Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Roue du Temps > Knife of Dreams


Knife of Dreams

Tome 21 du cycle : La Roue du Temps
ISBN : 978-031287307-7
Catégorie : Aucune
Auteur : Robert Jordan

Les morts marchent, les hommes meurent de façon improbable, et il semble que la réalité elle-même soit devenue instable: tous les signes de l’imminence de la Tarmon Gai’don, la Dernière Bataille, où Rand Al’Thor, le Dragon Réincarné devra affronter le Ténébreux en tant que seul espoir de l’humanité, sont là.
Les vents du temps sont devenus une tempête et des choses que tous imaginaient éternelles changent sous leurs yeux. Même la Tour Blanche elle-même n’est plus un lieu sûr.
Maintenant, Rand, Perrin et Mat, Egwene et Elayne, Nynaeve et Lan, et même Loial, doivent chevaucher ses vents de tempête, ou le Ténébreux triomphera.

Critique

Par Gillossen, le 19/11/2005

Depuis combien de temps un tome de la Roue du temps, un tome en version originale s’entend, n’avait-il pas été autre que décevant ? Depuis le 9, Winter’s Heart, et encore, voilà  un tome qui marquait surtout par son final, et les conséquences de celui-ci. Dans Knife of Dreams, avant-dernier tome du cycle (ça y est !), le final ne manque pas d’impact, mais c’est tout le roman tout entier qui recouvre une bonne partie du charme des meilleurs passages de cette dodécalogie.
Si Robert Jordan ne renonce pas à certaines de ses manies (beaucoup de descriptions, insistances sur des détails, comportement répétitif de tel ou tel personnage…), celles-ci sont atténuées, et l’auteur n’en garde souvent que le meilleur. Voir Rand se faire remettre à  sa place ou lire une bonne description d’un lieu inconnu n’est après tout pas si désagréable que ça, loin de là.
Mais au-delà de ce que certains en sont venus à  considérer comme des tics, Jordan nous propose avant tout un roman dense, à la prose efficace - merci la relecture approfondie, chose qui ne s’était plus produite depuis Lord of Chaos - et où, surtout, les choses bougent ! Quels que soient les points de vue qui sont proposés au lecteurs, les intrigues avancent, à  tous les niveaux, à  mesure que la Tarmon Gai’don approche. Et désormais, nous y sommes. Oh, pas dans les faits, certes : l’ultime bataille contre le Ténébreux n’a pas à  proprement parler débuté. Mais tout est désormais en place.
Pour les amateurs plus particuliers de tel ou tel personnage, notons que la part belle est faite à … l’équilibre ! Eh oui, cette fois, pas de Mat absent un volume entier, de Rand fantomatique, etc… Les Ta’veren, leurs compagnons, et de nombreux seconds rôles (Elaida, Logain, Bashere…) ont droit tour à tour à leur mise en avant, certains destins se recoupant à nouveau (et enfin !).
Si l’on n’en viendra pas à  dire que chaque mot compte, si Rand aurait sûrement mérité d’apparaître jusque dans les dernières lignes, celles-ci, tout comme ce tome tout entier d’ailleurs, ne peut que donner envie de se plonger dès que possible dans le douzième, pour l’instant titré Memory of Light.
Et si vous aviez perdu la foi concernant cette saga, ce tome pourrait bien vous reconquérir. S’il n’y parvient pas, on peut par contre réellement douter que le dernier y parvienne…

8.0/10

Discuter de Knife of Dreams sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :