Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy > Narnia

Andrew Adamson répond aux fans de Narnia !

Par Gillossen, le mardi 11 octobre 2005 à 17:15:22

Le logo du filmSouvenez-vous de cette fameuse brève, parue il y a de cela quelques semaines maintenant. Eh bien, comme promis, il est maintenant temps pour vous de découvrir les réponses du réalisateur de Le Monde de Narnia - Chapitre 1 : Le Lion, La Sorcière Blanche et L'Armoire Magique ! Rien que pour vous, en exclusivité sur Elbakin.net !

1ère Partie

Les enfants

Pouvez-vous décrire ce que cela représentait de travailler avec quatre enfants en tant que casting principal ?
Andrew Adamson : J'étais au départ un peu intimidé à l'idée de travailler avec des enfants, principalement parce que je n'avais pas passé beaucoup de temps avec des adolescents récemment. En fait, j'ai trouvé ça mieux que ce que j'aurais pu imaginer. Les enfants sont très ouverts sur leur imagination et cela fait d'eux de si merveilleux acteurs, ils désirent aller là où vous voulez que l'histoire les emmène.
Quelle est votre anecdote favorite à propos du tournage avec les enfants ?
Il y a tellement de moments favoris qu'il m'est impossible d'en choisir un seul.
Quelle était votre première interrogation au moment de choisir les acteurs pour les quatre rôles principaux ?
Je cherchais principalement des enfants qui étaient "comme" les personnages plutôt que simplement des acteurs qui les incarneraient. En général, je passais du temps avec les enfants pour apprendre à les connaître un peu mieux et savoir s'ils étaient comme les personnages tel que je les imaginais.
Quelles qualités recherchiez-vous ?
Honnêtement, je cherchais des enfants qui seraient fondalement les personnages, alors ils n'auraient pas à se soucier du fait de jouer, ils pourraient simplement être eux-mêmes. Avec Lucy, nous avons trouvé une enfant adorable, compatissante et imaginative. Avec Edmund, nous avons trouvé un garçon dont la curiosité naturelle et la tendance à la malice étaient une part importante de sa personnalité (Skandar serait d'accord), avec Susan nous avons trouvé une belle jeune fille qui est très intelligente et avec Peter nous avons trouvé un garçon sur le point de devenir un homme, qui était également doué pour être un grand frère généreux et attentionné, ce qu'est William.
Même pour des adultes, certaines scènes du livre sont très sombres. Comment avez-vous géré ça avec les enfants ?
C.S Lewis pouvait écrire quelque chose comme "Je ne peux pas vous dire à quel point c'était dur ou vos parents ne vous laisseraient pas lire ce passage". Dans le film, nous devons faire avec la visualisation de ces moments. Ce sont des moments sombres, ce sont des passages effrayants, des moments d'émotion, des moments tragiques. Je voulais les éveiller à la vie d'une façon qui traite la réalité de vie et mort de ces situations mais d'une façon qui n'empêcheraient pas les jeunes enfants d'apprécier le film. Les enfants aiment avoir peur tant qu'il y a du soulagement quelque part, il n'y a pas besoin d'être traumatisant ou trop visuel pour obtenir l'impact émotionnel recherché par le roman.
Si vous pouviez être l'un des quatre Pevensie, lequel choisiriez-vous ?
C'est très facile, Peter reçoit une épée cool du Père Noël. Evidemment, j'aurais plus probablement été Edmund !

Anecdotes personnelles

Qu'est-ce qui a eu l'impact le plus fort sur vous durant le tournage ou la post-production ?
Je crois que la chose qui a eu le plus d'impact sur moi fut ma relation avec les enfants. Peu à peu, je ressentais pour eux la même chose que pour ma propre famille. C'était une expérience tellement intense que celle que nous avons vécu tous ensemble, nous la partagerons toujours. J'espère rester en contact avec chacun d'eux quand ils grandiront pour accomplir toutes ces choses merveilleuses dont je les sais capables.
Quelle a été votre scène favorite à tourner ?
Différentes scènes pour différentes raisons. J'ai vraiment aimé la difficulté de la bataille parce que c'était aussi en plein air et un challenge physique. J'ai aimé les scènes entre Lucy et Tumnus, parce que Georgie et James étaient si amusants ensemble. Il y a eu beaucoup de moments où je savais que nous étions en train de faire quelque chose de spécial: Susan et Lucy pleurant sur la dépouille d'Aslan - était tristement beau; la Sorcière Blanche se reportant à Edmund est une scène formidable entre Tilda, Skandar et Kiran; Voir William chevaucher dans la bataille revêtu de l'armure de Peter. Il y en a trop pour les mentionner tous.
Avez-vous connu de quelconques incidents amusants durant le tournage ?
Beaucoup d'entre eux entre dans la catégorie "vous devez être là" : Tilda dirigeant une bande de Minotaures en chansons - utilisant sa baguette magique comme un microphone - pendant que nous tournions autour d'eux en hélicoptère en attendant que le soleil apparaisse; Faire croire à Skandar qu'il devait prendre part à une danse et lui faire répéter des mouvements inventés (et plutôt embarassant); Les quatre enfants ridiculisant mes tentatives d'incarner hors cadre Mme Castor; Tous les enfants se mettant à chanter au milieu d'une prise pour embarasser l'un des opérateurs. Je ne sais pas si c'est "vraiment drôle" pour quiconque n'était pas là - mais nous avons souvent ri durant le tournage.
Si vous aviez une armoire comme celle du film, où voudriez-vous aller ?
Narnia évidemment, mais avant tout n'importe où. J'aime l'idée d'aller dans n'importe quel endroit inconnu. Il y a tellement peu d'endroits encore vierges dans notre monde que j'aime l'idée d'en découvrir de nouveaux. Je pense que c'est l'une des joies du cinéma, être en mesure de visiter des mondes imaginaires.

Le 11/10/2005 - © Disney Enterprises, Inc. & Walden Media. All rights reserved

  1. 1ère Partie
  2. 2ème Partie
  3. 3ème partie
  4. 4ème partie

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :