Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Le Seigneur de Samarcande


Le Seigneur de Samarcande

Titre VO: Lord of Samarcand

ISBN : 978-235294301-9
Catégorie : Aucune
Auteur : Robert E. Howard

Après Conan et Solomon Kane, voici réunis en un volume tous les récits épiques issus de l’imagination fertile de Robert E. Howard. l’inventeur de l’heroic fantasy moderne. Des croisades au siège de Vienne en 1529. Cormac FitzGeoffrey. John Norwald, Gottfried von Kalmbach et d’autres aventuriers howardiens luttent et meurent dans un monde secoué par des conflits titanesques.
Cette édition, élaborée par Patrice Louinet, l’un des plus éminents spécialistes internationaux de Robert E. Howard et de son oeuvre. est agrémentée de textes inédits en France et bénéficie de traductions nouvelles et non censurées, basées sur les manuscrits originaux. Un ouvrage absolument exceptionnel qui comprend la seule et unique apparition d’un personnage qui fera date : Sonya la Rousse.

Critique

Par Gillossen, le 06/10/2009

Patrice Louinet et Bragelonne poursuivent leur mise en valeur du patrimoine littéraire de l’une des légendes de la fantasy, Robert E. Howard, dont l’œuvre est souvent résumée à son personnage le plus connu, Conan.
Et pourtant… Au-delà de Conan, avant celui-ci, l’auteur texan avait créé bon nombre de personnages marquants, et pas forcément dans un cadre de fantasy. Pour preuve, ce recueil nous présente ici les récits historiques d’Howard, récits marqués par un réel amour de l’Histoire, qui n’en est parfois que plus malmenée (l’auteur fait de toute évidence sien le « bon mot » de Dumas), mais toujours pour le bien de l’histoire, avec un petit h cette fois.
Si vous appréciez le versant crépusculaire de ces nouvelles peuplées de protagonistes sans scrupules jouant leur peau, la chaleur de la poussière, la moiteur des harems, le tranchant de l’acier, le choc des factions qui parfois se retrouvent dans l’honneur, le poids des réminiscences d’un passé antédiluvien aussi terrifiant que magique, vous trouverez de quoi vous rassasier tout votre saoul. L’auteur nous livre à n’en pas douter certains de ses meilleurs textes, qui peuvent très bien d’ailleurs côtoyer la page d’après quelque chose d’un peu moins abouti, mais qui ne se départit pour autant jamais d’une poignée de fulgurances.
À l’image de la couverture de cet ouvrage, on retiendra évidemment l’apparition de Sonya, la seule et unique, au tempérament de feu mais pourtant bien éloignée de ce que les comics ont brodé par la suite, ne serait-ce que du fait du cadre historique de la nouvelle la mettant en scène. À ce titre, une fois encore, comment ne pas saluer les interventions de Patrice Louinet, qui sait faire preuve lorsque nécessaire d’un recul appréciable, que ce soit lorsqu’il nous brosse l’historique d’une nouvelle ou le portrait d’un personnage, etc… Il n’hésite pas d’ailleurs à nous démontrer qu’il en allait de même pour Howard, pas toujours tendre avec ses propres écrits, et parfois même caustique.  
Cette porte ouverte sur la naissance d’une œuvre, toujours exigeante et à la démarche souvent universitaire n’enlève pour autant rien à la puissance et à la magie de ses récits, quand bien même celle-ci est-elle absente dans les faits !
Une réussite de plus au compteur pour cet attelage tripartite, pour un texte exigeant mais gratifiant.

8.5/10

Discuter de Le Seigneur de Samarcande sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :