Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Rigante > Le Faucon de minuit


Le Faucon de minuit

Titre VO: The Midnight Falcon

Tome 2 du cycle : Rigante
ISBN : 978-291554914-0
Catégorie : Aucune
Auteur : David Gemmell

Tout commence avec le serment d’un jeune homme : “Dis-lui qu’un jour je lui arracherai le cœur.” Celui qui parle est Bane, un hors-la-loi qu’on surnomme Bane le Bâtard… mais jamais en face de lui. Il est né de la trahison, son nom est une malédiction, et il a grandi parmi les guerriers rigante. Ceux-ci admirent ses talents de guerrier, mais ils craignent la violence de son coeur. Dix-sept ans après sa naissance, Bane s’exile dans un nid de rats, que certains considèrent comme le symbole de l’éternité et de la sainteté : la Grande Cité de Pierre. Là où les gladiateurs tuent pour subsister, où la culture dissimule la corruption, les prêtres Pourpres ont bâti un règne de terreur en nourrissant suffisamment de malice et de haine pour plusieurs vies d’homme. Mais c’est aussi en ces lieux que le Culte de l’Arbre, guidé par la mystérieuse Dame Voilée, s’efforce de pratiquer sa philosophie d’amour et d’harmonie. En quête de vengeance, Bane le Bâtard va rejoindre la bataille qui vise à détruire le Mythe de Pierre. Les jours sanglants sont proches, et ce fils d’un guerrier invaincu, Connovar, le légendaire “Démone-Lame”, doit se battre pour sauver son monde.

Critique

Par Gillossen, le 27/03/2007

Après le père, voici le fils ! Oh, mais un fils illégitime, qui n’est donc animé d’aucune bonne intention envers son géniteur.
Après un premier tome plus que convaincant, découvrir la suite de la saga Rigante était un petit plaisir que l’on attendait depuis quelques mois déjà.
Car on sait à quoi s’attendre avec Gemmell, et pour peu que l’inspiration soit là, avec ce soupçon de souffle et d’âme qui sépare ses productions basiques des plus abouties, parvenant même à faire oublier leur caractère répétitif, on se laisse littéralement emporté.
C’est encore le cas ici, avec qui plus est, un univers plus élaboré que la moyenne, présentant des parallèles historiques assez évidents, mais expliqués. La vie des gladiateurs demeure par exemple un domaine bien peu exploité en Fantasy, et Gemmell y expose, une fois de plus, sa science de l’action et du rythme.
Pour autant, le coeur du roman demeure les relations entre les différents personnages. Même classiques, même parfois discutables, Gemmell fait souvent mouche, jouant sur des émotions et des valeur simples, mais efficaces.
Tout juste pourra-t-on reprocher une seconde moitié de roman un peu moins incisive et dense, mais qui ne nous détournera pas de ce monde de Rigante. Bien sûr, si vous connaissez le bonhomme et n’avez jamais accroché à ses écrits, la formule ne change pas suffisamment…

7.5/10

Discuter de Le Faucon de minuit sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :