Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy > Trône de Fer

Game of Thrones saison 8, le grand récap

Par Zakath, le lundi 20 mai 2019 à 09:30:00

DanyNous y voilà.
Après presque deux ans d’attente, la dernière saison arrive enfin, et il ne reste que six épisodes à savourer avant de dire adieu, non pas nécessairement à Westeros puisqu’il y a un spin-off en préparation (au minimum), mais au moins à la poignée de personnages ayant survécu jusqu’à ce stade de cette longue aventure débutée sur le petit écran en 2011.
Tout au long des semaines à venir, nous vous proposerons une récap détaillée, épisode par épisode !

Discuter de Game of Thrones sur le forum

Episode 8.01 : Winterfell

Pour commencer les festivités, nous avons droit au désormais traditionnel épisode de remise en jambes mais le générique nous offre déjà une petite surprise : découvrir de nouveaux lieux représentés dans celui-ci faisait partie des petits plaisirs de la série mais à ce point de l’histoire, on avait fait le tour des terres connues et l’action allait se resserrer autour de quelques places stratégiques. Qu’à cela ne tienne, on aura tout de même droit à de l’inédit en plongeant dans les entrailles de Winterfell et de King’s Landing. Ce hors d’œuvre a de quoi mettre de bonne humeur, la suite sera plus convenue sans être dénuée d’intérêt.

Cela fait déjà deux saisons que l’on enchaîne les retrouvailles, et c’est encore le cas ici mais l’émotion laisse la place à l’embarras de personnages qui ont tous perdu des êtres chers au cours des guerres passées et desquels on exige qu’ils surmontent cela pour survivre à une extinction totale. À ce titre, les deux confrontations les plus marquantes sont celles entre Jon et Arya, puis entre Sam et Daenerys.
Jon et Arya étaient les membres de la famille Stark les plus proches et on attendait donc qu’ils se retrouvent avec impatience car cela promettait de faire chaud au cœur. Ce n’est pas vraiment le cas, car la récente alliance entre Jon et Daenerys et le renoncement du premier à son titre de Roi du Nord encore frais pèsent entre les deux personnages et les étreintes ne cachent pas tout à fait un fond de menace de la part d’Arya et une phrase dont ils ne saisissent pas encore toute l’ironie sur l’importance de soutenir sa famille.
La scène entre Daenerys et Sam est encore plus déprimante, puisque la reine doit faire face aux conséquences inattendues de son pragmatisme quand elle a dû asseoir son autorité la saison précédente, et si le fidèle compagnon d’armes de Jon a été désavoué par son père, il ne pouvait rester insensible à la nouvelle de sa mort et de celle de Dickon.

En contrepartie, l’épisode offre des respirations, avec quelques lignes de dialogues bien senties (notamment de la part de Sansa à l’évocation du mariage de Joffrey). On peut néanmoins regretter que l’esprit de Tyrion s’illustre depuis trop longtemps davantage à travers des vannes que d’habiles décisions stratégiques, mais Tormund et Edd la Douleur sont égaux à eux-mêmes, et on a comme intermède un vol à dos de dragon dont l’insouciance apparente risque de laisser place à quelques tempêtes entre les deux cavaliers.

De ce point de vue, l’épisode ne perd pas de temps, et Jon est désormais au courant de son ascendance, reste à en prévenir Daenerys, ce qui s’annonce délicat : contrairement à son neveu et désormais amant, coiffer la couronne est son objectif de longue date et elle n’y renoncera pas aussi facilement. Puisqu’on parle de ne pas perdre de temps, Winterfell tombe également dans un travers récurrent depuis deux saisons : la conclusion se rapproche et on doit prendre des raccourcis abrupts, comme en témoigne l’évasion de Yara qui tient de la formalité alors qu’on aurait pu s’attendre à ce que ce soit un moment de bravoure qui mette en valeur Theon (accessoirement, si besoin est, cela ridiculise encore davantage Euron qui se fait voler sa prisonnière après s’être déjà fait dérober sa flotte en saison 6).

En tant qu’épisode d’ouverture de l’ultime saison, les scénaristes de Winterfell s’amusent également à placer de nombreux échos au tout premier épisode : ainsi, on aura encore une fois l’arrivée en grande pompe d’une figure royale et de sa suite dans la place forte, vue à travers les yeux d’un enfant, avec la même illustration musicale, et l’attitude de Sansa face à Daenerys n’est pas sans rappeler celle de Catelyn devant Cersei, la scène de sexposition (ça faisait longtemps !) interrompue entre Bronn et trois prostituées évoque la première apparition de Tyrion, une scène horrifique concernant une jeune victime des Marcheurs Blancs renvoie aux toutes premières minutes de la série, et last but not least, Winterfell se referme à nouveau sur Jaime et Bran. Cette fois-ci néanmoins, le rapport de force est inversé, Jaime n’est plus un membre en vue de la suite de Robert mais un simple anonyme dont personne ne remarque l’arrivée, et Bran, bien qu’il donne l’impression d’avoir été abandonné dans la cour du château pendant toute la durée de l’épisode, est désormais en possession de tous ses souvenirs et a l’oreille de Sansa et Jon (le crime de régicide devrait de toute manière suffire à Daenerys pour rendre le séjour difficile au jumeau de Cersei).

Quasiment tous les pions sont en place pour la suite de la saison : au Nord, les Marcheurs Blancs qui se rapprochent, à Winterfell, l’essentiel des troupes qui se rassemblent mais avec des divisions et des défections pour compliquer les choses au pire moment, et à King’s Landing, Cersei n’envisage toujours qu’un affaiblissement mutuel de ses ennemis qu’elle n’aura qu’à achever grâce à la Compagnie dorée qui vient d’accoster (hélas sans éléphants, le budget de Game of Thrones est confortable mais pas illimité). Et comme elle ne laisse rien au hasard, Bronn va devoir faire un choix entre ses intérêts et le fond de loyauté envers les frères Lannister dont on espère qu’il existe (allez, soyons optimistes et prenons les paris qu’il ne cherchera pas à les assassiner !).

Avec seulement six épisodes, on pourrait être tenté de vouloir entrer plus vite dans le vif du sujet, d’être d’emblée au cœur des affrontements promis depuis 2011, mais une petite mise en place de tout ce beau monde restait un passage obligé et de ce point de vue, Winterfell remplit son office.

  1. Episode 8.01 : Winterfell
  2. Episode 8.02 : A Knight of the Seven Kingdoms
  3. Episode 8.03 : The Long Night
  4. Episode 8.04 : The Last of the Starks
  5. Episode 8.05 : The Bells
  6. Episode 8.06 : The Iron Throne

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :