Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Club Van Helsing > Question de mort


Question de mort

Tome 4 du cycle : Le Club Van Helsing
ISBN : 978-284219422-2
Catégorie : Aucune
Auteur : Johan Héliot

De Chicago à Dallas, un commando s’introduit de nuit auprès de familles, riches ou pauvres, dans le seul but de les interroger. On ne distingue de ce jeu macabre que les images tressautantes et griffées diffusées clandestinement sur le Net : hurlements, cagoules de cuir, mère éplorée, moteur de tronçonneuse quand le candidat échoue à répondre.
Chacun de nous peut être sélectionné, mais qui est le meneur idolâtré par tout le porn web et traqué par l’un des plus singuliers chasseurs du Club Van Helsing ? Simplement le Sphinx. Une question ?

Critique

Par Luigi Brosse, le 02/11/2007

Quatrième épisode de cette première saison du Club Van Helsing, le roman de Johan Héliot revisite le mythe du Sphinx sur fond de vidéos gore et de traque sur internet.
Vous l’aurez compris, nous sommes à des lieues de la fantasy classique. Question de mort s’apparente plus à du thriller, mais surtout à de l’horreur. Il manque bien peu pour que le roman puisse servir de script à un film de psycho-killer. La bande d’excités de la tronçonneuse et du scalpel, déguisés de masques et de latex, tient merveilleusement sa place et il ne faut guère de temps pour que le sang coule. Face à cette puissance brute, un cerveau qui analyse, décrypte et espère mettre fin à cette boucherie. Le scénario semble à première vue archi-classique, un vibrant hommage aux films des années 70, remis au goût du jour à grand renfort de technologie web et de snuff movie.
Mais Johan Héliot sait se montrer plus ambitieux que cela, ses personnages sont là pour en témoigner. Tout d’abord son chasseur, bien loin des jeunes éphèbes bodybuildés ou des vétérans couturés de cicatrices. La seule chose qui en impose chez Big Booboo, c’est son poids et le nombre de hamburgers qu’il ingurgite à la minute. Difficile au premier regard de deviner que sous ses replis graisseux se cache un génie façon Einstein. Mais gare à ceux qui le sous-estiment ! Le colosse sait se servir de sa tête, au propre comme au figuré.
Les “participants” au quizz ne sont pas en reste. C’est bien simple, ce sont les passages les plus marquants. En particulier lorsque l’on assiste au supplice d’un concurrent n’ayant pas su trouver la bonne réponse. Âmes sensibles s’abstenir, les passages gore pourraient bien vous retourner l’estomac. Ces petits pointes d’adrénaline aident à sortir du côté linéaire de la traque, de même que le style toujours aussi vif et concis de l’auteur.
Enfin, les méchants remplissent bien leur rôle : coriaces, sadiques, monstrueux. Et si l’on galope tout le long du livre dans l’attente de leur extermination, le dénouement se montre doux-amer sur cet aspect. Les révélations finales complexifient un scénario qui n’a désormais plus rien de simpliste et soulèvent une réflexion intéressante sur le système américain. Un pays où cohabitent véhicules luxueux et sans-abris victimes de l’ouragan Katrina, terre d’injustices qui finalement crée ses propres monstres.
Le final est quelque peu grandiloquent mais néanmoins efficace, pour accoucher d’un roman nerveux et palpitant. Contrat rempli pour Johan Héliot qui signe là un roman qui ne déparera pas au milieu des ses productions antérieures. A réserver néanmoins aux amateurs avertis, certains passages sont assez gore quand même.

7.5/10

Discuter de Question de mort sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :