Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Téméraire > Langues de Serpents


Langues de Serpents

Titre VO: Tongues of Serpents

Tome 6 du cycle : Téméraire
ISBN : 978-284228435-0
Catégorie : Aucune
Auteur : Naomi Novik

Convaincus de trahison malgré leur héroïsme lors de l’invasion de l’Angleterre par Napoléon, le dragon Téméraire et son capitaine Laurence sont déportés dans la colonie pénitentiaire de Nouvelle-Galles du Sud, en Australie. Trois œufs de dragons voyagent en leur compagnie, en vue de l’installation d’une base aérienne.
Laurence et Téméraire débarquent au milieu d’un véritable nid de vipères : la Nouvelle-Galles du Sud est en proie au chaos après le renversement du gouverneur militaire. Pour s’arracher à ce bourbier politique, ils partent à la recherche d’un passage à travers les Montagnes bleues, réputées infranchissables, pour gagner l’intérieur de l’Australie.
Mais quand on leur vole l’un des œufs de dragons, leur mission d’exploration se mue en une traque désespérée pour le récupérer ? traque qui amène nos héros à une découverte stupéfiante, ainsi qu’à un nouvel obstacle redoutable dans la guerre qui fait rage entre la Grande-Bretagne et Napoléon.

Critique

Par Gillossen, le 16/03/2011

Le début de la fin ?
N’exagérons rien. Mais ce sixième tome des aventures du sympathique - comment ça, qui a dit craquant ? - dragon Téméraire constitue sans doute la première franche déception depuis le début de cette saga, même si l’on pouvait commencer à avoir quelques doutes depuis le volume précédent.
Car, une fois le roman refermé, roman qui se lit toujours avec plaisir et bien assez vite, il faut bien avouer que l’on a sans aucun doute eu affaire au tome à l’intrigue la plus mince, aux rebondissements les plus fades. Certes, le tour du monde de Téméraire et Laurence se poursuit et l’Australie représente un cadre nouveau, avec son lot de singularités tour à tour amusantes ou bien plus sombres. Mais c’est à peu près tout.
L’intrigue principale n’avance guère et les enjeux de ce tome précis n’ont pas grand chose de passionnant. Téméraire lui-même, sans mauvais jeu de mots, n’a justement pas grand-chose à se mettre sous la dent. Pour la première fois, le personnage se fait même agaçant par moments.
Heureusement, Laurence lui-même s’affirme enfin et c’est bien à travers son cheminement intérieur que le récit progresse quelque peu. Mais… c’est tout là encore, et c’est bien court, à l’image du roman justement. L’auteur semble donc s’en être remis uniquement, pour une fois, au capital sympathie, réel, de ses héros.
Naomi Novik aurait-elle connu une panne d’inspiration à l’occasion de ce tome ? Il faut bien dire que la cadence de parution des premiers volumes de la série fut des plus soutenues. On espère en tout cas que le suivant, ou plutôt les suivants, retrouveront un second souffle et un nouvel allant.
L’intrigue principale, le cadre et surtout notre duo le méritent bien !

6.0/10

Discuter de Langues de Serpents sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :