Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > La Dernière licorne


La Dernière licorne

Titre VO: The Last Unicorn

ISBN : 978-220724959-8
Catégorie : Aucune
Auteur : Peter S. Beagle

La dernière licorne vivait, en toute quiétude, au bord du monde dans une forêt de lilas… Jusqu’au jour où en espionnant la conversation de deux chasseurs elle se rendit compte qu’elle était peut-être la dernière de sa race. Alors elle se mit en route. Sur les chemins du monde, elle rencontra un papillon occupé à chanter des chansons idiotes, fut enfermée dans une cage par des Tziganes heureux d’en faire une attraction fort lucrative, puis fit la connaissance de Schmendrick, un magicien sympathique et pour le moins incompétent. Ensemble, ils décidèrent d’affronter Haggard, le méchant roi…

Critique

Par Goldberry, le 15/06/2005

Culte pour certain(e)s, élu en 1987 par le célèbre Locus Magazine comme le n°5 des romans de Fantasy, et bientôt gratifié d’une suite, La Dernière licorne est sans doute l’ouvrage le plus connu de son auteur, Peter S. Beagle.
Au fil de sa quête, la licorne et les rencontres qu’elle va connaître apportent une note particulière à ce roman et cet ensemble plonge le lecteur dans un univers à part, envoûtant et enchanteur. Il nous permet de rentrer plus en détail dans l’histoire, par rapport à son adaptation cinématographique, même si cette dernière est fidèle, il y a toujours des éléments supplémentaires à découvrir dans la version originale. D’ailleurs, pour les personnes devenues allergiques aux chansons de l’adaptation, on n’en retrouve aucune trace ; si cet aspect-là vous avait rebuté dans le film, vous pouvez toujours vous laisser tenter par le livre.
Au niveau de l’intrigue, celle-ci semble de prime abord destinée de façon plus évidente à la jeunesse, mais elle se montre assez riche pour plaire aussi aux plus grands. La finesse de la plume de l’auteur permettant d’apprécier cette œuvre à plusieurs niveaux. De plus, soulignons le travail de la traductrice, Brigitte Mariot, déjà récompensée pour le Rhinocéros qui citait Nietzsche du même auteur. Cette version française de La Dernière licorne bénéficie d’une traduction de qualité et fait honneur à la qualité d’écriture de Beagle. Son style est travaillé tout en demeurant léger et poétique. L’auteur apporte également des touches d’humour éparpillées et bienvenues. Le monde qui prend vie au détour des pages est à la fois féerique, amusant, et on peut même y déceler des touches d’ironie vis-à-vis des légendes sur les licornes que l’on retrouve habituellement dans les contes. Un roman presque magique, pour peu que l’on sache y entrer sans a priori.
Et savoir que l’auteur a longtemps eu du mal à gérer son succès et répugné de même à céder à la pression d’une suite nous rend d’autant plus curieux vis-à-vis de Two Hearts, et du roman qui suivra d’ici quelques mois.

8.0/10

Discuter de La Dernière licorne sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :