Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Cycle de Shannara > L'Épée de Shannara


L'Épée de Shannara

Titre VO: The Sword of Shannara

Tome 1 du cycle : Le Cycle de Shannara
ISBN : 978-291437031-8
Catégorie : Aucune
Auteur : Terry Brooks

Il y a longtemps, un Mal ancestral a détruit le monde. Mais Shea Ohmsford ignore tout de ces légendes. Il vit paisiblement avec son frère aîné et son père, aubergiste de Valombre. Or, le Mal n’a pas été détruit, il s’est endormi, et aujourd’hui l’heure de son réveil a sonné. Les Ténèbres vont recouvrir une fois de plus le monde. La seule arme contre les hordes maléfiques est la légendaire Épée de Shannara. Mais celle-ci ne peut être portée que par un héritier de la Maison de Shannara. Et comme Shea le découvrira bientôt, il est le dernier de cette lignée… le seul espoir d’un monde comdamné.

Critique

Par Gillossen, le 26/12/2003

La ressortie de L’Épée de Shannara - et bientôt du cycle tout entier ! - chez Bragelonne a animé quelques débats plutôt houleux. Au-delà de la démarche mercantile (sortie un mois avant les Deux Tours, fête des 25 ans du cycle cette année…), propre à tout éditeur et à tout roman, on peut toujours saluer le fait qu’il s’agisse là d’une toute nouvelle traduction, de très loin supérieure à la première, effectuée par J’ai Lu.
Toutefois, même en étant beaucoup plus proche du texte d’origine que l’autre version française désormais à ranger pour de bon au panthéon des traductions les plus médiocres, ce premier roman du Cycle de Shannara n’a évidemment pas radicalement changé. Paraît-il que beaucoup de gens se plaignent de trouver le Seigneur des anneaux trop austère, trop descriptif. Que Shannara est la solution parfaite pour profiter du souffle de Tolkien sans les aspects “pénibles” d’un roman de 1500 pages. De ce point de vue, c’est certain, l’Épée est une réussite. En tout juste un peu moins de 400 pages, Terry Brooks vous propose un Seigneur des anneaux revisité. Difficile de concevoir ce roman autrement, aussi bien disposé soit-on à son égard. A une ou deux exceptions près, on y retrouve tous les personnages de Tolkien, et la plupart des évènements marquants du Seigneur des anneaux, même si Brooks les maquille suffisamment, les uns et les autres, changeant notamment leur ordre d’apparition dans le récit.
Plusieurs figures du roman parviennent tout de même à acquérir au fil des pages une autre épaisseur que celle de Gandalf ou Boromir bis, et l’histoire ne s’en porte que mieux. Brooks possède un style alerte, plaisant, et L’Épée de Shannara se lit sans temps mort, et sans que le lecteur s’ennuie (si ce n’est lors des 20-30 premières pages, bourrées d’explications amenées de la façon la plus lourde qui soit !), car les évènements s’enchaînent les uns derrière les autres sans répit. Beaucoup ont toutefois là encore un goût de déjà-vu. On peut néanmoins lui reconnaître tout cela. Tout comme il ne faut pas oublier que ce roman a donc maintenant 25 ans, et que cela se sent. Les habitués d’un George R.R Martin risquent la crise d’apoplexie devant une histoire qu’ils jugeront à bien des égards comme convenue et cousue de fil blanc. Quid du destin d’un tel manuscrit s’il était proposé de nos jours aux éditeurs ? Mais il faut savoir replacer les choses dans leur contexte. Bon gré, mal gré, L’Épée de Shannara n’en demeure pas moins une référence de la Fantasy moderne pour des milliers de lecteurs.
On peut s’en contenter ou s’en plaindre…

PS : A terme, Bragelonne éditera tout le cycle et nous remplacerons sur cette page au fur et à mesure les J’ai Lu, éditeur qui ne s’était de toute façon chargé que des trois premiers tomes.

6.0/10

Discuter de L'Épée de Shannara sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :