Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Rois du monde > Chasse royale, deuxième branche 4


Chasse royale, deuxième branche 4

Tome 5 du cycle : Rois du monde
ISBN : 978-236183565-1
Catégorie : Aucune
Auteur : Jean-Philippe Jaworski

Après avoir défié toute l’armée rebelle pour couvrir la retraite du haut roi, j’ai fini par me rendre. Qu’est-ce qu’un captif, sinon un demi-mort ? Dans les deux camps, on le méprise pour sa faiblesse. Même si on ne le massacre pas de suite, on lui ôte l’essentiel de sa vie. Moi, on me retire mon mauvais cheval, on me soustrait mes dernières armes, on m’arrache mes bijoux, on m’entraîne vers la rivière avec rudesse. Je patauge bientôt sur la rive boueuse. On crie autour de moi, j’ai l’impression que personne ne sait vraiment ce qu’il faut faire. Je crains de plus en plus que n’arrive l’ordre de me noyer. La mort par l’eau, après tout, est une sentence que peuvent prononcer les rois comme les druides…
Qui va décider de mon sort ? Articnos, roi des Éduens, que j’ai été à deux doigts de tuer ? Sa sœur, la mystérieuse Prittuse, haute reine déchue de Celtique ? Ou bien ce sorcier redoutable que jadis on appelait le gutuater et qui vient d’usurper le sacerdoce du grand druide ?

Critique

Par Belgarion, le 11/03/2020

La fin de cette deuxième branche se sera faite attendre au terme de quatre volumes qui nous ont entraîné sur les traces du héros biturige Bellovèse en plein milieu d’une guerre qui secoue la Celtique. Le haut roi Ambigat et ses soldures est toujours introuvable, et l’omniprésente armée rebelle menée par les éduens reste un danger mortel pour notre héros à la fois turon et biturige.
Commençons par le principal point négatif qu’il convient de mentionner de nouveau et qui touche plus à la forme qu’au fond : après avoir lu les 276 pages de ce tome 4, rien, mais alors rien ne justifie cette énième scission des aventures de Bellovèse par les Moutons électriques. Le prix du livre est toujours aussi conséquent et le nombre total de pages pour cette deuxième branche aurait largement permis de ne séparer l’histoire qu’en deux tomes.
Au-delà de ce défaut mercantile pour beaucoup rédhibitoire, le lecteur a toujours autant de plaisir à plonger dans cette civilisation orale fascinante décrite avec maestria par Jean-Philippe Jaworski. Avec un luxe de détails et une narration riche qui caractérisent l’auteur, le héros dans ce récit à la première personne relate de manière brute une histoire de sang et de fureur avec un fond culturel et historique très documenté qui démarque le cycle des Rois du monde des autres œuvres de fantasy d’inspiration celtique.
Après un tome deux plus calme et onirique et un tome trois plus tourné vers l’action à petite échelle, ici l’histoire prend plus d’ampleur avec des affrontements épiques qui respirent le sang et la sueur. La tension monte au fil des pages au fur et à mesure que Bellovèse se confronte à son passé et prend conscience de l’envers du décors. Parallèlement les différents protagonistes du conflit semblent inexorablement attirés les uns vers les autres pour aboutir à un ultime affrontement dantesque qui décidera du sort de la Celtique. Jusqu’à la dernière page l’auteur conserve l’effet de surprise en jouant avec le lecteur avec une fin finalement logique qui laisse toutefois présager d’une troisième branche mouvementée. 
Ce pan du récit haut en couleur souligne d’autant plus le talent de l’auteur, tant dans la narration que dans la description du monde. Chasse royale consacre les Rois du monde comme une oeuvre épique et ambitieuse, qui est sans doute en passe de devenir un classique.

8.5/10

Discuter de Chasse royale, deuxième branche 4 sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :