Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >Grand Siècle

Grand Siècle

(Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Johan Héliot
Grand Siècle

L' Académie de l'éther

Présenté au jeune Louis Le Quatorzième, le mystérieux artefact découvert en mer par le lieutenant de frégate Baptiste Rochet va bouleverser à tout jamais le cours du royaume comme celui d’une fratrie paysanne fuyant les temps si durs du début du règne du Roi-Soleil.

Grand Siècle

L' Envol du siècle

Dans cette France du Roi-Soleil bouleversée par la découverte de l’effluve, les progrès de la technologie comme du pouvoir de Louis XIV sont foudroyants. Construit en orbite avec des éléments venus de la Terre et expédiés par ballons hors atmosphère, Le Soleil devient le premier vaisseau spatial de l’histoire humaine. Le royaume du monarque absolu, étendu et sécurisé, se transforme radicalement en cette fin de XVIIe siècle.
La fratrie Caron, prise dans le tourbillon de l’histoire, va connaître son destin. Alors que le futur équipage du Soleil s’entraîne d’arrache-pieds, la jeune Marie se rapproche de la Cour et devient la favorite du Roi, tandis que Pierre participe au soulèvement des esclaves trimant dans les mines d’effluve… Pourtant, il existe une opposition à l’absolutisme royal, celle de Jeanne dans son journal, La Voix de Paris… Et le complot ourdi par le pape rouge s’organise : sabotages, espionnage du chantier et préparation d’un attentat pour le grand jour…

Grand Siècle

La Conquête de la sphère

Entre la Terre et l’espace, la révolution et le voyage vers Mars, nous retrouvons le destin de la famille Caron dans une aventure uchronique où la machine et la technologie viennent accélérer le destin de la France pour la conduire vers des horizons meurtriers et grandioses. 


Critique

Par Belgarion, le 23/09/2018

Johan Heliot aime les uchronies, comme il l’a déjà démontré avec l’une de ses premières œuvres Reconquérants, mais surtout avec la trilogie de la Lune. Avec  Grand Siècle, il s’attaque cette fois à réinventer le 17ème siècle en faisant se rencontrer la flamboyante Cour du Roi Soleil et la science-fiction, avec l’arrivée sur Terre d’une entité extraterrestre, à l’instar de Simulacre de Jean-Luc Marcastel et L’Âge de la déraison, de Greg Keyes.
Dans ce récit de cape et d’épée « éthérique », terme mystérieux évoquant soit une substance invisible entre les corps soit les espaces célestes, l’auteur va s’attacher à décrire les bouleversements générés par ce contact uchronique à travers le destin d’une famille de paysans lorrains, les Caron, qui vont participer à l’Histoire. La trilogie, qui se rapproche plus de l’esprit cartésien que de la truculence picaresque, imagine avec érudition l’évolution technologique et sociétale de la France de l’époque. 
A travers un style épuré et précis, Johan Heliot parvient à recréer un monde cohérent qui prend rapidement de la consistance. La recherche documentaire sur la France du 17ème siècle, les personnages illustres de l’époque et la littérature de l’imaginaire en lien avec l’époque est indéniable, et les nombreux clins d’œil et références littéraires, allant de Molière à La Fontaine, participent à l’immersion dans le Grand Siècle. En revanche, l’introduction maladroite et trop anticipée d’évènements et d’idéaux révolutionnaires nuit par moment à la crédibilité de l’ensemble explosif créé par l’auteur. De même, certaines ellipses temporelles brutales obligent le lecteur à un temps d’adaptation par moments et s’apparentent à des facilités de narration. 
L’intrigue réserve son lot de surprises et de coups de théâtre en suivant l’évolution de la fratrie Caron, tout en s’attachant aux pas de Louis XIV et des plus connus de ses contemporains qu’il est plaisant de suivre dans cette France uchronique.
Toutefois, si l’histoire des deux premiers tomes s’avère globalement très convaincante, la narration du dernier souffre d’incohérences dommageables et aboutit à un final précipité qui laisse un goût d’inachevé.
Enfin, si le récit est servi par quelques personnages intéressants et charismatiques, Etienne et Blaise Pascal en tête, plusieurs autres protagonistes principaux, comme Pierre, Jeanne ou encore Monsieur le frère du Roi manquent cruellement de profondeur. Leur manque de nuances et leurs motivations monolithiques génèrent une absence d’empathie vis-à-vis du lecteur. 
Avec le sérieux scénaristique qui caractérise Johan Heliot, Grand Siècle parvient à créer un univers uchronique intéressant où la réalité historique se déforme au gré de l’imagination débordante de l’auteur. Mais au bout du compte, la trilogie ne parvient pas à transformer l’essai, avec des personnages trop stéréotypés et une conclusion laissant une impression mitigée en dépit de bonnes idées initiales.

5.5/10


Discuter de Grand Siècle sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :