Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Bds Fantasy >Le Collège Invisible

Le Collège Invisible

(Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Ange
Auteur : Régis Donsimoni (Proposer une Biographie)
Coloriste : Frédéric Besson (Proposer une Biographie)
Coloriste : Sébastien Bouët (Proposer une Biographie)
Coloriste : Cécilia Giumento (Proposer une Biographie)
Le Collège Invisible

Cancrus supremus

Guillaume est un cancre. En magie, il touche pas une bille. Alors il triche pour être premier de la classe. Juste au moment où le petit peuple cherche un nouveau magicien suprême pour le délivrer du mal absolu. Et ils choisissent qui ? Le premier de la classe du collège invisible. Guillaume, quoi ! Et là, ils sont pas rendus ! Fallait pas tricher !

Le Collège Invisible

Furor Draconis

Au Collège Invisible, rien ne va plus ! L’Inspecteur d’Académie Radovar Sohal débarque… Un mois s’est écoulé depuis que Guillaume a vaincu le Mal Absolu. Et l’heure est, à présent, venue de reprendre les cours au Collège Invisible. Mais voilà qu’une nouvelle menace se profile à l’horizon… L’anéantissement de toute vie sur Terre ? Pire encore, la venue de l’Inspecteur Radovar Sohal qui décidera ou non de la fermeture du Collège… Il ne manquerait plus qu’un dragon mal intentionné ne pointe le bout de son museau…

Le Collège Invisible

Astralum Cauchemardem

Une nouvelle prof fait son entrée au Collège invisible. Et à écouter Thomas, elle serait super mignonne, peut-être même plus que Mademoiselle Tabatha… Son nom ? Mlle Etrange.
Partir en excursion astrale, quelle aubaine ! Les élèves sont ravis… Seulement voilà, Adrian, jaloux des récentes prouesses de Guillaume, lui a concocté une blague dont lui seul a le secret…
Et voilà comment Guillaume se retrouve désormais prisonnier d’un monde inconnu… C’est alors que de drôles de petites créatures recouvertes de poils voient en lui un “sauveur”, celui annoncé par la prophétie, il y a bien longtemps !

Le Collège Invisible

Duelum Magickum

La rencontre inter-collèges se poursuit. Le Collège Invisible affronte le Collège Péquaure : la lutte est féroce. Entre tricheries et autres combines, les duels s’enchaînent, tandis qu’un événement inattendu se produit : la Mort a été invoquée et se promène tranquillement dans les couloirs du Collège Invisible. Guillaume et Thomas parviennent à l’intercepter et apprennent qu’un élève va mourir… Les directeurs des deux collèges sont alors obligés de collaborer, mais la rencontre touche à sa fin et les rivalités sont fortes. Merlin, cousin de Guillaume et meilleur élève de Péquaure, se prépare pour le dernier duel qui l’opposera à Adrien…

Le Collège Invisible

Gestus Collegiem

Pour Guillaume, c’est une journée comme les autres au Collège Invisible.
Mlle Vidaura, le professeur d’Histoire fraîchement débarquée de l’Académie des Mages de Combat, veut réformer le mythique Ordre des Chevaliers Dragons. Et elle n’a rien trouvé de mieux, pour cela, que de sélectionner Guillaume et ses camarades.
Entre Thomas, qui essaie d’annuler sa malédiction de loup-garou, la mort qui se promène dans les couloirs, les secrets des professeurs qui ressurgissent, et Capucine qui craque pour lui sans rien dire, Guillaume va avoir du boulot…

Le Collège Invisible

Galactus Destructor

Souvenez-vous… Mlle Vidaura, professeur d’Histoire, a voulu réformer le mythique Ordre des Chevaliers Dragons. Et elle n’a rien trouvé de mieux, pour cela, que de sélectionner Guillaume et ses camarades. Seulement voilà, un Grand Destructeur a fait irruption dans le Collège : un véritable carnage !
Il menace, à présent, de détruire la planète. L’heure tourne… Les proviseurs des autres Collèges de magie unissent leurs forces pour invoquer le Gardien de la Réalité, seul être capable de réécrire ou d’effacer le réel, si jamais ça tourne mal… Mais y a-t-il encore un espoir ? De son côté, Guillaume tente de sauver le petit peuple : il envoie Dragounet dans l’Astral pour leur trouver un havre de paix, en cas de drame.
Le suspense est à son apogée !

Le Collège Invisible

Retournum à la terrum

C’est le retour de la vengeance de la rencontre au sommet ! Après s’être fait salement humilier lors du dernier tournoi de magie, le collège de Péquaure veut prendre sa revanche sur le collège invisible. Et cette fois, ils jouent à domicile ! A première vue, ça fleure pas le fair-play. Et Guillaume ? Déjà qu’en forme, c’est une quiche en magie, alors les pieds dans la boue, vous pensez vraiment qu’il va faire des étincelles ?

Le Collège Invisible

Lostum

Le collège invisible est reconstruit et les menaces magiques sont pour l’instant repoussées bref, tout va bien. Franchement, qu’est-ce qui pourrait clocher ? Ce n’est pas comme si la magie n’était pas une science exacte. Quoi ? La magie n’est pas une science exacte ? Vraiment pas ? Mais dans ce cas, où se trouvent Guillaume et ses amis? C’est toute la question, il semble bien qu’ils se soient perdus.

Le Collège Invisible

Rebootum generalum

Comme Guillaume, vous n’aimez pas l’école : venez découvrir le monde de la magie dans le Collège Invisible ! Il n’est pas aisé d’y parvenir, il vous faudra un guide pour pénétrer ce monde fantastique où vous pourrez côtoyer des lutins, des trolls, des loups-garous ou des dragons ! Véritable cancre, Guillaume n’excelle pas dans la magie, mais ses erreurs et sa curiosité l’emportent dans les aventures les plus folles et les plus périlleuses…


Critique

Par Zebulon, le 19/08/2003

Qui de nos jours ne connaît pas Harry Potter ?
Certainement pas Ange qui nous livre ici une variation sur le thème du jeune magicien. Cette BD s’adresse en priorité aux jeunes lecteurs, comprenez, moins de quinze ans, mais les autres peuvent en profiter aussi. Son héros (cousin d’un autre élève connu) se retrouve choisi par le petit peuple pour le débarrasser du Mal. L’histoire se révèle vite sympathique et divertissante, malgré la simplicité de l’intrigue et le sentiment de déjà-vu. Des trolls au look de videurs de boîtes de nuit, lunettes de soleil et tee-shirts compris, un dragon amateur de fées (surtout la reine), un humour omniprésent et de nombreuses références bien amenées au célèbre anglais en font l’une des bonnes surprises de ce début d’été. Le dessin de Donsimoni colle bien avec l’histoire, apportant un brin de fraîcheur à l’ensemble.
En conclusion, une bonne BD qui réjouira les plus jeunes, mais dont les grands peuvent profiter aussi.
Dans le tome 2, on découvre de nouveaux personnages tel que l’inspecteur Radovar Soual, et plus de présence des professeurs. Le dessin est toujours aussi clair et lisible. Quant au scénario, Ange nous concocte une bonne histoire qui certes lorgne un peu du côté de Harry Potter (magie, école, sale gosse dans la classe, le héros qui parle aux dragons), avec aussi une allusion à peine voilée, mais s’en détache aussi nettement par un contexte plus léger et le format (naturellement puisqu’il s’agit d’une bande dessinée). Les personnages du tome 1 sont plus développés et l’une des sous-intrigues pourrait bien refaire surface dans le tome suivant.
Pour conclure, cette bande dessinée est dans la droite ligne de la précédente.
Alors que le volume 3 tend à s’éloigner consciemment de ses influences, pour imposer peu à peu son propre univers, notamment par le biais de ce fameux “Astral”. On quitte même quasiment ce fameux collège qui donne son nom à la série. Bien sûr, Ange ne laisse pas de côté pour autant ce qui a fait le succès de ce cycle aux tendances gentiment parodiques… Du côté du dessin, le trait de Donsimoni se fait toujours plus souple et alerte, ceux qui l’apprécient ne seront pas déçus. Nous avons donc là un tome plaisant. Reste à voir si le 4 confirmera la tendance d’émancipation de la série, ou bien si l’on reviendra à la trame globale des deux premiers volumes… A noter que le tirage initial de ce volume 3 contient un cahier de clins d’œil à la série par d’autres dessinateurs.
Comme chaque année maintenant, voilà donc en ce mois de Novembre 2004 un nouvel album du Collège Invisible… Pour ce 4eme, lorgnant du côté de la parodie de Quidditch, rien de vraiment nouveau sous le soleil, si ce n’est des dessins paraissant parfois un poil moins soignés au détour de certaines cases, alors que le scénario retrouve le cadre des deux premiers. Le suspense principal provient finalement de l’intrigue que l’on perçoit dans l’ombre, et qui s’annonce en réalité pour l’album suivant… Transition se révèle donc le maître mot !
Pour repartir de plus belle dans un cinquième album parsemé de clins d’œil - il suffit de jeter un œil à la couverture, parodiant celle du premier tome de la Geste des Chevaliers-Dragons ! - pour nous proposer une aventure toujours aussi amusante, et maintenant dense, voire peut-être même un peu trop pour les plus jeunes lecteurs. Les réponses attendues se trouvent finalement développées dans le sixième album, qui clôt ce dyptique avec toujours autant de fraîcheur et d’humour, qu’il soit là question du fond ou de la forme (notamment un nouveau changement de coloriste pas désagréable à l’œil), avec 48 planches bien remplies.
Une BD qui a su peu à peu étoffer son univers, souvent avec malice et réussite.

7.0/10

Discuter de Le Collège Invisible sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :