Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > L'automate de Nuremberg


L'automate de Nuremberg

ISBN : 978-207034890-9
Catégorie : Aucune
Auteur : Thomas Day

« Ai-je une âme, Père ? »
Telle est la question que Melchior Hauser, le célèbre automate joueur d’échecs, veut poser à son créateur, Viktor Hauser. De la cour de Russie au quartier juif de Nuremberg, des brumes londoniennes aux chaleurs de l’Afrique, il part à la recherche de ses origines, mais sa quête pourrait bien lui réserver des surprises…
Sur fond de campagnes napoléoniennes, un voyage initiatique à la croisée des genres pour entrer dans l’univers de Thomas Day.

Critique

Par Gillossen, le 02/05/2019

L’automate de Nuremberg est un texte en apparence modeste - par la taille - originellement publié en 2006 dans les pages de la revue Bifrost et disponible depuis quelques années maintenant chez Gallimard pour… deux euros. Oui, deux euros. Et même si nous n’allons pas commencer à établir une corrélation entre nombre de pages et prix, autant dire que vous en aurez largement pour votre argent.
Comment l’ouvrage de Thomas Day a-t-il pu se dérober à mon regard toutes ces années ? Je cherche encore. Il possède pourtant tout pour me plaire : un contexte uchronique, avec la petite histoire qui se mêle à la grande, des automates, avec leurs caractéristiques si singulières et une plume de grande qualité.
Évacuons tout de suite ce qui pourrait gêner certains, à qui L’automate de Nuremberg ne s’adresse sans doute pas : oui, nous passons beaucoup de temps dans les pensées du personnages central, et oui, il s’agit donc d’une histoire qui “dit” beaucoup. Ce qui ne veut pas dire que l’on s’en contente ! En quelques pages, on voyage finalement beaucoup, de Londres en passant par le Sénégal, pour ne citer que deux destinations abordées ! Les interrogations de Melchior s’avèrent qui plus est touchantes, quand ses réflexions ne sont pas tout bonnement pertinentes : qu’est-ce qui peut définir un être humain ? Ses doutes ? Quand les certitudes nous ramènent au rang de robot ? Il suffit parfois d’une seule phrase à Thomas Day pour faire mouche. N’oublions pas non plus d’autres chapitres, dont le sens ne se révèle pleinement que plus tard dans l’intrigue et où il peut là aussi être question de religion ou de science. 
L’ouvrage tout entier est également baigné d’une érudition certaine, de petites touches disposées ici ou là, sans jamais paraître forcées, qui renforcent l’immersion dans ce contexte du 19e siècle. Si on regrette que certains lieux, voire personnages ne soient qu’esquissés (mais comment faire autrement vu le format ?), ce texte n’en demeure pas moins une petite pépite, au-delà même de son prix. 
A découvrir si vous êtes dans le même cas que moi !

8.0/10

Discuter de L'automate de Nuremberg sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :