Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Gotland


Gotland

ISBN : 978-284344910-9
Catégorie : Aucune
Auteur : Thomas Day
Auteur : Fructus Nicolas

Il y a les terres de Gotland qui, par-delà les brumes d’un Haut Moyen Âge païen, recèlent un secret sans âge.
Il y a la faille Maréchal, dans l’exultation d’un XIXe siècle conquérant, l’étrange Mémoire des mondes troubles et les portes qui s’y trouvent.
Il y a enfin Forbach et son manoir Wallenberg, à l’orée du XXIesiècle, le mystère d’un homme, son passé, et ce qui se tapit dans la propriété familiale.
Il y a le secret, le mystère, l’abîme, la révélation et ses terreurs.

Critique

Par Gilthanas, le 29/03/2017

Nicolas Fructus et Thomas Day à la sauce Lovecraft : voilà une association qui a tout pour plaire. D’autant plus que leur travail commun a pour écrin le premier livre de la collection « Wotan » du Bélial, qui se veut un peu le pendant d’ «Ouroboures » de chez Mnémos.
Ainsi donc, c’est un magnifique ouvrage qui nous est ici proposé (après un financement participatif), composé de de dessins et de montages photographiques, ainsi que de trois nouvelles, deux de Fructus et une de Day.
La première, Gotland, reprend les codes de la nouvelle lovecraftienne où le héros, plongé dans un univers qu’il ne connait et ne comprend pas (ou peu), se fait le guide du lecteur dans le récit. Les illustrations qui accompagnent le texte (ou est-ce le texte qui accompagne les illustrations ?) plongent le lecteur dans une ambiance chtonienne, et m’a plusieurs fois rappelé Par-delà les montagnes hallucinées, où le narrateur découvre une cité antédiluvienne oubliée. Bien que classique dans sa conception, cette nouvelle s’avère efficace et parfaitement dans l’esprit de l’ouvrage.
Le second texte de l’ouvrage, Forbach, de Thomas Day, ne devrait pas être inconnu des lecteurs de la revue Bifrost (elle-aussi publiée par le Bélial). En effet, elle a déjà été publiée dans le numéro 73. Malgré tout, elle a parfaitement sa place dans ce recueil, d’autant plus que le texte se retrouve sublimé par les illustrations de Nicolas Fructus. L’originalité de cette nouvelle tient dans son récit à rebours : on remonte en effet le temps pour arriver aux origines de ce qui hante la région de Forbach et le manoir Wallenberg. On a presque l’impression de lire un (bon) synopsis pour un scénario pour le jeu de rôle de l’Appel de Cthulhu. Je pense d’ailleurs qu’adapter cette nouvelle à une table de jeu ne doit pas être une si mauvaise idée… Le récit est prenant, l’ambiance pesante (et renforcée encore une fois par les dessins qui l’accompagnent) et c’est, à mes yeux, le meilleur texte de l’ouvrage.
Après ces deux bons récits, j’attaque le troisième, Mémoire des mondes troubles, ou la Faille Maréchal, de Nicolas Fructus, avec entrain et espoir. Malheureusement, le mélange « photomontage à partir de photos d’époque » et récit très factuel n’a pas pris avec moi. Il souffre, malgré ses qualités certaines, d’un trop grand décalage avec ces deux prédécesseurs. On le lit sans prêter attention, étant plus attaché à trouver les éléments « lovecraftiens » intégrés aux photos. On sent que le texte a été produit pour accompagner les photos, et le mélange des deux n’est pas entièrement homogène. Il pourra cependant servir d’inspiration pour le jeu de rôle.
En conclusion, Gotland est un très bel ouvrage, qui ravira tout fan de Lovecraft qui se respecte. Il convaincra même ceux qui sont d’habitude hermétiques aux « beaux livres » : j’en fais partie, et il m’arrive d’ouvrir de nouveau le livre quelques minutes, juste pour le plaisir de se plonger dans telle ou telle illustration et d’y découvrir un nouveau détail inconnu jusqu’alors. Il peut aussi servir de source d’inspiration pour les Gardiens des Arcanes désireux d’étayer leurs scénarios de sublimes illustrations. C’est une réussite, et il ne reste plus à espérer que le reste de la collection Wotan soit du même calibre.

8.0/10

Discuter de Gotland sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :