Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Conclave des ombres > Le Roi des renards


Le Roi des renards

Titre VO: King of Foxes

Tome 2 du cycle : Le Conclave des ombres
ISBN : 978-235294236-8
Catégorie : Aucune
Auteur : R. E. Feist

Sous l’influence du conclave des Ombres, le jeune Serre a changé. Désormais, il est Serwin Fauconnier, le meilleur bretteur de tout Roldem. Mais sous ses airs de noble fringant, un seul désir occupe ses pensées : venger sa famille massacrée. Deux des coupables ont déjà trouvé la mort entre ses mains, mais Serre ne connaîtra la paix que lorsqu’il aura découvert la raison de ces meurtres et puni celui qui les a commandités. Cependant sa formation au Conclave a un prix : il doit enquêter sur Leso Varen, un sorcier aux terrifiants pouvoirs. Pour cela, Ser doit entrer au service du maître du sorcier, qui n’est autre que le duc Kaspar d’Olasko, l’homme qu’il soupçonne d’être le responsable du massacre de sa famille… De plus, s’il consent à lui prêter allégeance, il se verra ordonner de traquer les ennemis du duc… c’est-à-dire ses propres amis, les membres du Conclave !

Critique

Par Belgarion, le 09/05/2009

Après un premier tome peu convainquant qui était dans la lignée des précédents écrits de l’auteur, Le Roi des renards offre une légère amélioration à l’histoire. Rien d’extraordinaire pour autant avec la poursuite d’une vengeance contre un méchant duc machiavélique qui a détruit le peuple du héros, mais l’intrigue est solidement construite avec des rebondissements, des moments forts et une bonne gestion des émotions. Alternant les bonnes et les mauvaises surprises, Ser nous offre une histoire intéressante et variée qui nous emmène de l’ambiance satinée de la cour des plus grands monarques à l’atmosphère fétide et oppressante des prisons et des marais putrides. Raymond E. Feist maîtrise son histoire de bout en bout et joue parfaitement avec les sentiments du lecteur en rendant la lecture la plus vivante possible.
A l’inverse, la faiblesse principale du roman, outre l’originalité somme toute limitée d’un schéma qui se répète d’un livre à l’autre, réside dans le caractère de Ser qui est trop parfait pour être crédible. Il excelle en tout, n’a quasiment pas de faiblesses, et réussit tout avec une aisance déconcertante. On en vient à se demander comment il peut bien connaître des revers de fortune. Ajoutez à cela quelques facilités dans le scénario qui se justifient peu, comme les causes de sa disgrâce, et vous obtenez suffisamment de bémols pour ne pas crier au génie.
Le Roi des renards est donc une lecture honnête qui permet de passer un bon moment en suivant ce roman d’aventure rempli de duels, de combats à grande échelle et d’intrigues. Si vous n’en attendez pas plus, ce roman ne peut que vous plaire.

7.0/10

Discuter de Le Roi des renards sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :