Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > La Geste des Chevaliers Dragons > Chevaliers Dragons


Chevaliers Dragons

Tome du cycle : La Geste des Chevaliers Dragons
ISBN : 978-284946710-7
Catégorie : Bd
Auteur : Ange
Auteur : Dohé (Proposer une Biographie)

Une mystérieuse épidémie ravage la capitale du petit archipel. Les gens bavent, se contorsionnent, s’entretuent.
Pour enrayer toute contagion, les prêtres décident de purifier toutes les victimes dans de gigantesques brasiers.
Mais s’agit-il réellement d’une épidémie ? Alatea se souvient des histoires que lui contait jadis sa grand-mère : comment les dragons sont apparus, comment ils ont engendré la folie, et comment des chevaliers les ont combattus, parfois jusqu’à la mort. Cette folie, sa grand-mère l’appelait le “Veill”. Aujourd’hui, tout coïncide ! Mais personne ne semble croire Alatea.


Critique

Par Gillossen, le 30/01/2007

S’inscrivant évidemment dans la lignée des albums de La Geste…, voici une collaboration un peu à part, puisque l’on retrouve donc pour l’occasion une artiste coréenne au dessin, une pagination différente… bref, un hors-série en somme !
Car pour le reste, il faut dire que le lecteur ne sera pas dépaysé. Que ce soit dans les thèmes, ou le traitement. Le refus d’admettre la vérité, la corruption du pouvoir, la religion, le sacrifice, la douleur des enfants pris au cœur des conflits… Ils sont nombreux, et on ne peut évidemment pas réclamer le même traitement que dans le cadre d’un roman de 500 pages.
Pour quelqu’un qui n’aurait encore jamais ouvert un album de la Geste, pour des raisons graphiques par exemple, cet album-ci réussit à poser les bases et principes du cycle en 60 pages, ce qui n’est déjà pas si mal. Mais l’histoire elle-même sonne creux, sans compter que le cadre - et notamment la place de la femme dans cet univers - n’est pas autant exploité que dans certains albums précédents. Cependant, souvenons-nous que nous avons en fait affaire là à un journal, comme les dernières planches le soulignent de façon très directe.
Le graphisme, lui aussi, ne séduira pas tout le monde : les premières planches, inondées de teintes rougeoyantes, bien qu’illustrant le Veill, risquent de couper net l’envie de découvertes, alors que Dohé propose tout de même certaines planches beaucoup plus équilibrées. Toutefois, l’ensemble demeure terriblement lisse, et souvent par trop statique. De jolies illustrations souvent, mais dans le cadre d’une bande dessinée, il y a tout de même à redire.
Un album qui se révèle donc loin d’être indispensable, sans être désagréable pour autant !

7.0/10

Discuter de Chevaliers Dragons sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :