier de tous ceux du Champion Éternel. Un univers qui a notamment largement contribué au succès du jeu de rôle éponyme édité par Chaosium en son temps. Se déroulant dans une Europe post-apocalyptique, les aventures de Hawkmoon offrent aux lecteurs une succession de visions toutes plus folles les unes que les autres, en particulier avec tout ce qui concerne le fameux Empire de Granbretanne (et son totalitarisme et son esprit de conquête renvoyant directement à l’Allemagne nazie), avec sa population aux masques d’animaux, ses moyens de transport étonnants, son empereur plongé dans une stase au cœur de Londres… et bien sûr tous ces voyages aux quatre coins d’une Europe dévastée aux contrées rebaptisées que l’on reconnaît évidemment malgré tout (cocorico, la Kamarg !).
Les quatre premiers tomes du cycle se lisent encore aujourd’hui pratiquement d’une traite. L’accent est clairement mis par l’auteur sur le plaisir de lecture, avec des artefacts toujours plus puissants à retrouver, des méchants diaboliques et un récit mené tambour battant. 
La seconde partie du cycle a le mérite d’apporter un peu plus de profondeur au personnage de Hawkmoon, mais, après tout, en avait-il vraiment besoin ? Si Hawkmoon représente sans doute l’un des héros les plus “creux” de Moorcock, il n’en réussissait pas moins à se montrer attachant dès le début de ses aventures et ce caractère archétypal correspondait bien à cet univers délirant. Mais cette trilogie a en tout cas le mérite de rapprocher Hawkmoon des autres dimensions de la saga du Champion Éternel, voire de chercher à lui donner un point final, ce qui sera toutefois démenti par la suite des évènements, puisque l’auteur y reviendra encore régulièrement. S’il fallait à tout prix choisir, on ne pourrait que vous recommander d’opter pour la première partie de cette légende, celle qui justement a su imposer ce personnage et le cadre dans lequel il évolue face à des adversaires aussi mémorables que le Baron Méliadus. Mais dans le cadre d’une intégrale, bien entendu, la question ne se pose pas et c’est finalement tant mieux.
Au bout du compte, La Légende de Hawkmoon constitue un divertissement de qualité encore tout à fait plaisant à découvrir de nos jours, avec ses personnages hauts en couleur et son univers marquant.

 

7.5/10



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :